Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 20:10

 Amnesty International

               et

le groupe "ça ira"

         présentent

              

VOIX DE FEMMES.

 

Mardi 24 novembre à 20h30

Cave Mallet  BAGNOLS

 

Spectacle créé par le groupe ‘’ça ira’’ à partir de témoignages et poèmes dits et chantés.

 (durée : 45mn)

 

A l’occasion

de la Journée internationale de soutien

aux Femmes victimes de violences.

et de l’exposition

‘’Portraits de Défenseurs

des Droits humains’’

24 au 28 novembre -10h-12h/15h-18h- Cave Mallet.

 

 

Entrée libre – Une collation amicale réunira acteurs et spectateurs à l’issue de la soirée du mardi 24 novembre.

Repost0
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 17:31

« La Gauche Unie pour le Renouveau de Pont Saint Esprit » est le nom de la liste conduite par Jean-Marie Daver pour les municipales de novembre 2009.

Nous avons ici déjà insisté sur le profond renouvellement de cette liste par rapport à celle qu’avait aussi animé Jean-Marie Daver en 2008.

Dans un précédent article nous avons approfondi le fait que 14 candidats de la liste ne possèdent pas de cartes politiques.

Aujourd’hui nous allons faire une brève présentation d’un des candidats de la liste qui, lui, à une appartenance à un parti.

Jean-Louis Baratto que vous découvrirez sur la vidéo ci-dessous est le représentant local du Parti de Gauche (PG), formation politique qui s’est créé l’année dernière autour de Jean-Luc Mélenchon et de socialistes refusant la dérive libérale de leur ancien parti.

Le PG a été un des partis partenaires du PCF aux élections européennes et nous espérons bien qu’il en sera de même lors des prochaines élections régionales de mars prochain.

C’est donc tout naturellement que Jean-Louis Baratto devait trouver sa place dans la liste « la Gauche Unie pour le Renouveau de Pont Saint Esprit ».

 



Repost0
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 20:27

La liste municipale « Gauche Unie pour le Renouveau de Pont Saint Esprit » animée par Jean-Marie Daver est très renouvelée par rapport à la liste "100 % à Gauche" présentée en 2008.

Au passage on remerciera les camarades et amis qui ont laissé leur place pour accueillir de nouveaux candidats permettant ainsi un renouvellement générationnel et une nouvelle dynamique.

La détermination et les convictions restent les mêmes toutefois.

Cependant 14 co-listiers n'ont aucune carte politique dans leur poche sur cette liste soutenue par les Parti Communiste, Parti de Gauche, M'PEP, Lutte Ouvrière, Gauche Unitaire et des citoyens à sensibilité de gauche.

Marie-Ange Vasseur appartient à cette catégorie de candidats.

Un bref portrait vidéo qui permettra de remarquer sa détermination, son enthousiasme, sa volonté et son domaine de prédilection le social.



 

Repost0
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 05:49

Une maison dont le nom est l’Alternative nous ne pouvions nous, communistes, que nous réjouir de sa naissance. On entend tellement parler d’alternance un mot si fade qui signifie « un coup toi, un coup moi » mais sans que les changements soient profonds que nous ne pouvions passer sous silence ce baptême.

En plus de s’appeler « alternative » cette M.A.S. est qualifiée de « solidaires » encore un vocable qui nous convient.  Donc cette « Maison des Alternatives Solidaires » est un projet qui est né voici plusieurs années à l’occasion du Forum Social de Bagnols. C’est un dossier qui est porté par le monde associatif : Action Solidarité, Attac, Femmes solidaires, Risposte, Entre aide protestante et l’UFAL.  Dans sa charte fondatrice on peut lire « la maison des Alternatives Solidaires de la région bagnolaise est un espace pluriel et diversifié, non sectaire et non partisan mais qui cherche à bâtir un monde plus juste et plus solidaire. C’est un outil au service des mouvements, des associations du champ social et du public qu’elle accueille. »

Si cette initiative est d’origine associative et reste dans un fonctionnement associatif ce projet n’a pu aboutir que grâce à l’action des élus locaux et notamment des élus du groupe communiste et républicain. Il faut dire que certains de nos élus ont la double casquette d’élu mais aussi de membre actif d’association comme Attac, Risposte ou UFAL. Nos élus notamment Michèle Oromi et Pierrette Pasquini furent donc depuis l’arrivée de la nouvelle municipalité les relais de ce monde associatif et ont oeuvré pour l’obtention des financements auprès de la mairie de Bagnols ou de la Communauté de Communes (Rhône Cèze Languedoc).


Ce jour 17 octobre les associations fondatrices étaient entourées d'autres associations; bénévoles  et militants pour une réflexion autour de la question : comment fédérer mieux toutes les énergies pour tisser ses liens de solidarité ? La Maison est bien cet outil fédérateur et cette aventure humaine et chaleureuse ne fait que commencer.

Alors, longue vie à cette Maison des Alternatives Solidaires qui met en lumière la problématique sociale, cause qui, prend une dimension particulièrement inquiétante dans le contexte de la crise capitaliste, compte-tenu des dégâts occasionnés par ce système injuste.


 
Repost0
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 06:26
Notre camarade François Pacaud ingénieur à Marcoule, militant CGT et du Parti Communiste nous a quittés à la fin du mois de mai dernier. Comme nous le disions dans l'hommage que nous lui avons rendu lors de ses obsèques à Avignon le 30 mai c'était un homme qui en plus de ses convictions était un amoureux de l'art sous toutes ses formes et notamment il adorait le cinéma et le théâtre. Il avait aussi un lien fort avec l'Afrique qu'il avait connue au moment de son service militaire.
Ce sont toutes ces raisons qui font que, comme François Pacaud était bien connu des habitués du Festival d'Avignon et des scènes avignonnaises, un fidèle des ATP, de la MJV, d'Utopia  ses amis en collaboration avec la Maison Jean Vilar ont décidé de lui organiser un hommage. Cette journée qui veut faire le tour des passions de François se fera autour de l'oeuvre de Jean Rouch scientifique, ethnologue et cinéaste et se déroulera le jeudi 22 octobre.
Le programme :

à la maison Jean Vilar  (15 h 30) : Conférence de Marie-Isabelle Merle des Isles "Jean Rouch" scientifique, ethnologue et cinéaste
au cinéma Utopia (18 h 30) : projection du film de Jean Rouch "Cocorico Monsieur Poulet" (1974, 1h 32)
                                 (20 h 45) : projection du film de Jean Rouch "Chasse au lion à l'arc" (1965, 1 h 21)

Une bien belle initiative dont nous sommes heureux de faire la promotion et à laquelle nous ne manquerons pas de participer.
Repost0
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 19:02

  Les conditions d’attribution d’un marché pour le déploiement d’un réseau à très haute définition (THD) dans les Hauts-de-Seine soulèvent la polémique. Patrick Devedjian, le président du conseil général, s’est réjoui la semaine dernière de la décision de la Commission européenne d’accepter l'aide du département (59 millions d’euros) au bénéfice du délégataire de service public, Numericable, afin de financer « les zones non rentables », les zones pavillonnaires notamment.

Patrick Devedjian, qui se félicite « d’une révolution juridique », a défendu lui-même le dossier à Bruxelles.

Les élus communistes des Hauts-de-Seine sont loin d’être convaincus. Patrice Leclerc remarque que l’ARCEP, l’Autorité de régulation des communications électroniques, avait classé toutes les communes du département en zone très dense. Il existe d’ailleurs plusieurs opérateurs privés ou d’initiative publique déjà déployés sans subvention. « La subvention considérable que va verser le département n’est qu’un cadeau de plus à des entreprises privées », déclare le conseiller général communiste, qui remarque en outre que, lorsque l’assemblée a été saisie du dossier, aucun document n’a défini les zones rentables et non rentables. Ce n’est pas un hasard si Numericable, ex-Noos, a pu bénéficier d’une aide du département. Noos avait déjà obtenu à la fin des années 1990 un quasi-monopole pour créer un réseau de fibre optique dans de nombreuses cités HLM de l’office des Hauts-de-Seine. Avec les déboires que tous les habitants de ces ensembles connaissent bien, les dysfonctionnements et, parfois, l’impossibilité de choisir son opérateur. La concurrence, quelle concurrence ?

Jacques Moran. L'Humanité du 7 octobre 2009

Cas isolé penserez-vous peut-être?
Les exemples sont foisons!
N'est ce pas le maire UMP des Angles, Mr Banino qui, dans un avenant en fin du Conseil Municipal du 22 septembre dernier  ( 21ème question sur les 23 que comptait l'ordre du jour), s'apprétait à faire adopter une délibération permettant à la société GDF, récemment privatisée et fusionnée avec Suez , de bénéficier du concours financier de la commune - de notre argent de contribuable pour les branchements....non rentables.....! . Heureusement, Hélène Jarlier, élue d'opposition de la liste "Unis à gauche pour Les Angles" était vigilante et par ses arguments à contraint la majorité ......qui n'avait pas compris le sens de cette délibération (sic!) à la retirer.



Ci aprés la délibération proposée à l'ordre du jour du Conseil Municipal des Angles.


" 21. Contrat de concession de distribution publique de gaz - Avenant n° 1

II est proposé un avenant n° 1 au contrat de concession de distribution publique de gaz avec GrDF, afin de rendre conforme le contrat initial à l'article 11 du décret n° 2008-740 du 28 juillet 2008 relatif au développement de la desserte gazière et aux extensions de réseaux publics de distribution de gaz naturel.

Ce décret offre la faculté aux autorités concédantes du service public de distribution de gaz naturel de contribuer financièrement aux travaux de raccordement de nouveaux clients lorsque la rentabilité financière du raccordement n'est pas assurée dans les conditions prévues par l'arrêté ministériel du 28 juillet 2008 fixant le taux de référence pour la rentabilité des opérations de desserte gazière.

Par voie de conséquence, plusieurs dispositions du contrat de concession initial s'en trouvent bouleversées et notamment l'article 11 du cahier des charges en particulier avec la mise en place d'un nouveau droit de suite, et de conditions de remboursement de tout ou partie de la participation financière du concédant, et l'annexe 2 relative au calcul du taux de rentabilité qui prend en compte les nouvelles conditions économiques de rentabilité."

 

 

Repost0
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 18:42

Source: L'Humanité du 7 octobre 2009


L’accompagnement des chômeurs par l’ANPE est plus efficace en matière de retour à l’emploi que lorsqu’il est confié à des opérateurs privés. C’est la conclusion d’un rapport paru hier et qui évalue les expérimentations d’accompagnement renforcé menées par l’UNEDIC et l’ANPE en 2007. Une conclusion un peu gênante, alors que Pôle emploi a choisi fin juillet 31 prestataires privés pour accompagner 320 000 nouveaux demandeurs d’emploi sur deux ans, pour un coût de 425 millions d’euros.

L’accompagnement de chômeurs par des cabinets privés permet un retour à l’emploi « plus tardif et plus modéré » que le service public, indique le rapport au terme d’une évaluation de plus de 200 000 demandeurs d’emploi. Après six mois, le programme Cap vers l’entreprise (CVE) de l’ex-ANPE a eu un « effet rapide et élevé sur le taux de sortie vers l’emploi » et l’accompagnement par les opérateurs privés « un impact plus tardif et plus modéré sur la sortie vers l’emploi ». Un an après leur entrée dans l’expérimentation, le taux de sortie vers l’emploi des demandeurs d’emploi confiés au privé s’est accru de 5,6 points en moyenne tandis qu’il a augmenté de 7,3 points pour ceux suivis par les équipes dédiées de l’ANPE.

Le président du comité de pilotage de l’évaluation, Claude Seibel, avance une explication dans un entretien hier à la Tribune : « Dans le programme Cap vers l’entreprise, les équipes étaient constituées de volontaires, souvent expérimentés et motivés », alors que « les conseillers de certains opérateurs privés avaient une moindre expérience, voire étaient débutants, donc sans doute très motivés, mais moins expérimentés ».

Ce rapport confirme des premières évaluations intermédiaires, exigées par la Cour des comptes en 2006 et supervisées par l’École d’économie de Paris-PSE, qui avaient fait apparaître en 2008 que la plus-value du service public, quand il met les moyens, est « nettement supérieure » à celle des opérateurs privés. Dans le dernier numéro de ses Premières informations, la Dares (service statistique du ministère de l’Emploi) avance d’autres éléments d’explication : les demandeurs d’emploi en CVE se sont vu proposer « davantage d’offres d’emplois » caractérisées par une « meilleure adéquation » avec leurs attentes que dans le cas des chômeurs suivis par les opérateurs privés. Les cabinets privés souffrent également d’un déficit dans la recherche directe d’offres d’emploi auprès d’entreprises qui n’en déposent pas spontanément.


Lucy Bateman

425 millions d'euros ponctionnés dans la poches des salariés et des demandeurs d'emploi!

Il est vrai que la manne du budget de "Pole Emploi" fusion des Assedic et de l'ANPE à de quoi aiguiser les appétits du privés et de leurs actionnaires.....qui seraient rétribués par nos cotisations ou notre impôt!

Décidément l'Etat UMP n'est jamais en manque d'idées pour prendre dans la poche des moins argentés au profit des intérêts capitalistes et peu importe l'efficacité!

 


Repost0
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 08:42
C'est à propos du franco-palestinien Salah Hamouri détenu en Israël que Gisèle Coutaud présidente du Comité Bagnolais a interpellé l'ambassadeur d'Israël en France. Voici le contenu de son courrier.

Monsieur l'Ambassadeur,

Nous avons l'honneur de vous faire part de notre très grande déception concernant l'isse du procès illégal que vous avez intenté à notre compatriote Monsieur Salah Hamouri , 24 ans, étudiant à l'Université de Bethléem.
Injustement arrêté en Israël le 13 mars 2005, emprisonné sans jugement pendant 3 ans avant d'être condamné sans motif à 7 ans de prison, il a été obligé de plaider coupable sous la menace d'une condamnation beaucoup plus lourde selon une pratique généralisée dans votre pays à l'encontre des détenu(e)s palestinien(ne)s.
Nous exigeons donc sa libération immédiate et sans condition.
De plus nous vous demandons de bien vouloir rendre publics vos plans de reconstructions des hôpitaux, des crêches, des écoles de l'université et des infrastructures permettant d'y accéder.
Et si vous souhaitez changer l'image que donne votre pays auprès de la communauté internationale nous vous suggérons fortement de libérer les 11 000 prisonnier(e)s politiques palestinien(ne)s détenu(e)s dans les prisons en Israël. 11 000 dont 350 enfants.
Veuillez agréer, Monsieur l'Ambassadeur, l'expression de notre attachement à la Paix et à la Justice.

Pour le Comité Bagnolais U.F.F. Femmes Solidaires Mme Gisèle Coutaud.



Lors de la Fête de Lézan (fin juin 2009) la maman de Salah était présente ainsi que des membres de son comité de soutien. Un arbre a été planté en son honneur.
Repost0
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 15:23

                                                   C'est en plein festival d'Avignon et quelques jours après le décès de son ex-épouse que le célèbre André Benedetto comédien, auteur, metteur en scène, directeur du théâtre des Carmes et fondateur du festival « off » d'Avignon vient de décéder  à son tour d'un accident vasculaire cérébral à la veille de ses 75 ans.

Compagnon de route de notre Parti auquel il apporta son savoir dans le domaine de la culture et pour lequel il fut aussi candidat, c'est à regret que nous annonçons cette mauvaise nouvelle.

Cheville ouvrière de son théâtre mais aussi du festival « off » d'Avignon il laisse un grand vide. Cet homme de conviction et de culture française et occitane fut une conscience dans notre époque qui manque cruellement d'épaisseur.

Nos militants qui l'ont côtoyé en gardent le souvenir fort d'une personnalité hors du commun.

Il vivait sur le territoire de notre section à Tavel, même si chacun retiendra que son « domaine » c'était le théâtre des Carmes à Avignon.

Ciao l'artiste !

 

 

Repost0
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 09:17

Le film « Let's make money » d'Erwin Wagenhoffer sera diffusé ce Vendredi 24 avril à 21 h au Ciné 102 de Pont. La projection sera suivi d'un débat animé par Bernard Bouzon d'Attac-Romans.


De quoi parle ce film ?


Les banques introduisent notre argent dans le circuit monétaire international, si bien que toute personne ayant un compte bancaire participe, sans le savoir, au système financier mondial. A travers les témoignages des différents acteurs de ce système, le réalisateur nous révèle les dérives d'une économie sans garde-fou : paradis fiscaux, chantage économique, investissements fictifs, etc. Ce film impressionnant montre les dérives du système libéral et des conséquences humaines, démographiques et écologiques.


Après le krach boursier tous les grands de ce monde nous ont fait leur couplet sur la moralisation du capitalisme. Dernièrement s'est tenu un G 20 qui a fait semblant de s'attaquer aux paradis fiscaux mais il n'en est rien. Pour l'instant on reste dans le dogme libéral.

Moraliser le capitalisme est une entreprise impossible d'ailleurs ce n'était pas l'intention de Sarkozy, Brown, Merkel et Obama.


Il faut une alternative au capitalisme et donc plus que jamais l'hypothèse communiste garde sa pertinence.

Le 07 juin prochain il convient d'envoyer un signe fort au niveau européen et donc ne pas donner un blanc-seing aux forces qui sont favorables au Traité de Lisbonne, à la libre circulation des capitaux, à ceux qui s'inscrivent dans le Capitalisme. En France les partis de droite sont dans cette logique mais malheureusement aussi le PS et les Verts.


Pour ne pas en rester au simple constat que le circuit monétaire international est une « horreur économique » ne nous trompons pas le 07 juin prochain votons pour ceux qui, il y a plusieurs années ont essayé de faire passer la taxe Tobin à savoir « le Front de Gauche ».


Si nous nous battons comme des lions dans les luttes

Ne votons pas comme des moutons.

Repost0

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche