Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 15:41

Le 14 juillet 2009 avait lieu l'élection du Président du Parlement Européen. On sait depuis les dernières élections que la majorité du parlement est à droite cependant l'élection de l'ancien Premier Ministre polonais Jerzy Buzek si elle était acquise est plus ample qu'elle n'aurait dû être.

Ceci mérite quelques explications.

En effet,  face à lui, nos élus du groupe Gauche Unitaire Européenne/Gauche Verte Nordique, dans lequel siègent les élus du Front de Gauche, présentaient la candidature de la Communiste suédoise Eva-Britt Svensson. Le résultat du vote est sans appel : le candidat de droite recueille 555 voix sur 713 votants pendant que notre candidate était créditée de 89 votes. On notera qu'il y a eu 69 bulletins nuls. Faisons les comptes le groupe de la Gauche Unitaire Européenne/Gauche Verte Nordique compte 35 membres issus du parti allemand « Die Linke », du « Parti Progressiste des Travailleurs chypriotes », de « la Gauche Unie » espagnole, de « l'alliance de Gauche NLG » de Finlande , du « Socialist Party » et du « Sinn Féin » d'Irlande, du « Parti de Gauche » de Suède, de « la Gauche » du Luxembourg, du « Parti Communiste » et du « Synaspismos » de Grèce, du « Parti Socialiste » des Pays-Bas, du « Parti de la Refondation communiste » et du « Parti des Communistes Italiens » d'Italie, du « Parti Communiste Portugais », du « Parti Communiste de Bohême et de Moravie » de la République Tchèque et du « Parti de Gauche » et du « Parti Communiste Français » de France.

Nous regarderons le détail des voix mais d'ores et déjà on notera que notre candidate fait les 35 voix de son groupe + 54 voix supplémentaires. Cependant elle est loin de réaliser le total des voix de la « Gauche ». On se posera donc la question : comment ont voté les 56 députés européens, dont 6 français du groupe des Verts Groupe "Verts/ALE et les 187 députés de « L'Alliance Progressiste des Socialistes et des Démocrates  (APSD) le groupe où siègent les 14 socialistes français ?

Poser la question c'est y répondre ! Même si dans la campagne électorale les Socialistes et les Verts ont mis l'Europe Sociale en avant les Socialistes et les Verts continuent la co-gestion européenne avec la Droite Libérale. Il n'est pas difficile de prouver nos dires.

En effet on constatera que ni le Groupe auquel appartient le PS ni le Groupe auquel appartiennent les Verts n’ont présenté de candidat. Premier indice bizarre !

Mais ils n’ont pas soutenu la nôtre. Si on ajoute le total des 35 membres du groupe (GUE/GVN), des 56 du groupe Verts/ALE et des 187 du groupe APSD on aboutit au total de 262. Rappel nécessaire notre candidate à la Présidence n’a fait que 89 voix si on y ajoute les 69 bulletins nuls (et encore ils peuvent venir d’autres groupes comme par exemple celui l’Extrême Droite) on n’obtient que 158 voix. Il manque donc 173 voix de la Gauche à notre candidate si on ne compte que les suffrages exprimés !

Conclusion si vous avez voté Verts ou Socialistes croyant voter à Gauche et bien c’est perdu ! Ils vous ont encore une fois berné. En compromission avec la Droite européenne ils soutiennent le candidat du « Parti Populaire Européen » groupe auquel est affilié l’UMP.

Ça fait désordre non ? Alors il suffit de créer un contre-feu. Sus à Barroso le Président de la Commission Européenne et le tour est joué.

Fachés, vous pensez que nous donnons de fausse infos ? Et bien lisez la dépêche suivante :
"Jerzy Buzek est élu pour deux ans et demi, jusqu'au début de 2012.

A cette date, il devrait être remplacé par un socialiste, probablement l'Allemand Martin Schulz, en vertu d'un accord de réciprocité entre les deux principaux groupes de l'institution".

 

Nous sommes certains que ceux qui ont voté "Front de Gauche" sont contents de l'avoir fait et que ceux qui ne l'ont pas fait doivent le regretter !

Repost 0
Published by SECTION GARD VALLEE DU RHÔNE du PCF - dans Elections européennes
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 18:53

Communiqué de Jean-Luc Mélenchon, Tête de liste du Front de Gauche dans le Sud-Ouest, Député européen, Président du Parti de Gauche

Je tiens à remercier chaleureusement les 213 926 électeurs du Sud-Ouest qui ont voté pour la liste du Front de Gauche que je conduisais, et qui m'ont ainsi élu député européen, avec 8,15 % des suffrages exprimés.

Je tiens à adresser mes plus fraternels remerciements à tous les candidats qui ont porté le rassemblement de notre liste à commencer par ma co-listière Cathy Daguerre dont je salue l'engagement. Mais aussi à tous les militants et élus du PCF et du Parti de Gauche, ainsi que ceux de Gauche Unitaire issus du NPA, à ceux du MRC ou des Collectifs unitaires qui ont permis par leur engagement de faire vivre notre dynamique unitaire. Je remercie les nombreux citoyens, syndicalistes, responsables associatifs qui ont apporté leur aide à notre belle campagne, lui donnant un goût du Front populaire que nous voulons construire. Dans plusieurs départements, nous approchons ou dépassons les 10 % des voix, ce qui installe le Front de Gauche comme une force majeure à gauche.

Enfin j'exprime ma reconnaissance et je renouvelle ma solidarité aux nombreux travailleurs en lutte que j'ai rencontrés tout au long de cette campagne : ouvriers et techniciens de Célanèse, de Continental, de Merlin-Gerin, d'ESK-Ceramics, de la SNECMA ou encore de la Société nationale des poudres et explosifs, agents des services publics, électriciens et gaziers, cheminots, enseignants et élèves de lycée professionnel, professeurs et étudiants des universités et des IUFM, agriculteurs, viticulteurs du Languedoc, ostréiculteurs du bassin d'Arcachon. Tous m'ont tant appris sur ce grand Sud-Ouest qui travaille et qui lutte.

Je suis heureux que notre circonscription soit celle où l'abstention a été la moins forte dans ces élections. Elle n'en reste pas moins très élevée car notre peuple déserte une Europe qui l'ignore et qui le méprise.

J'ai mesuré à travers mes 21 meetings et mes nombreux déplacements dans les 18 départements de la circonscription combien l'attente était grande de voir changer la gauche dans notre pays. Je leur dis que notre campagne n'était qu'un premier pas et que le Front de Gauche doit continuer et s'élargir pour construire une nouvelle majorité populaire en rupture avec le capitalisme dans notre pays.

Je dis donc longue vie au Front de Gauche !

Le 14 juillet prochain, je céderai mon mandat de sénateur pour devenir député européen. A partir de cette date symbolique de la liberté rebelle de notre République en Europe, je porterai sans relâche au Parlement européen la voix de ceux qui veulent tourner la page du libéralisme qui saigne notre peuple, notre pays et l'Europe.

Repost 0
Published by SECTION GARD VALLEE DU RHÔNE du PCF - dans Elections européennes
commenter cet article
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 09:04
Quelques éléments du scrutin du 7 juin 2009 (élections européennes) concernant notre secteur.

D'abord nous pouvons saluer l'élection de Jean-Luc Mélenchon qui recueille sur l'ensemble de la circonscription "Sud-Ouest' 213 951 voix soit 8, 15 %. En Languedoc-Roussillon la liste "Front de Gauche" fait 67 990 voix soit 9,14 % soit le meilleur score des trois régions.
Sur l'ensemble du territoire national nous avons pour le Front de Gauche 5 élus :
Patrick le Hyaric en Ile de France
Jacky Hénin dans le Nord-Ouest
Marie-Christine Vergiat dans le Sud-Est
Elie Hoarau en Outre-Mer
et bien sûr Jean-Luc Mélenchon dans le Sud-Ouest.

Pour notre circonscription :

Canton d'Aramon : 10,25 %
Canton de Bagnols 7,99 %
Canton de Pont 8,09 %
Canton de Remoulins : 6,49 %
Canton de Roquemaure : 9,30 %
Canton de Villeneuve : 4,97 %

Une analyse plus politique qu'arithmétique suivra pour une réflexion plus approfondie.
Repost 0
Published by SECTION GARD VALLEE DU RHÔNE du PCF - dans Elections européennes
commenter cet article
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 06:27
Nos camarades et amis et néanmoins voisins de l'Uzège ont l'honneur de la presse. En effet Bernard Rieu (maire de Vallabrix), Jocelyne et Marcel Leclere (militants de longue date du PCF et habitants de Saint Quentin La Poterie), Charles Ménard (responsable départemental du PG et praticien à Remoulins) avec nombre d'autres camarades et sympathisants mènent une campagne de proximité dans leur secteur. La particularité c'est que cette campagne active ils la mènent seuls faute d'adversaires ! Le Front de Gauche dans toute la France mène une campagne de proximité. Nous autres dans le Gard Rhodanien nous avons multiplié les actions dans les villes (Bagnols, Pont, Villeneuve) mais aussi dans les villages.
Mais voyons un peu nos voisins :

Course de fond au pays de l'Uzège

Front de gauche . Dans deux cantons à dominante rurale, dans le Gard, les militants mènent une campagne de terrain.

Gard, envoyé spécial.

Au nord de Nîmes, le pays de l'Uzège compte 35 000 habitants et comprend deux cantons : Uzès et Remoulins. C'est une zone rurale parsemée de bourgades avec pas mal de constructions neuves en raison de la relative proximité d'Avignon et de Nîmes. Ici, beaucoup de gens se connaissent et la proximité du scrutin destiné à élire des députés au Parlement européen a de quoi provoquer des débats. Surtout que la politique européenne est bien présente dans la vie quotidienne des habitants, qu'il s'agisse de la défense des services publics, de la lutte contre la délocalisation des entreprises ou de la politique agricole commune.

Un débat sur la PAC se tenait à Vallabrix, le 21 mai, avec le maire communiste, Bernard Rieu, et Charles Ménard, membre du Parti de gauche. Plusieurs agriculteurs étaient venus dire leur découragement face à l'incohérence de la PAC et à l'effondrement des prix agricoles. Cette année, les arboriculteurs gardois ont arrêté la cueillette des cerises en milieu de saison. Les prix proposés par les expéditeurs - en négociation permanente avec la grande distribution - ne couvraient plus le coût de la cueillette. 2009 aura été une année de belle récolte après deux ans de rendements médiocres. Mais le bilan économique est aussi mauvais, voire pire. Quand ils cueillent, les producteurs tentent de vendre directement sur le bord des routes et sur les marchés locaux.

Les marchés sont, dans ces deux cantons, les principaux lieux d'échange politique. Mais, curieusement, n'y sont présents que les militants du Front de gauche, communistes à plus de 90 %, et quelques membres du NPA d'Olivier Besancenot. L'UMP est totalement absente, de même que le Parti socialiste. Le Modem et les Verts ne se montrent pas davantage. Même le militantisme électoral du Front national a disparu du paysage politique local.

« Pour le Front de gauche, nous avons engagé la campagne de terrain dès le mois de février. Bien qu'ils fassent la quasi-totalité du travail, les communistes n'ont aucun problème à militer de façon unitaire pour le Front de gauche. Avec les gens, on discute beaucoup sur le sens de cette démarche unitaire », souligne Marcel Leclere, ancien cadre de Renault Billancourt et retraité très actif à Saint-Quentin-la-Poterie.

Jocelyne, son épouse, également très impliquée dans cette campagne, note que l'association ATTAC avait récemment organisé un débat afin de soumettre un questionnaire aux partis démocratiques impliqués dans cette bataille des européennes. Les communistes avaient répondu en nombre dans le cadre du Front de gauche, le NPA, les Verts et le Modem étaient également représentés. Mais le PS et l'UMP n'avaient envoyé personne.

Cette non-campagne des deux partis les plus favorisés par le mode de scrutin semble montrer qu'ils parient sur une forte abstention. Mais ce comportement fuyant nuit à la confrontation des projets et au débat d'idées. « Sur le marché d'Uzès on a parfois des réactions de type "tous pourris", même si pas mal de gens - s'arrêtent pour discuter. On s'aperçoit alors qu'ils ont beaucoup de questions en tête », note Jocelyne Leclere, à qui il arrive aussi de constater un réflexe de refus devant un tract dont le logo comporte le mot Front. Il faut alors expliquer la démarche unitaire d'une coalition de gauche en opposition totale au Front national de Le Pen.

Gérard Le Puill



Repost 0
Published by SECTION GARD VALLEE DU RHÔNE du PCF - dans Elections européennes
commenter cet article
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 06:20

Le rejet de l'actuel eurocapitalisme est très majoritaire dans toute l'Europe. Il doit pouvoir s'exprimer dans le vote Front de gauche, dimanche prochain.

Par Patrick Le Hyaric, directeur de l'Humanité.

Ceux qui, à l'instar de M. Sarkozy, appellent, quelques jours avant le scrutin européen, à « une Europe qui protège » trompent sciemment tous les citoyens. Il est en effet tout simplement impossible d'être protégés avec le traité de Lisbonne qui prône « un marché ouvert où la concurrence est libre ». L'euro est géré par la Banque centrale européenne qui en fait une monnaie de spéculation surévaluée au point qu'elle pousse aux délocalisations d'entreprises dans les zones dollar. Ceci ne cesse de détruire des emplois et des entreprises. Ce sont ces mensonges permanents qui dégoûtent nos concitoyens.

Le rejet de l'actuel eurocapitalisme est très majoritaire dans toute l'Europe. Il doit pouvoir s'exprimer dans le vote Front de gauche, dimanche prochain. Les aspirations unitaires d'une gauche transformatrice, les urgences sociales, écologiques, féministes, l'urgence d'une Europe commune des peuples, l'urgence d'une Europe solidaire ne sont aujourd'hui portées que par une seule force : le Front de gauche.

Seule initiative totalement nouvelle, innovante, unitaire, elle est au service de chacune et de chacun pour faire sauter les verrous de l'impuissance ou ceux des ultralibéraux ou des sociaux-libéraux européens qui aujourd'hui méprisent et étouffent la voix des peuples.

L'utilisation du vote Front de gauche est d'autant plus utile, efficace, impérieuse même, quand on sait qu'il se prépare, pour les lendemains du 7 juin, sur injonction des autorités européennes, des décisions extrêmement négatives, accentuant encore le cours régressif, antisocial, antidémocratique des politiques actuelles.

Ces projets sont cachés au peuple. C'est ce qui explique d'ailleurs le refus d'organiser de vrais débats contradictoires dans les radios et les télévisions. C'est ce qui explique le black-out envers les têtes de liste du Front de gauche. Prenons quelques exemples inquiétants.

La Commission européenne, elle-même, prévoit 9 millions de salariés supplémentaires au chômage dans l'Union européenne, dans les mois à venir. C'est dire si elle croit beaucoup à cette Europe prétendument protectrice !

Pour combler les déficits creusés par les cadeaux fiscaux aux plus riches et les milliards d'euros déversés sans contrôle dans le système bancaire, il se discute, en ce moment même, dans des conseils interministériels à l'Élysée, l'idée d'imposer une nouvelle vignette automobile et des augmentations de TVA pour se mettre en conformité avec une recommandation du Conseil européen au gouvernement français daté du 28 avril dernier dans laquelle on peut lire : « Des efforts supplémentaires sont nécessaires pour améliorer l'assainissement budgétaire. » Ce document, que le pouvoir et sa presse gardent bien secret, demande aussi de respecter scrupuleusement « l'objectif d'encadrement des coûts, annoncé par le gouvernement, à savoir une croissance zéro en volume des dépenses publiques ».

C'est au nom de cela que sera accélérée encore la diminution du nombre de salariés à l'hôpital, à l'école et à l'université, dans les transports publics et dans tous les secteurs publics. C'est en quelque sorte la RGPP au carré.

Au nom de cette orientation, il est envisagé de diminuer la retraite des mères de famille, de réduire encore les moyens pour la recherche, d'opérer de nouvelles hausses de tarifs publics, d'étrangler encore plus les collectivités locales et de procéder à de nouvelles privatisations, dont celle de La Poste, vraisemblablement à l'automne prochain.

Sans retenir aucune leçon des drames provoqués par la libéralisation du transport au Royaume-Uni, et l'accident de train entre Paris et Bordeaux qui aurait pu être dramatique, la semaine dernière, où un train privé a touché deux trains de la SNCF, ce document européen appelle instamment à « renforcer la concurrence dans l'énergie, dans le fret ferroviaire ainsi que dans les professions réglementées ».

La recommandation bruxelloise appelle à faire exploser totalement le Code du travail, à supprimer le contrat de travail à durée indéterminée. Elle enjoint, en effet, de créer « le cadre d'une stratégie intégrée en matière de flexicurité, pour adapter (l'emploi...) aux besoins du marché du travail ». Une première traduction législative est en cours avec la loi en discussion sur la création de sociétés de prêts de main-d'oeuvre comme au plus beau temps de l'esclavage. La diversité culturelle et l'exception culturelle sont plus menacées que jamais avec l'intégration de la création culturelle dans les accords commerciaux de l'Organisation mondiale du commerce, à l'opposé de la convention de l'UNESCO sur la diversité culturelle.

Et les agriculteurs risquent demain de subir les effets désastreux du démantèlement total de la politique agricole commune. La crise du lait n'en est qu'un prémisse. Elle est le résultat de la libéralisation totale des quotas laitiers et l'alignement des prix sur les cours mondiaux, décidés sous la présidence française Sarkozy-Barnier de l'Union européenne.

Voilà ce qui est caché à nos concitoyens et aux peuples européens.

Il faut donc, dans les prochains jours, démasquer tous ceux qui font profession d'expliquer que l'Europe ultralibérale serait éloignée des citoyens. Elle est si proche, si dure et si violente qu'elle aggravera encore la vie de chacune et de chacun, attaquera plus nos services publics,

détruira de plus en plus le travail,

réduira les moyens pour le développement des capacités humaines comme pour l'éducation, la santé la culture, la recherche ou les moyens dont disposent les communes.

Ajoutons que ceux qui crient si fort sur les estrades et les plateaux de télévision, sans contradicteur véritable, « Europe, Europe, Europe », cachent qu'ils tentent en fait de construire non pas une Europe des peuples européens, mais une Europe américaine avec le vote qui s'est tenu au Parlement européen, le 26 mars dernier, tous groupes confondus à la seule exception de la Gauche unitaire européenne, présidée par Francis Wurtz. Ce vote portait sur la création d'un projet baptisé « Marché transatlantique intégré » qui prévoit une harmonisation progressive des réglementations et la reconnaissance mutuelle des règles en vigueur des deux côtés de l'Atlantique. Autrement dit, le traité de Lisbonne est le faux nez pour faire appliquer le droit américain à tous les citoyens européens.

Il y a donc danger pour l'après-7 juin. Ne laissons pas faire ! Au-delà de leurs opinions, de leurs votes antérieurs, de leurs réflexions pour d'autres élections à venir, tous les progressistes ont intérêt à s'unir par-delà leurs différences, avec le Front unitaire de la gauche. Ce sera le seul moyen efficace, utile pour empêcher ces mauvais coups en préparation, puisque nombre de ces projets ont été approuvés par l'ensemble des forces politiques dans l'enceinte du Parlement européen, du Conseil européen ou de la Commission européenne elle-même.

L'utilisation du vote pour le Front unitaire de la gauche permettra de construire un nouveau rapport de forces avec des élus qui disent ce qu'ils font et font ce qu'ils disent. Mieux, ils se placeront sous le contrôle permanent des salariés, des jeunes et de tous les citoyens.

Dimanche prochain, c'est donc l'occasion de refuser sans ambiguïté les coups qui se préparent contre nos vies. C'est aussi le moyen de donner à l'Europe un sens nouveau, afin de porter au fronton de l'Europe des peuples un nouveau contrat social, solidaire, écologique et de paix.

Repost 0
Published by SECTION GARD VALLEE DU RHÔNE du PCF - dans Elections européennes
commenter cet article
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 05:50
Il y a quatre nous étions nombreux à voter "non" au TCE. Nous n'avons pas digéré le Traité de Lisbonne imposé par Sarkozy et ses complices.
Pour une autre Europe, soyons constructifs. Pensons que le groupe dans lequel siègeront les députés européens du Front de Gauche a été celui qui s'est opposé à l'Europe libérale, celui qui a dénoncé "Bolkestein", la semaine de 65 heures ....
Une vidéo humoristique qui montre que cette europe est indigeste !
Votez Front de Gauche c'est travailler à l'alternative. C'est un "non" constructif, rassembleur et unitaire !

Repost 0
Published by SECTION GARD VALLEE DU RHÔNE du PCF - dans Elections européennes
commenter cet article
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 13:37
  Buffet, Mélenchon, Besancenot, Bové en 2005
ensemble pour le Non aujourd'hui quels sont les unitaires ?

Voici 4 ans la France exprimait par référendum un vote négatif au Traité Constitutionnel Européen. Nous étions de ceux-là. D'ailleurs nous avions fait une campagne active et pédagogique.

Depuis le « non » français a été foulé aux pieds par d'abord Nicolas Sarkozy qui a proposé le Traité de Lisbonne et par de nombreux parlementaires français qui ont voté par le Congrès ce texte sans qu'il y ait un nouveau référendum. Outre les UMP ce sont aussi les socialistes qui se sont montrés complices de cette manoeuvre qui ne grandit pas la démocratie française.

 

En 2005 à l'époque ce que l'on appelait le « non » de Gauche avait vu une campagne commune des intervenants qui avaient sillonné la France. Sur la photo on pourra reconnaître par ordre alphabétique : Besancenot, Bové, Buffet et Mélenchon.

 

Malheureusement aux présidentielles suivantes l'unité s'est rompue et il faudrait faire une analyse fine pour comprendre que les responsables ne sont pas les communistes. Pour preuve aujourd'hui deux des quatre protagonistes de la photo (Marie-George Buffet et Jean-Luc Mélenchon) font toujours estrade commune dans la campagne du Front de Gauche aux Européennes. Est-il besoin de dire que ce sont eux les unitaires ?

 

Dès le début de la campagne présidentielle Besancenot avait fait cavalier seul, malheureusement il continue cette stratégie individualiste qui conduit à affaiblir la Gauche. Cependant cette démarche commence à poser des problèmes à certains, d'ailleurs une partie des unitaires du NPA (Gauche Unitaire autour de Christian Picquet) a rejoint le Front de Gauche.

Toujours pendant la campagne des Présidentielles José Bové avait fait semblant de jouer le jeu des comités anti-libéraux avant de partir dans la campagne se prenant pour l'homme providentiel avec le résultat désastreux que l'on connait pour le pays aujourd'hui.

 

Plus curieux encore son attitude dans la campagne européenne. Il a rejoint les Verts (pro-oui) et leur leader Cohn-Bendit (Libéral) et renie même son activité passée. Dans une interview où on lui faisait remarquer que lui qui était pour le « non » il fait maintenant campagne avec des partisans du « oui », il a répondu  : « c'est vrai j'étais pour le « non » mais je n'ai pas mené campagne ».

Quel mensonge éhonté !

Vraiment avec Bové on va de déception en déception !

 

Alors si vous avez voté « non » au TCE en tenant compte des arguments de la Gauche du « non » ne commettez pas l'erreur de vous abstenir sous prétexte que l'on a pas tenu compte de votre opinion, non ! redites une fois de plus « non » à cette Europe, « non » à Sarkozy et « oui » à un autre monde.

 

La meilleure façon de commémorer le 29 mai 2005 c'est de voter pour le Front de Gauche le 7 juin 2009.

Repost 0
Published by SECTION GARD VALLEE DU RHÔNE du PCF - dans Elections européennes
commenter cet article
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 18:23
Si l'on en juge par la photo (réalisée sans trucage) la campagne des Européennes est lancée pour certains pas encore pour d'autres.
Les listes sont nombreuses mais certaines sont complètement virtuelles d'ailleurs on ne les retrouve même pas sur les panneaux électoraux officiels.
Si certains "petits" sont invisibles certains même dans les "grands" partis font campagne en trainant les pieds.
Ce n'est pas notre cas au Front de Gauche.
Alors ne vous laissez pas abuser. L'abstention c'est soutenir le traité de Lisbonne et donner un blanc seing à Sarkozy. Voter pour les listes "fantôches" c'est gaspiller son vote !
Le Front de Gauche c'est un espoir de construire l'unité de la Gauche (Parti de Gauche, Parti Communiste, Gauche unie issue du NPA...), c'est avoir des députés combatifs, c'est commencer la création d'une véritable alternative au capitalisme.

Repost 0
Published by SECTION GARD VALLEE DU RHÔNE du PCF - dans Elections européennes
commenter cet article
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 16:58
Elections européennes : un choix décisif

L'Europe est à la croisée des chemins : une crise économique et financière très grave, une montée du chômage qui va sanctionner les plus fragiles, une situation internationale où la guerre peut reprendre à tout moment...
Or les plus fragiles ce sont les femmes et les enfants...
En 2005 l'association Femmes Solidaires appelait à voter contre le projet de constituion européenne parce que les effets de la "concurrence libre et non faussée" sont dévastateurs pour les droits des femmes ; la précarité, la flexibilité du temps de travail et le chômage les touchent en premier. En France les femmes constituent 80 % des travailleurs pauvres et 83 M des retraités qui perçoivent une pension inférieure au minimum vieillesse. Le 7 juin, nous allons pouvoir confirmer notre choix et voter pour les seuls candidats qui se prononcent pour une autre Europe, qui affirment "la place centrale du féminisme comme un élément constitutif de toute transformation sociale", c'est à dire les candidats du Front de Gauche ; toutes les autres listes ont accepté le Traité de Lisbonne qui ressemble comme deux gouttes d'eau à la Constitution Européenne ; toutes les autres listes ont accepté le Traité de Lisbonne ou s'en accomodent. Or la situation des femmes étant ce qu'elle est, tout recul serait les rejeter dans une précarité encore plus grande.
Ne nous trompons pas ; ne nous abstenons pas.

le 27 mai 2009
Pour le Comité de Bagnols sur Cèze Gisèle Coutaud

Repost 0
Published by SECTION GARD VALLEE DU RHÔNE du PCF - dans Elections européennes
commenter cet article
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 16:55
Comme on ne verra pas forcément beaucoup le Front de Gauche à la télévision, voici deux clips de la campagne officielle.
A voir ou à revoir.




Repost 0
Published by SECTION GARD VALLEE DU RHÔNE du PCF - dans Elections européennes
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de la SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • Le blog de la  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants et des élu(e)s du PCF du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche