Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2020 2 26 /05 /mai /2020 12:59

 Ce 27 mai, journée nationale de la Résistance, célèbre la création du Conseil National de la Résistance. Né en 1943, en pleine guerre, il réunit huit mouvements de Résistance, six partis politiques et deux centrales syndicales.

Cette journée rend hommage, aussi, à toutes celles et ceux qui ont combattu et à celles et ceux morts durant cette guerre. Dans la froideur des chiffres, entre 50 à 70 millions de personnes sont mortes, soit plus de 2% de la population mondiale, selon l'estimation la plus répandue.

 

 Plateau des Glières

Le paroxysme de la barbarie est atteint quand tuer l'ennemi ne suffit plus. Il faut l'exterminer, le rayer de la carte, au nom d'une insupportable théorie de la race supérieure et de la préférence nationale. Dans les camps de la mort du régime nazi, l'horreur se répand sans limites, au service d'une obsession démente : l'anéantissement des juifs d'Europe.

La haine de l'autre, le refus de la différence nourrissent une bête immonde jamais rassasiée. Parce qu'ils sont juifs, tziganes, communistes, syndicalistes, socialistes, résistants, homosexuels ou handicapés, des hommes, des femmes, des enfants font figure de parasites à éliminer.

C'est face à cette idéologie délirante qu'une certaine France va se lever.

Une France courageuse et déterminée, qui dit « non » à l'envahisseur et « oui » à la Liberté. Le 18 juin 1940, alors qu’une partie de notre pays est occupée par les Allemands, le Général de Gaulle lance depuis la BBC son appel à la Résistance.

La veille, à Gradignan, Charles Tillon, membre de la direction du PCF, lançait lui aussi son appel au « peuple des usines, des champs, des magasins, des bureaux, les commerçants, les artisans, les intellectuels, les soldats, les marins, les aviateurs encore sous les armes à s'unir dans l'action ».

La Résistance, née du plus profond des peuples, joua un rôle déterminant dans maints pays occupés, des montagnes de la Yougoslavie aux maquis du Limousin. C’est à eux qu’il nous faut penser aujourd’hui. Levés pour refuser l’inacceptable, ils combattirent le fascisme au péril de leur vie, de celle de leurs proches.

Gaullistes, militaires et hommes blessés de voir la nation abaissée, vendue aux ambitions d’idéologues lointains ;

Hommes de foi qui ne pouvaient supporter le traitement infligé à des hommes, des femmes, fils et filles de Dieu selon leurs conceptions ;

Communistes, antifascistes résolus qui avaient refusé le putsch de Franco ou la capitulation de Munich, déterminés à défendre la classe ouvrière et le bonheur commun.

De nombreux jeunes, hommes et femmes, de toutes confessions, politiques, religieuses ou syndicales, se mobilisent, prêts à en découdre, les armes à la main.

Parmi eux, des combattants d'origine étrangère, recrutés au sein des FTP MOI comme le poète arménien Missak Manouchian, prêts à sacrifier leur vie pour leur pays d'accueil, au nom d'un idéal partagé, celui de la liberté et de la République. Avec ses camarades, ils sont fusillés le 21 février 1944

Ils sont l’orgueil de notre peuple qui ne plie pas devant l’abominable.

 

Dans cette Histoire les bagnolais ont écrit leur page. Plusieurs résistants communistes bagnolais en ont payé le prix fort André Sautel, Louis Thomas, Joseph Alabart-Pascual disparus en déportation ou le sympathisant d’un réseau d’obédience communiste Damian Ruiz qui reviendra des camps de la mort, ce sont des noms que nos contemporains ne doivent pas ignorer.

Ce 27 mai 2020, nous voulons célébrer la naissance du Conseil National de la Résistance et l’incroyable défi que se sont fixés des hommes et des femmes d’imaginer la France dans laquelle ils rêvaient de vivre pour restaurer la République des Lumières.

 

Deux ans après, dans une France en ruine, un gouvernement réunissant des ministres gaullistes, de la SFIO et du PCF, reconstruisent le pays en faisant le choix de mettre en œuvre des avancées sociales, économiques et politiques majeures, complétant les conquêtes, quelques années plus tôt, du Front populaire : les femmes votent pour la première fois le 29 août 1945, la Sécurité sociale est inventée et mise en place, tout comme notre système de retraite par répartition, le gouvernement nationalise les Houillères, Renault, les banques de dépôt et la Banque de France, l’électricité et le rail. Le droit à l'éducation et à la culture pour tous est instauré.

Cette actualité de la Résistance est tellement vivante aujourd’hui. A l’heure où tout le monde s’interroge sur les moyens de reconstruire nos pays, mis à l’arrêt par la pandémie.

 

Car cette pandémie que nous continuons d’affronter, dans toute sa brutalité, met-elle aussi au cœur du débat le choix de société dans lequel nous voulons vivre, en portant l’exigence de traiter en profondeur les racines du mal.

Elle révèle au grand jour les conséquences de ce modèle économique sur nos vies ; un modèle dédié à la finance qui a misé sur la course au profit, l’exploitation des êtres humains, des ressources naturelles, choisissant d’affaiblir le rôle des États et de ses services publics.

Une délégation du Parti Communiste Français,

section du Gard Rhodanien procédera à un dépôt de gerbe au monument aux morts le Mercredi 27 mai 2020 à 18 heures

 

 

Repost0
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 16:29
André Sautel  à la batterie 1er à gauche
André Sautel à la batterie 1er à gauche

Mercredi 27 Mai nous célébrons la journée de la Résistance. Cette journée nationale décrétée par le Sénat a eu sa première édition en 2014.

Cette date du 27 mai correspond à la date de création du C.N.R le Conseil National de la résistance, présidé par Jean Moulin et composé des huit grands mouvements de Résistance.

A cette occasion, nous vous invitons à nous retrouver Mercredi 27 mai 2015 à 18 h 15 place de la poste à Bagnols sur Cèze. De là nous irons fleurir la plaque de la rue André Sautel.

"André organisa la résistance à l'occupant dès juin 1940 dans les F.T.P.F, en Charente et dans la Sarthe. Le lancement d'une locomotive dans la fosse de la rotonde de Bongraine par le groupe organisation spéciale est l'action la plus connue qu'il mène avec bravoure. Piégé, il est arrêté le 6 février 1943, emprisonné et torturé atrocement. Il ne parlera pas.

Ce n'est qu'en 1951 que ses parents reçoivent une lettre leur signifiant la restitution du corps de leur fils. Toute la ville de Bagnols assiste à ses funérailles. Une chapelle ardente est dressée dans la mairie et une garde d'honneur est montée sans interruption pendant 24 heures par ses amis. Depuis, sa mémoire s'est estompée. Une rue porte son nom (à la Rochelle c'est un boulevard qui lui est dédié) derrière la poste de Bagnols, à la demande des élus communistes du conseil municipal". (extrait article Midi Libre).

En évoquant la mémoire d' André Sautel, communiste Bagnolais et résistant mort torturé à la prison du Mans le 6 février 1943 c'est aussi l'ensemble des mouvements de résistance, l'ensemble de ces femmes, de ces hommes qui ont donné leurs vies pour la liberté de notre pays que nous voulons honorer.

PLACE DE LA POSTE DE BAGNOLS SUR CEZE

MERCREDI 27 MAI à 18 h 15

Repost0
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 15:38

Résolution du Conseil national du PCF

Le 27 mai est la journée nationale de la Résistance car date anniversaire de la création du CNR et de l'unification de la Résistance.

Elle prend cette année un relief tout particulier, parce que c'est le 70e anniversaire de la victoire contre le nazisme et parce que le Président de la République a décidé de panthéoniser quatre héros et martyrs de la résistance : Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette et Jean Zay. Parce que la grave crise traversée par l'Europe et la poussée des forces d’extrême droite, notamment en France, appellent à faire vivre les valeurs progressistes de la Résistance. Parce qu'il y a 70 ans naissait la Sécurité Sociale conformément aux vœux du programme du CNR dont les acquis doivent être toujours défendus.

Le PCF rend hommage aux résistants qui entrent au Panthéon. Le secrétaire national du PCF participera à toutes les cérémonies officielles. Mais nous ne comprenons pas l'ostracisme dont sont victimes les communistes dans le choix présidentiel. Cela contrarie les valeurs de la République qui ont prévalu en ces temps sombres, et qui restent de pleine actualité. La Résistance des femmes et hommes communistes a été essentielle, nous appelons le Président à ne pas l'oublier pour des raisons de politique politicienne.

Le PCF quant à lui honorera toute la Résistance et appelle ses militantes et militantes, les citoyennes et citoyens, jeunes et moins jeunes à se rassembler, à organiser devant la place de la mairie, au cimetière, devant une plaque commémorative, devant une plaque de rue... des cérémonies et des initiatives dans toute la France, pour rendre hommage aux résistantes et résistants qui ont combattu pour des jours heureux. Cela sera aussi l'occasion de réparer l'oubli de communistes dans le choix présidentiel alors que de nombreux noms de résistantes et résistants communistes ont circulé pour l'entrée au Panthéon : Marie-Claude Vaillant-Couturier, Martha Desrumeaux, Missak Manouchian et ses camarades de l'affiche rouge…

Une soirée d'hommage, où sont conviés toutes celles et tous ceux qui le désirent, aura lieu au siège national du Parti communiste français - 2 place du Colonel Fabien - autour d'une pièce de théâtre sur Marie-Claude Vaillant-Couturier et de la présentation du « dictionnaire des fusillés sous l'occupation » publié aux Éditions de l'atelier.

Conseil national du PCF,

Unis dans la résistance, unis pour la France, le P.C.F appelle à des rassemblements pour honorer la résistance.
Repost0

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche