Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 16:42

Programme de Renouvellement Urbain à Bagnols.
La technocratie pour empêcher la démocratie.
Depuis combien d'années JC Rey est-il à la direction des affaires de la Ville ? Et nous
n'en sommes encore qu'au niveau "des études" à propos du " programme de
renouvellement urbain" ???
Ces études coûteuses (450000 €) viennent s'ajouter à d'autres études qui n'ont
servi qu'à bien peu de choses sinon enrichir les patrons des "bureaux d'études". Que
faut-il étudier pour faire baisser significativement le niveau du chômage aux
Escanaux et sur l'ensemble de la ville ?
Ces beaux messieurs qui se sont ralliés depuis des années aux pires politiques anti
sociales, qui dilapident l'argent public dans des projets stériles et se décernent des
certificats de compétence vont-ils encore longtemps abuser leurs concitoyens par
de belles paroles ?.
Faisons en sorte que cela ne soit pas le cas.
Les promesses non tenues d'organiser des réunions publiques aux Escanaux montrent
à quel point ils ne respectent pas les bagnolaises et bagnolais. Ce mode de gestion
municipale qui exclut bon nombre de compétences et d'expériences des habitants des
quartiers de Bagnols montre à l'envi que JC Rey, Maire de Bagnols, Président de
l'aggomération Gard Rhodanien et qui plus est, soutient Emmanuel Macron aux côtés
du MEDEF et d'un consortium de millionnaires, a besoin de faire de gros progrès
dans le domaine de la démocratie locale.
Les bagnolaises et bagnolais doivent pouvoir s'investir dans l'élaboration des grands
projets municipaux. Aujourd'hui le Maire ne leur en donne pas les moyens. Le
« Conseil Citoyen » n'est guère entendu et il s'avère indispensable de passer à la
vitesse superieure en associant la richesse de toutes les expériences, les compétences,
les volontés d'une plus large part de la population et de ses forces vives, associations,
syndicats, formations politiques. Ce n'est pas un "questionnaire" fourre-tout qui nous
fera penser le contraire.
Michel Veysset (secrétaire de la cellule PCF Bagnols sur Cèze)

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Billet d'humeur
commenter cet article
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 03:29

Alors que s'achevait en ce mercredi 1 er mars une journée surréaliste dans cette campagne des présidentielles, entre le salon de l'agriculture et la venue de François Fillon dans le Gard ce jeudi, les communistes du secteur bagnolais ont préparé avec ses casseroles une recette dégoutante de "sauce Fillon". A déguster jusqu'à écoeurement. Voir la vidéo ci-dessous

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Billet d'humeur
commenter cet article
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 19:39

Les bagnolais sont invités aux vœux du maire et président de l’agglo pour 2017 mais avant de se précipiter à cette cérémonie, nous invitons les habitants du Gard Rhodanien à regarder dans le rétroviseur la cérémonie de l’année dernière qui s’est tenue le 11 janvier 2016.

Ce soir-là Jean-Christian Rey avait évoqué ces deux fonctions (maire et président de l’agglo) et avait fait un catalogue pour dire « ce que serait l’année 2016 », le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a eu de grosses différences entre les annonces et la réalité !

Prenons la culture, un des thèmes sur lequel l’élu avait insisté qui « revêt une importance économique contribuant à faire venir les touristes ». Il n’avait pas hésité à dire que la maison Albert André à Laudun « serait en travaux dès cette année ». Confrontons maintenant la réalité à ces promesses : l’agglo du Gard Rhodanien a renoncé à la compétence Culture et Jean-Christian Rey a renvoyé l’avenir de la maison Albert André au bon vouloir du maire de… Laudun l’Ardoise. Exit aussi le festival Electro. Bref au niveau culturel : les annonces sont contredites par les faits.

Mais c’est bien connu comme le dit Jean-Christian Rey nous sommes excessifs et lui est dans l’action… alors continuons le panorama du Gard Rhodanien.

« Le Centre d’Excellence Numérique (comprendre le PER à Cornillon) verra 2016 concrétiser son avancée ». Alors que depuis des années nous dénoncions le fait que le financement n’était pas assuré, Jean-Christian Rey s’est obstiné toute l’année 2016 jusqu’à abandonner le projet au mois de… décembre dernier ! Mais notons quand même que si le projet n’est plus dans les cartons il aura coûté aux contribuables à travers des études, des appels d’offres, etc.

Et tout le reste, que nous ne détaillerons pas est à l’avenant avec une constante : les retards. Un seul exemple : « 2016 verra la démolition des Cèdres aux Escanaux » : bien sûr qu’il peut y avoir des imprévus et les travaux ont fini par commencer mais début 2017 les Cèdres sont toujours debout et le dossier ANRU a beaucoup de mal à décoller. Ces effets d’annonce avec beaucoup d’aplomb et de certitudes rappellent malheureusement le financement soi-disant acquis du projet « Cornillon » et masquent mal les retards pris dans la gestion du dossier ANRU qui n’était en 2016 qu’au stade de la préfiguration alors que, dans le même temps le quartier des Escanaux se désespère de la fermeture de l’Intermarché.

Bref la vision affirmée semble plutôt une navigation à vue et une improvisation au gré de l’état des finances municipales et de l’agglomération. Ce n’est pas parce que l’on a l’air bravache que l’on fait un bon capitaine de vaisseau !

Dernier exemple de cette absence de cap : la vente de la maison du chef de gare en décembre dernier alors qu’il est de plus en plus question de la réouverture de la rive droite du Rhône ! Pour mémoire la municipalité de Bagnols en avait fait l’acquisition auprès de Réseau Ferré de France en … octobre 2013 ! Quelle cohérence ! et que dire du silence de tous les élus (y compris ceux de l’opposition). Nous aurons besoin de cet espace dans un futur proche pour construire le nouveau quartier de la gare : que ferons-nous à ce moment-là alors qu’il n’appartient plus à la collectivité mais à un privé ?

Cette rapide séance de « fact-checking » c’est-à-dire la confrontation des annonces à la réalité des faits peut vous inviter à avoir un regard citoyen avant d’assister en 2017 aux vœux de Jean-Christian Rey puisqu’une partie des affirmations d’il y a un an sont aujourd’hui obsolètes, d’autres annoncées en 2016 ne se réaliseront qu’en 2017.

Il y a par contre une chose qui n’avait pas été en 2016 annoncée aux bagnolais lors de ces voeux, c’était l’augmentation substantielle des impôts locaux qui fut votée en avril soit trois mois plus tard !

Si vous avez une autre conception de la politique, si vous voulez être des citoyens acteurs et si voulez peser sur l’avenir de Bagnols et du Gard Rhodanien nous vous invitons aux vœux du PCF Gard Rhodanien qui se tiendront le samedi 21 janvier à 17 h au Centre Culturel de Bagnols (salle A).

Le chat c'est pour en rire !

Le chat c'est pour en rire !

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Billet d'humeur
commenter cet article
30 octobre 2016 7 30 /10 /octobre /2016 08:03

Super châtaigne : de quoi est-il le nom ?
La dernière réunion du conseil d’agglomération du Gard Rhodanien a reçu la visite d’un personnage masqué surnommé « Super Châtaigne ». Depuis la presse locale et le net mettent en avant les actions de ce pseudo super-héros. Au-delà du côté humoristique et caustique de ce happening politique, que signifie cette irruption dans le paysage du Gard Rhodanien ?
On pourrait avoir le réflexe légaliste en se disant que les élus sont légitimes car ils ont été élus par le peuple et qu’il est inadmissible qu’une réunion d’élus soit perturbée par une manifestation.
D’autres, au contraire trouveront sympathique la dérision de l’action qui ne véhiculait aucune violence, ni agressivité.
Qu’en est-il réellement et pourquoi la situation actuelle permet l’intrusion d’un « bouffon » dans l’espace politique du territoire ?
Personnellement les communistes du Gard Rhodanien, même s’ils ont pu rire de l’intervention de « Super Châtaigne » à Saint Gervais le 17 octobre ne peuvent se réjouir que la place d’une alternative soit tenue par une personne virtuelle.
En effet, c’est bien l’absence de concertation notamment avec les citoyens, le refus de discuter sur le projet « PER Scène Campagne » qui est à l’origine de cette action d’éclat. C’est aussi l’impuissance de l’agglomération du Gard Rhodanien à porter de vrais projets et donc de justifier son existence qui laisse la place à ce genre d’action.
Aujourd’hui les habitants du territoire ne comprennent pas le rôle de cette collectivité et n’y voient qu’une instance qui n’a pour but que de récolter des impôts.
On ne peut pas leur donner complètement tort. La volonté au plus haut niveau de tuer les communes et faire des regroupements complètement artificiels engendre cette perception. De plus l’austérité imposée à toutes les collectivités (départements, régions, municipalités, agglomérations) finit par les étouffer et les empêcher de construire de vrais projets pour les territoires.
Ici, en Gard Rhodanien, le problème est aggravé par le fait qu’il y a une absence de cohérence sur l’avenir du territoire.
Une opposition claire pourrait combler le vide laissé par la majorité de l’agglomération. Il n’en est rien. Jean-Marie Daver unique élu communiste ne peut incarner à lui tout seul l’alternative. Pas plus que les rares élus qui critiquent les décisions. D’autant que les élus « minoritaires » peuvent être parfois sur la même longueur d’onde au niveau de la « gouvernance » : austérité, économies, pas d’idée sur les besoins du territoire. Quand les opposants ont la même orientation politique au niveau national que la majorité de l’agglomération, comment peut-elle incarner autre chose qu’une querelle de personnes ?
Que dire du groupe majoritaire ? Des vice-présidents éteints qui semblent anesthésiés par leur délégation, des maires de villages qui ne semblent pas voir au-delà de leur simple commune, d’autres élus qui ne veulent pas se mettre le président de l’agglomération à dos de peur de perdre une subvention ou une aide. Bref l’équipe majoritaire semble être tout sauf… une équipe.
Les moments où l’on pourrait entendre des débats c'est à dire pendant les réunions du conseil d’agglomération sont marqués par des affrontements à fleuret moucheté. Que dire de la dernière séance qui a permis à Super châtaigne de briller : un député silencieux, un FN absent (tiens tiens comme au niveau du conseil municipal de Bagnols où il est incapable de faire entendre
une proposition) et de longs monologues du Président Jean-Christian Rey.
Des décisions qui ont été prises sans qu’en amont les concernés aient été informés (au pire) ou consultés (au mieux) : par exemple : que pense le monde associatif de l’abandon des compétences « culture » et « sport » ?
Tous les ingrédients sont donc réunis pour que la vacuité soit remplie.
Nous ne pouvons nous satisfaire de l’irruption d’une forme politique qui n’est que dérision ou populisme car elle est sans issue et parfois dangereuse.
Coluche à part de la désespérance n’a rien apporté et a contribué lui-aussi à dénigrer la politique. Plus récemment le comique italien Beppe Grillo ne fait plus rire personne car ses idées sentent mauvais la pensée d’extrême droite.
Nous appelons les citoyens à faire irruption dans le débat politique de façon sérieuse et demandons aux élus de se ressaisir avant la catastrophe.
De son côté le Parti Communiste continuera à se battre contre l’austérité et poursuivra son soutien aux projets réellement porteur d’avenir pour le Gard rhodanien.

Les communistes du Gard Rhodanien (qui ne portent pas de masque)

Super Châtaigne : une forme de désespérance politique

Super Châtaigne : une forme de désespérance politique

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Billet d'humeur
commenter cet article
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 09:45

Si les communistes du Gard Rhodanien n’en avaient pas vu bien d’autres, ils se seraient étranglés à la lecture du Midi-Libre du samedi  7 février quand Olivier Jouve candidat UMP aux départementales sur le canton de Roquemaure, dans un numéro de triangulation politique fait mine d’avouer son admiration pour notre regretté camarade René Mathieu qui fut conseiller général de ce canton jusqu’en 2004.

« C’était un homme intègre et ouvert »  dit Monsieur Jouve mais il ne suffit pas de faire des compliments pour être fidèle à René Mathieu, il faut suivre ses traces. Et là on peut dire que Monsieur Jouve vous êtes très éloigné de l’esprit et des idées qui animaient notre camarade René Mathieu.

Non monsieur Jouve le candidat UMP que vous êtes ne peut se revendiquer du communiste René Mathieu car une fois l’éloge prononcé vos paroles trahissent le fond de votre pensée.

Lors de la présentation de votre quatuor, au bar du Bon Coin à l’Ardoise vous avez dit : « l’assistanat on n’en veut plus, on veut mettre les gens sur la voie de la réussite et de la conquête sociale. Ici, la justice sociale on ne la voit pas, et le chômage augmente. ». Une phrase creuse qui laisse malgré tout comprendre que pour le social on ne pourra pas compter sur vous !

Rappelons-nous que René Mathieu était surnommé par ses adversaires politiques (notamment de la Droite)  l’assistante sociale.

Etre dans la droite ligne de l’engagement de René Mathieu c’est faire du social et ne pas le dénigrer.

Vous avez aussi lors de votre présentation « dragué » honteusement l’électorat du Front National. Vos propos sont les suivants : « les électeurs du FN on les connaît très bien. Ce ne sont pas des fachos, juste des gens qui en ont marre. Mais je pense qu’on aura beaucoup d’électeurs qui se sont égarés au FN qui reviendront vers nous car nous avons du bon sens. ».

Oui René Mathieu était intègre et ouvert et il fut un adversaire résolu du FN. Vos propos électoralistes sont aux antipodes de nos convictions et des siennes. Votre opération de récupération électorale est assez malvenue. A l’avenir laissez donc la mémoire de notre camarade René Mathieu en dehors de votre campagne électorale.

Les communistes du canton de Roquemaure apportent leur soutien à la liste Front de Gauche animée par le roquemaurois Luc Rousselot qui, sans aucun doute, est réellement dans la continuité de notre camarade René Mathieu. jouve-mathieu.jpg

L'article de Midi-Libre qui a fait réagir les communistes du canton de Roquemaure !

 

Pour ceux qui seraient nouveaux dans le canton ou pour les plus jeunes lecteurs. Qui était René Mathieu à travers deux articles (un de Midi-Libre et l'autre de notre blog).

 

http://www.midilibre.fr/2011/04/16/un-vibrant-hommage-rendu-a-rene-mathieu,304518.php

 

http://vdr.pcf30.over-blog.com/article-un-bel-hommage-rendu-a-rene-mathieu-a-saint-victor-la-coste-par-le-pcf-71675999.html

 

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Billet d'humeur
commenter cet article
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 10:09

 

Quand une personnalité est mise en examen : cela fait la Une des médias. Si finalement il y a un non-lieu : ça ne fait l'objet que d'une brève. Il en est de même pour les questions politiques hors périodes électorales. Les campagnes officielles sont une formidable caisse de résonance avec réunions publiques, tracts, professions de foi, affiches, etc. A ce moment-là certains rasent gratis…Puis après les élections, le couvercle retombe et rien ou presque n'arrive à émerger ou s'ouvre une autre campagne pour d'autres sièges à pourvoir !

Pendant la campagne des municipales de mars dernier puis dans les mois qui suivirent en 2014 mes camarades ont révélé les difficultés financières de l'agglomération du Gard Rhodanien ainsi que de la commune de Bagnols sur Cèze. Informations, une fois les élections passées qui ont eu du mal à trouver un écho. Cette relative indifférence ou léthargie a, à peine été troublée par le Conseil municipal de la fin du mois de décembre.

Et nous voilà revenus à la fable de la cigale et de la fourmi.

Pendant la campagne électorale, Jean Christian Rey à la tête de l'agglomération et de Bagnols sur Cèze promettait monts et merveilles. Et puis, quand la bise fut venue (et ces jours-ci il y en a de la bise à Bagnols plus que de la neige), on nous annonce un budget austéritaire. Dans un tour de passe-passe qui a enfumé les élus (y compris ceux de l'opposition bien légers sur ces questions depuis des mois), Jean-Christian Rey fait passer les coupes budgétaires pour le résultat des diminutions des dotations de l’Etat. C'est quand même le résultat de la politique de ses amis politiques Hollande et Valls. Mais personne (à par nous) n'a relevé l'abandon des promesses électorales dont nous savions, nous, qu'elles ne pourraient être tenues. La même partition a été jouée devant les élus de l’agglomération du Gard Rhodanien.

Alors le tour de vis financier de Bagnols sur Cèze et de son agglomération serait-il la résultante d’une gestion calamiteuse et aventureuse des années précédentes ou la récolte des fruits de l'austérité gouvernementale ?

JC Rey charge le gouvernement qu'il soutient par ailleurs. Il n'est pas à une contradiction près.

Ce sont bien sûr les deux raisons qui donnent le budget 2015. Mais il convient quand même de rappeler que, cela confirme que ce que nous dénoncions à savoir des artifices comptables pour équilibrer les budgets n'étaient pas des paroles en l'air. Par exemple la "combine" qui consistait à faire apparaître des subventions non encore versées d'une année sur l'autre s'avérait bien réelle, ainsi que l'artifice sur la vente "programmée" du stade de l'Ancyse.

Ne soyons pas dupes, la gestion de l’exécutif municipal est mauvaise et ce n'est pas des prétextes (partiellement vrais) qui vont nous faire changer d'avis.

C’est vrai pour la ville de Bagnols sur Cèze et c’est vrai aussi pour l'agglomération !

Les mêmes difficultés, avec des soucis de trésorerie. Là encore, les retards de paiement de la CFE à certaines communes furent occultés

 L'immense majorité des élus communautaires vogue avec le président Rey sans se soucier du cap, dans un calme olympien en attendant le naufrage. Tel des cigales ils ne voient pas arriver l'hiver ! Il y a peu de jours encore ils poursuivaient le projet « Scène Campagne » à Cornillon que l’on appelle désormais PER pour ne pas attirer l’attention !

Les stridulements des insectes estivaux se sont tus, et Jean-Christian Rey, nous invite à devenir fourmi. Sacrifices qu'il impose aux citoyens mais très peu à lui qui cumule les indemnités d’élu.

Il évite de s’en expliquer. Aux vœux de la municipalité, prétextant les échéances électorales, il a botté en touche. Convoquant Nelson Mandela et Victor Hugo, il nous a joué la partition « je suis Charlie » à merveille, s’exonérant ainsi de toute justification sur les coupes sombres dans les budgets communaux et intercommunaux.

Nous pourrions nous consoler en nous disant qu’enfin, une gestion de bon père de famille va être mise en place. Vous savez le fantasme de la bonne gouvernance, on fait des coupes mais c'est bon pour nous. Cela s'appelle l'austérité et on sait, nous, où ça mène ! Parlez-en aux grecs !

Mais on n'en est même pas là. Le cap de la commune comme celui de l'agglomération continue d'être incohérent. Pour preuve faisons un top des flops des réalisations actuelles ou futures des deux institutions dirigées par JC Rey : il conviendra à chacun de faire son top 5, dans l'ordre qu'il considère comme le meilleur.

Bien sûr le projet "Scène Campagne à Cornillon" devrait être en bonne place. On n'oubliera pas les deux épiceries des villages (Saint Etienne des Sorts et l'Ardoise) aussi vite ouvertes que refermées, l’abandon de la subvention de l’agglomération à la course de l’étoile de Bessèges, le train touristique toujours vide de Noël à Bagnols et bien sûr l’abandon du soutien au Festival Garance de reggae. On se contentera d'un top 5, il conviendrait sans doute d'ajouter des éléments à cette courte liste qui a juste pour fonction d'illustrer les errances tant au niveau bagnolais que du Gard Rhodanien. (autre promesse non tenue le doublement des effectifs de la police municipale).

Amis cigales et fourmis, l'hiver s'annonce rigoureux. Nous ne danserons sans doute plus, cet été sur les rythmes tranquilles de la musique jamaïcaine. Les retombées économiques du festival n’arriveront pas non plus dans les poches des commerçants bagnolais.

Il n’y a pas si longtemps le festival Garance était un argument de campagne électorale et les organisateurs de ce grand moment culturel étaient sommés de venir soutenir l’équipe municipale.

"Vous chantiez j'en suis fort aise, et bien dansez maintenant", concluait la fable de La Fontaine. La cigale Bob Marley chantait, elle, dans « Roots, Rock, Reggae »

« Play I some music, this a reggae music… » […]

Puis-je jouer de la musique ? C’est de la musique reggae » […]

“Feel like dancing, Dance cause we are free”

J’ai envie de danser, danser car nous sommes libres”.

Il convient qu'une réponse citoyenne nous empêche de devenir des pantins dansants !

La campagne des départementales a chassé celle des municipales… certains sont passés à autre chose, de nouvelles promesses feront-elles oublier les anciennes ?

 

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Billet d'humeur
commenter cet article
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 06:03

Avant les voeux du Président de la République, ceux que formulent avec humour le Conseil National du PCF. Un bouquet de parodies de publicités qui font passer le message qu'au delà des hommes (ou des femmes) la politique c'est d'abord du fond !

 

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Billet d'humeur
commenter cet article
24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 06:04

 


  En cette période des fêtes nous avons eu la polémique sur la crèche.

Nous avons choisi avec la vidéo de la compagnie "Jolie Môme" de dire que Noël est surtout trop commercial.

Ayons une pensée pour ceux qui souffrent, ceux qui sont dans le besoin. Soyons communistes !

La section PCF Gard Rhodanien souhaite à tous un Noël le plus fraternel possible.

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Billet d'humeur
commenter cet article
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 13:45

  Un camarade communiste bagnolais qui se bat aux côtés de Laurette depuis des années pour le retour des trains de voyageurs sur la rive droite du Rhône nous a fait parvenir le message suivant ainsi que la photo ci-dessous.

L'exaspération : c'est maintenant ! 

Nous publions donc cet envoi tel quel.

 

Le Train à Bagnols : ça y'est !!

 

C'est le cadeau de fin d'année du notre Maire/Père Noël !

 

C'est certainement en raison de ses multiples pouvoirs qu'il cumule à la mairie, à l'agglo et à la région ainsi que ses « connections » auprès du département et à la commission européenne qu'il a réussi ce tour de force.

 

Une rame de ce train est exposée actuellement sur la place de la Mairie (voir photo).

 

Mise en service attendue pour le 1er avril ?!

train-mairie.jpg

 

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Billet d'humeur
commenter cet article
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 07:26

Pourquoi le Parti Socialiste qui occupe tous les leviers du pouvoir fait une politique de... Droite : tentative d'explication par l'humour (on rit jaune) dans la vidéo ci-dessous. 

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Billet d'humeur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de la SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • Le blog de la  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants et des élu(e)s du PCF du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche