Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 16:42
Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 05:42

Le 18 mars nous avons pris la Bastille et le 14 avril nous serons à Marseille entre ces deux dates le mercredi 4 avril à 20h30 prenons la Pyramide… pas en Egypte, ils ont déjà fait leur révolution, mais tout simplement à Bagnols sur Cèze (place Flora Tristan, centre culturel Léo Lagrange).

Nous avons prouvé que nous savions nous mobiliser, pour Montpellier, Paris, donc Bagnols sur Cèze c’est près de chez nous, venez nombreux soutenir la candidature de Jean Luc Mélenchon aux côtés de Charles Menard candidat aux législatives sur la 3ème circonscription du Gard, de Martine Gayraud (PCF) et Alexis Corbière (Parti de Gauche).

Martine Gayraud a fait le premier discours du Front de Gauche avant Jean-Luc Mélenchon, vous pouvez voir ou revoir ce grand moment sur la vidéo ci-dessous.

Quant à Alexis Corbières il était l'invité de RTL le jour de la Prise de la Bastille, on verra sur la vidéo dans ce qu'il sentait comme nous la dynamique du Front de Gauche.

 

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Elections présidentielles et législatives 2012
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 15:18

Invité à la radio publique "France Info", Jean-Luc Mélenchon répond aux questions des journalistes et analyse la situation de la campagne des Présidentielles 2012.

 

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Elections présidentielles et législatives 2012
commenter cet article
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 18:29

23000 personnes à Lille pour entendre les discours de Martine Billard, Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon le candidat commun du Front de Gauche à la Présidentielle. La dynamique se poursuit. Retrouvez les discours de Pierre Laurent et de Jean-Luc Mélenchon dans les vidéos ci-dessous.

 

 

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Agir avec le PCF
commenter cet article
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 17:46

Alors que le Front de Gauche vient de faire un très beau meeting à la Réunion et qu'il est en ce 27 mars à Lille devant un public très très nombreux , que des sondages annoncent Mélenchon en troisième position des intentions de vote, curieusement Jean-Luc Mélenchon disparait des journaux télévisés depuis le succès de la "Prise de la Bastille". Pour preuve la vidéo ci-dessous :

 

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Elections présidentielles et législatives 2012
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 06:27

Bien sûr il y avait cette foule immense sur la Place de la Bastille qui dit quelque chose de la mobilisation autour du Front de Gauche, tout comme les récents sondages voire même l'applaudimètre quand les candidats à la Présidentielles sont ensemble (par exemple lors de la rencontre récente initiée par la FCPE). Un espoir s'est levé, une attente est forte.

Autre indication importante, les passages à la télé du Front de Gauche ou les diffusions sur Internet sont très suivies. Encore hier les interviews faites en direct par Médiapart (voir une vidéo ci-dessous) ont été très visionnées.

Il faut poursuivre le travail en faisant de la pédagogie et notamment en faisant des comparaisons entre les différents programmes des candidats. 

C'est pourquoi le Front de Gauche lance un appel pour que des débats aient lieu avant le premier tour. colonne-de-la-Bastille2.JPG

"Nous lançons un appel aux TV et radios d'une part, aux autres candidats d'autre part. Il revient aux chaînes d'assurer leur rôle en invitant les candidats à débattre entre eux. Il revient aux candidats de les accepter, voire de les susciter", écrit-il.

Le FG réaffirme également "la volonté de Jean-Luc Mélenchon de débattre avec les autres candidats, notamment  François Hollande, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen ou François Bayrou.

Jean-Luc Mélenchon dans la vidéo ci-dessous explique la signification du poing levé, après avoir expliqué par exemple dans un meeting le drapeau rouge. Notre camarade Alain lors de la "Prise de la Bastille" avait coiffé le bonnet phrygien.

Loin des petites phrases, la démocratie n'en serait que revivifiée".

Nicolas Dupont-Aignan, candidat de Debout la République à l'Elysée, a répondu à l'appel, estimant qu'"au-delà des différences de fond" qu'il entretient avec le candidat du FG, il ne peut "que saluer et (s)'associer à cette démarche".

"Les Français méritent mieux, en effet, que les querelles stériles entre les deux grands candidats de l'UMP et du PS, ou que la course de petits chevaux imposée par les instituts de sondage qui rythme la campagne" .

Et "comment imaginer un premier tour avec moins de débats que pour les primaires du seul Parti socialiste", demande le député de l'Essonne.

Pour le Front de gauche, "nos concitoyens sont avides de vrais débats politiques sur les sujets qui les concernent au premier plan: l'emploi, les salaires, le logement, l'environnement".

 

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Elections présidentielles et législatives 2012
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 15:32

 Il n’y aura pas de grand soir mais ce fut une journée magnifique que ce 18 mars, où les rues de Paris ont vibré pour redonner à toute la France l’oxygène qui lui manquait.

Le Front de gauche a créé l’événement.

Qui imaginait, il y a quelques semaines encore, une manifestation politique populaire et citoyenne aussi massive et aussi large dans cette campagne électorale conçue, dès l’origine, pour exclure toute parole populaire, tout engagement collectif, toute espérance de transformation sociale ?

Du jamais vu ! Toutes celles et tous ceux qui, par le moindre geste, ont contribué à cette réussite ont commencé ensemble à relever le défi que nous nous fixons dans cette présidentielle : permettre au peuple et à ses attentes de changement – pour décliner les paroles du chant « pas de sauveur suprême, ni dieu, ni César, ni tribun, décrétons le salut commun ! » – de s’imposer.

La Bastille ouvre un chemin de lutte et d’espoir

Aux cris de « Vite, la 6e République », la Bastille ouvre un chemin de lutte et d’espoir. Notre pays en a un immense besoin. Il souffre trop.Avec cette marche, redevient crédible l’idée que le monde du travail peut reprendre ses affaires en mains.


A droite, on avait tout prévu, sauf l’insurrection démocratique, sauf ce moment de basculement où des centaines de milliers de Françaises et de Français, de femmes et d’hommes proclament : la politique c’est notre affaire, et payer pour les riches c’est fini.

La mobilisation des communistes pour la réussite de cette journée exceptionnelle, joyeuse, combative, fraternelle, a été spectaculaire. C’est le fruit d’un travail militant que je veux saluer ici : le lancement à la Fête de l’Humanité, les 300 000 programmes L’humain d’abord diffusés depuis lors, les centaines d’assemblées citoyennes dans tout le pays, dans nos quartiers et aux portes des entreprises, les milliers de distributions et cette invite constante : « sans préalable d’aucune sorte, mêlez-vous-en ! »

En parcourant la place de la Nation avant le départ de la marche, j’ai pu rencontrer et féliciter nombre d’entre vous.

Je profite de cette occasion pour le dire à toutes et à tous: ce travail patient, respectueux, inventif qui est le vôtre dans une campagne commune et collective est déterminant. C’est lui qui permet l’entrée en campagne à nos côtés de milliers de femmes et d’hommes engagés dans les combats sociaux, syndicaux, citoyens, associatifs dans le pays, qui n’ont plus le temps d’attendre et peuvent s’engager durablement dans la dynamique que le Front de gauche a fait naître. Cela donne aussi force et courage à ceux que vous avez investi de la responsabilité d’animer cette bataille, à Jean-Luc Mélenchon qui porte avec talent notre ambition commune, à moi-même, à nos candidates et candidats aux législatives que nous voulons voir nombreux en juin entrer à l’Assemblée nationale.

Le peuple est de retour, la gauche est de retour

La Bastille est le signe que nous avons déjà remporté une première victoire. Le peuple est de retour, la gauche est de retour.

Rien n’est acquis. La bataille va être encore rude dans les semaines à venir. Mais mesurons à sa juste valeur l’immense potentiel que nous ouvre le travail accompli.

Depuis dimanche, c’est une nouvelle campagne qui démarre. Des milliers de nos concitoyennes, de nos concitoyens impatients de se débarrasser de Nicolas Sarkozy et de sa politique restent habités de doutes sur la portée de la victoire attendue : notre vie changera-t-elle vraiment ?

Aujourd’hui, la campagne du Front de gauche modifie cette situation. La victoire peut être synonyme d’espoir. Le potentiel de mobilisation du Front de gauche est ainsi devenu le meilleur atout de la gauche pour gagner et pour, ensuite, réussir. Ne nous laissons pas impressionner.

On nous parle de « vote utile » ? Quoi de plus utile que le travail entrepris par le Front de gauche, et le vote pour son candidat ?

Oui, il redevient possible, non seulement d’imaginer que ce sont là les derniers jours de la droite au pouvoir, mais aussi les temps premiers d’une renaissance démocratique et d’une politique de gauche dictée non par le consensus mais par la détermination à combattre la dictature de l’argent.

Oui, il redevient possible d’envisager de reprendre la main sur les richesses du pays, sur le pouvoir économique et de le soumettre aux besoins humains et sociaux.

Oui, il redevient possible d’envisager à court et moyen terme l’inversion de l’ordre établi.

La portée de ce que nous construisons va bien au-delà de l’échéance présidentielle qui en est la première étape décisive.

Ce que nous visons, c’est la mise en mouvement de majorités d’idées et d’action, de majorités électorales et populaires, autour d’objectifs de changement clairs, de majorités agissantes décidées à « ne rien lâcher » tant que ces objectifs ne sont pas atteints.

Oui, ces majorités d’idées et d’action sont possibles si les forces populaires s’en mêlent.

Oui, peut devenir majoritaire, contre les logiques austéritaires, l’exigence d’une relance de l’activité fondée sur l’augmentation des salaires, la revalorisation nette du Smic, des retraites, des pensions.

Oui, peut devenir majoritaire la nécessaire reconquête de la retraite à 60 ans pour tous financée par la mise à contribution des revenus du capital et de la spéculation. Oui, peut devenir majoritaire la proposition de nationaliser les grandes banques et de fonder un pôle public bancaire et financier en changeant le rôle de la BCE.

Oui, peut devenir majoritaire l’exigence de réinvestissement massif dans les services publics. Oui, peut devenir majoritaire l’idée que travailler, étudier, se loger, se nourrir, se soigner, se cultiver sont des droits fondamentaux qui doivent être garantis à tous en toutes circonstances.

Oui, peut devenir majoritaire l’exigence d’une 6e République où la participation citoyenne aux décisions politiques et économiques du pays, de l’entreprise aux institutions, sera constante, où la démocratie réelle et permanente sera la garantie de la transformation sociale.

Oui, peut devenir majoritaire le principe de refondation d’une Europe sociale, démocratique et écologique. Ce sont ces majorités d’idées, ces fronts de lutte qui constituent les conditions d’une politique de gauche.

Comment mener à bien et réussir cette immense tâche ?

D’abord, en poussant le plus haut possible le vote Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle. Des milliers d’électrices et d’électeurs peuvent en prendre conscience : s‘emparer de ce bulletin de vote est le meilleur moyen de construire une victoire solide et durable sur la droite et l’extrême droite, de rendre cette victoire utile à toutes celles et tous ceux qui ont le plus besoin de changement.

Ensuite, en s’engageant maintenant beaucoup plus fortement dans la campagne pour les élections législatives. La victoire présidentielle ne sera rien si elle n’est pas garantie par une majorité parlementaire capable de voter les lois d’un changement véritable, celles qui reprendront dans les actes les rênes du pouvoir aux marchés financiers.

Notre campagne des législatives peut dès maintenant donner du sens et plus de force à la campagne présidentielle.

Nos candidates et candidats doivent sans attendre faire relais avec la campagne de Jean- Luc Mélenchon pour inscrire sa portée dans la durée.

Enfin, en intensifiant partout le travail de rassemblement, d’assemblée citoyenne, de mise en débat et de mise en action qui permettra aux citoyens de porter ensemble les objectifs d’une politique de changement.

Jusqu’où porter ces objectifs ? Je le répète, jusqu’à leur mise en œuvre effective.

Jusqu’au gouvernement ? nous questionne- t-on. Nous n’en sommes pas là. Nous aurons à en décider, collectivement et souverainement, à l’issue de ces deux campagnes, présidentielle et législatives.

Notre objectif est clair : modifier suffisamment la situation pour rendre un vrai changement possible.

Pas question d’aller gouverner si la rupture avec les politiques d’austérité n’est pas au rendez-vous.

A écouter nos partenaires de gauche, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour y parvenir.

Aurons-nous la force et le temps d’imposer de tels changements à gauche d’ici fin juin ?

Nous y travaillons et nous aurons à apprécier, ensemble, ce que nous avons pu, ou pas, faire bouger et comment continuer.

Le Front de gauche est en mouvement. La route est engagée. Elle est belle. Ensemble, nous sommes la gauche, le cœur battant de la gauche.

L’esprit de conquête doit plus que jamais être notre boussole. Je compte sur vous.

 

Pierre_Laurent-424e2.jpgPierre Laurent

Secrétaire national du Parti communiste français, Président du Conseil de campagne du Front de gauche.

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Agir avec le PCF
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 06:23

La passe d’armes se poursuit à Marseille, après le refus de la mairie UMP de laisser le Front de gauche tenir un grand meeting en plein air sur la plage du Prado. Invité jeudi d’une matinée spéciale de France Inter, le maire, Jean-Claude Gaudin, a invoqué les questions de sécurité et de remise en état de la plage pour motiver son refus. « On ne veut pas polémiquer, mais c’est le seul endroit qui peut accueillir autant de monde », objecte au micro de la station Jean-Marc Coppola, conseiller municipal PCF et vice-président Front de gauche à la région.

La caravane de l’UMP avait posé ses roues sans problème sur cette plage à l’été 2007, tout comme un festival évangélique ou la caravane du Ricard Live Music. « Ils étaient vingt pour la caravane de l’UMP et distribuaient trois papiers », rétorque Jean-Claude Gaudin, qui se défend de mettre des bâtons dans les roues du Front de gauche au lendemain du succès de la Bastille.

On comprend bien que la dynamique autour du Front de Gauche inquiète tout le monde dans le camp opposé, comme par hasard c'est au lendemain du succès de la Bastille que Jean-Claude Gaudin a refusé l'accès au Prado. Quoiqu'il en soit le meeting aura bien lieu à Marseille.

Voir l'interview ci-dessous de Jean-Marc Coppola  Conseiller Régional PCF de PACA et Conseiller Municipal de Marseille qui nous apprend même que dans la quête d'une salle à Marseille on peut même rencontrer une agence de notation !

En attendant le meeting de Marseille partout en France se préparent d'autres réunions, meetings, rencontres. C'est le cas par exemple à Bagnols sur Cèze. Toutes ces réunions permettent de toucher de nouvelles personnes et participent du succès futur du Front de Gauche à la Présidentielles 2012 et aux Législatives qui suivront.

MEETING DEPARTEMENTAL DE SOUTIEN A :

Jean-Luc MELENCHON

Le 4 avril 2012 – 20 h 30

Centre Léo Lagrange (la pyramide)

Place Flora Tristan

                          30200 BAGNOLS SUR CEZE

 

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Elections présidentielles et législatives 2012
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 23:00

Le maire de la municipalité de Comps a apporté sa signature au candidat Jean-Luc Mélenchon à la Présidentielle, il vient de publier une lettre à ses administrés pour expliquer son choix et inciter les électeurs de sa commune à faire le même vote que lui. La lettre ci-dessous :

 

Compsoises, Compsois,

Je sais que les électeurs qui soutiennent les équipes que je dirige depuis plus de trente ans sont  de toutes les sensibilités politiques. Membre du PCF, je respecte votre diversité et j’essaye d’avoir une pratique politique quotidienne et de terrain.

Dans cet esprit, je vous annonce que je parraine la candidature du Front de gauche avec Jean-Luc Mélenchon.

Dans le contexte d’une crise d’une gravité exceptionnelle provoquée par les marchés financiers, l’élection présidentielle d’avril et mai prochains constitue une chance. Elle est le moyen de résister pacifiquement, avec des bulletins de vote, aux prétentions de la finance. Elle est le moment de rappeler la souveraineté du peuple. Elle est l’occasion d’exiger que les politiques publiques soient mises au service de l’humain d’abord.

Dans notre commune de Comps, relevons le défi de nous mêler des affaires publiques. Apportons un maximum de voix au candidat JL. Mélenchon pour nous aider à résister aux multinationales et aux banques qui voudraient bien mettre la main sur la gestion de notre eau et de nos déchets. Ces voix nous aideront à défendre nos services publics et particulièrement notre école et notre poste. Elles nous permettront de maintenir une fiscalité qui n’ajoute pas aux difficultés de nos concitoyens.

L’avenir ne dépend donc plus que de vous, de votre bulletin de vote le 22 avril prochain. Entre une gauche molle, une droite dure et une extrême droite très dangereuse, osez choisir l’humain d’abord.

 

                                                  Christian Jallat, Maire de Compshttp://comps.blogs.midilibre.com/media/01/00/4150288191.jpg

Christian Jallat ici au micro, maire de Comps et un des parrains de Jean-Luc Mélenchon

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Elections présidentielles et législatives 2012
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 07:49

La mairie de Marseille a fait connaître son refus de permettre la tenue d’un meeting de campagne du Front de gauche avec Jean-Luc Mélenchon le 14 avril prochain sur les plages du Prado.

Depuis plus d’un mois, des discussions sont engagées pour trouver la meilleure solution à notre demande. De nombreuses possibilités ont été envisagées et au bout de ces discussions, les plages du Prado ont fini par apparaître comme étant la solution la plus adéquate en termes de sécurité, d’accès et d’espace.

Ce refus apparaît aux yeux de beaucoup comme une volonté de la droite de freiner la dynamique du Front de gauche parce que son projet remet radicalement en cause le système.

Ces derniers temps la droite a trop souvent considéré que Marseille était son terrain de jeux. Peut-être craint-elle cette image de Marseille populaire, rebelle, rassemblée ?

Ce que nous demandons est simple : un lieu pour accueillir dignement notre candidat et cette foule qui déjà s’impatiente. Aucune autre solution correspondant à notre demande ne nous a été faite. C’est pourquoi, en l’état, nous la maintenons parce qu’elle nous semble être la plus sérieuse. A moins que la Canebière soit disponible ?

Pas de politique sur la plage : c'est le motif trouvé par le maire de Marseille, sauf qu'en 2007, l'UMP y avait installé sa caravane d'été avec la bénédiction du maire, Jean-Claude Gaudin (la preuve par la vidéo ci-dessous). On est bien en face d'une excuse "bidon" et donc la preuve que la Droite a peur de l'émergence du peuple de Gauche.

Il y aura bien à Marseille le 14 avril prochain un grand rassemblement populaire du Front de gauche avec Jean-Luc Mélenchon. On va continuer à mettre la pression à l'UMP et à Jean-Claude Gaudin !

menard-et-demanse-a-la-Bastille.JPGCharles Menard le candidat du Front de Gauche aux législatives dans la 3e circonscription du Gard et Jacques Demanse (maire PCF de Sauveterre) étaient à Paris pour prendre la Bastille, ils seront sans aucun doute à Marseille le 14 avril prochain pour prendre le Prado, la Canebière ou un autre lieu qui n'est pas la propriété de l'UMP !

 

 

 

 

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Elections présidentielles et législatives 2012
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de la SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • Le blog de la  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants et des élu(e)s du PCF du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche