Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 06:08

A l'issue de la présentation à la presse, les candidats du canton de Bagnols sur Cèze soutenus par "les socialistes contre l'austérité" et par le PCF Front de Gauche ont joué le jeu des questions/réponses face aux journalistes.

La vidéo de cet échange ci-dessous.

Repost0
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 09:58

Suite de la présentation des candidats aux départementales du canton de Bagnols sur Cèze soutenus par les "Socialistes contre l'austérité" et par le PCF Front de Gauche.

Dans cette seconde vidéo, nos candidats insistent plus sur l'aspect politique de leur programme.

Repost0
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 18:32

Ce samedi 7 février 2015 au local du PCF bagnolais, une conférence de présentation des candidats aux départementales soutenus par le Front de Gauche s’est tenue. Les quatre candidats qui représenteront la Gauche anti austérité sont Geneviève Sabathé (socialiste contre l’austérité), et Mourad Abadli (PCF après 10 ans passé au PS) qui sont les candidats titulaires. Les remplaçants selon l’expression officielle sont Laurette Bastaroli (PCF) et Michel Tortey (PCF). quatuor-departementales-Bagnols-001.jpg

Après un propos introductif de Michel Tortey secrétaire de la section PCF du Gard Rhodanien qui était donc à la fois l’hôte et un des membres de ce quatuor qui a expliqué la démarche et les motivations de ces candidatures, ce fut à Geneviève Sabathé de motiver son engagement dans ces élections. Puis ce fut au tour de Mourad Abadli d’expliquer le pourquoi de sa candidature avant que Laurette Bastaroli achève ces propos liminaires.

Le jeu des questions / réponses avec la presse (Midi-Libre ; Objectif Gard) ont permis de comprendre les enjeux et la situation de ce scrutin.

La vidéo (Partie 1) ci-dessous résume cette présentation. Montez un peu le volume de vos haut-parleurs pour une meilleure écoute.

Repost0
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 10:45

Si les communistes du Gard Rhodanien n’en avaient pas vu bien d’autres, ils se seraient étranglés à la lecture du Midi-Libre du samedi  7 février quand Olivier Jouve candidat UMP aux départementales sur le canton de Roquemaure, dans un numéro de triangulation politique fait mine d’avouer son admiration pour notre regretté camarade René Mathieu qui fut conseiller général de ce canton jusqu’en 2004.

« C’était un homme intègre et ouvert »  dit Monsieur Jouve mais il ne suffit pas de faire des compliments pour être fidèle à René Mathieu, il faut suivre ses traces. Et là on peut dire que Monsieur Jouve vous êtes très éloigné de l’esprit et des idées qui animaient notre camarade René Mathieu.

Non monsieur Jouve le candidat UMP que vous êtes ne peut se revendiquer du communiste René Mathieu car une fois l’éloge prononcé vos paroles trahissent le fond de votre pensée.

Lors de la présentation de votre quatuor, au bar du Bon Coin à l’Ardoise vous avez dit : « l’assistanat on n’en veut plus, on veut mettre les gens sur la voie de la réussite et de la conquête sociale. Ici, la justice sociale on ne la voit pas, et le chômage augmente. ». Une phrase creuse qui laisse malgré tout comprendre que pour le social on ne pourra pas compter sur vous !

Rappelons-nous que René Mathieu était surnommé par ses adversaires politiques (notamment de la Droite)  l’assistante sociale.

Etre dans la droite ligne de l’engagement de René Mathieu c’est faire du social et ne pas le dénigrer.

Vous avez aussi lors de votre présentation « dragué » honteusement l’électorat du Front National. Vos propos sont les suivants : « les électeurs du FN on les connaît très bien. Ce ne sont pas des fachos, juste des gens qui en ont marre. Mais je pense qu’on aura beaucoup d’électeurs qui se sont égarés au FN qui reviendront vers nous car nous avons du bon sens. ».

Oui René Mathieu était intègre et ouvert et il fut un adversaire résolu du FN. Vos propos électoralistes sont aux antipodes de nos convictions et des siennes. Votre opération de récupération électorale est assez malvenue. A l’avenir laissez donc la mémoire de notre camarade René Mathieu en dehors de votre campagne électorale.

Les communistes du canton de Roquemaure apportent leur soutien à la liste Front de Gauche animée par le roquemaurois Luc Rousselot qui, sans aucun doute, est réellement dans la continuité de notre camarade René Mathieu. jouve-mathieu.jpg

L'article de Midi-Libre qui a fait réagir les communistes du canton de Roquemaure !

 

Pour ceux qui seraient nouveaux dans le canton ou pour les plus jeunes lecteurs. Qui était René Mathieu à travers deux articles (un de Midi-Libre et l'autre de notre blog).

 

http://www.midilibre.fr/2011/04/16/un-vibrant-hommage-rendu-a-rene-mathieu,304518.php

 

http://vdr.pcf30.over-blog.com/article-un-bel-hommage-rendu-a-rene-mathieu-a-saint-victor-la-coste-par-le-pcf-71675999.html

 

Repost0
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 11:09

 

Quand une personnalité est mise en examen : cela fait la Une des médias. Si finalement il y a un non-lieu : ça ne fait l'objet que d'une brève. Il en est de même pour les questions politiques hors périodes électorales. Les campagnes officielles sont une formidable caisse de résonance avec réunions publiques, tracts, professions de foi, affiches, etc. A ce moment-là certains rasent gratis…Puis après les élections, le couvercle retombe et rien ou presque n'arrive à émerger ou s'ouvre une autre campagne pour d'autres sièges à pourvoir !

Pendant la campagne des municipales de mars dernier puis dans les mois qui suivirent en 2014 mes camarades ont révélé les difficultés financières de l'agglomération du Gard Rhodanien ainsi que de la commune de Bagnols sur Cèze. Informations, une fois les élections passées qui ont eu du mal à trouver un écho. Cette relative indifférence ou léthargie a, à peine été troublée par le Conseil municipal de la fin du mois de décembre.

Et nous voilà revenus à la fable de la cigale et de la fourmi.

Pendant la campagne électorale, Jean Christian Rey à la tête de l'agglomération et de Bagnols sur Cèze promettait monts et merveilles. Et puis, quand la bise fut venue (et ces jours-ci il y en a de la bise à Bagnols plus que de la neige), on nous annonce un budget austéritaire. Dans un tour de passe-passe qui a enfumé les élus (y compris ceux de l'opposition bien légers sur ces questions depuis des mois), Jean-Christian Rey fait passer les coupes budgétaires pour le résultat des diminutions des dotations de l’Etat. C'est quand même le résultat de la politique de ses amis politiques Hollande et Valls. Mais personne (à par nous) n'a relevé l'abandon des promesses électorales dont nous savions, nous, qu'elles ne pourraient être tenues. La même partition a été jouée devant les élus de l’agglomération du Gard Rhodanien.

Alors le tour de vis financier de Bagnols sur Cèze et de son agglomération serait-il la résultante d’une gestion calamiteuse et aventureuse des années précédentes ou la récolte des fruits de l'austérité gouvernementale ?

JC Rey charge le gouvernement qu'il soutient par ailleurs. Il n'est pas à une contradiction près.

Ce sont bien sûr les deux raisons qui donnent le budget 2015. Mais il convient quand même de rappeler que, cela confirme que ce que nous dénoncions à savoir des artifices comptables pour équilibrer les budgets n'étaient pas des paroles en l'air. Par exemple la "combine" qui consistait à faire apparaître des subventions non encore versées d'une année sur l'autre s'avérait bien réelle, ainsi que l'artifice sur la vente "programmée" du stade de l'Ancyse.

Ne soyons pas dupes, la gestion de l’exécutif municipal est mauvaise et ce n'est pas des prétextes (partiellement vrais) qui vont nous faire changer d'avis.

C’est vrai pour la ville de Bagnols sur Cèze et c’est vrai aussi pour l'agglomération !

Les mêmes difficultés, avec des soucis de trésorerie. Là encore, les retards de paiement de la CFE à certaines communes furent occultés

 L'immense majorité des élus communautaires vogue avec le président Rey sans se soucier du cap, dans un calme olympien en attendant le naufrage. Tel des cigales ils ne voient pas arriver l'hiver ! Il y a peu de jours encore ils poursuivaient le projet « Scène Campagne » à Cornillon que l’on appelle désormais PER pour ne pas attirer l’attention !

Les stridulements des insectes estivaux se sont tus, et Jean-Christian Rey, nous invite à devenir fourmi. Sacrifices qu'il impose aux citoyens mais très peu à lui qui cumule les indemnités d’élu.

Il évite de s’en expliquer. Aux vœux de la municipalité, prétextant les échéances électorales, il a botté en touche. Convoquant Nelson Mandela et Victor Hugo, il nous a joué la partition « je suis Charlie » à merveille, s’exonérant ainsi de toute justification sur les coupes sombres dans les budgets communaux et intercommunaux.

Nous pourrions nous consoler en nous disant qu’enfin, une gestion de bon père de famille va être mise en place. Vous savez le fantasme de la bonne gouvernance, on fait des coupes mais c'est bon pour nous. Cela s'appelle l'austérité et on sait, nous, où ça mène ! Parlez-en aux grecs !

Mais on n'en est même pas là. Le cap de la commune comme celui de l'agglomération continue d'être incohérent. Pour preuve faisons un top des flops des réalisations actuelles ou futures des deux institutions dirigées par JC Rey : il conviendra à chacun de faire son top 5, dans l'ordre qu'il considère comme le meilleur.

Bien sûr le projet "Scène Campagne à Cornillon" devrait être en bonne place. On n'oubliera pas les deux épiceries des villages (Saint Etienne des Sorts et l'Ardoise) aussi vite ouvertes que refermées, l’abandon de la subvention de l’agglomération à la course de l’étoile de Bessèges, le train touristique toujours vide de Noël à Bagnols et bien sûr l’abandon du soutien au Festival Garance de reggae. On se contentera d'un top 5, il conviendrait sans doute d'ajouter des éléments à cette courte liste qui a juste pour fonction d'illustrer les errances tant au niveau bagnolais que du Gard Rhodanien. (autre promesse non tenue le doublement des effectifs de la police municipale).

Amis cigales et fourmis, l'hiver s'annonce rigoureux. Nous ne danserons sans doute plus, cet été sur les rythmes tranquilles de la musique jamaïcaine. Les retombées économiques du festival n’arriveront pas non plus dans les poches des commerçants bagnolais.

Il n’y a pas si longtemps le festival Garance était un argument de campagne électorale et les organisateurs de ce grand moment culturel étaient sommés de venir soutenir l’équipe municipale.

"Vous chantiez j'en suis fort aise, et bien dansez maintenant", concluait la fable de La Fontaine. La cigale Bob Marley chantait, elle, dans « Roots, Rock, Reggae »

« Play I some music, this a reggae music… » […]

Puis-je jouer de la musique ? C’est de la musique reggae » […]

“Feel like dancing, Dance cause we are free”

J’ai envie de danser, danser car nous sommes libres”.

Il convient qu'une réponse citoyenne nous empêche de devenir des pantins dansants !

La campagne des départementales a chassé celle des municipales… certains sont passés à autre chose, de nouvelles promesses feront-elles oublier les anciennes ?

 

Repost0
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 08:02

La nouvelle fédération du Gard a été présentée aux militants et aux amis des communistes, ce mercredi 28 janvier 2015 après plusieurs mois de travaux. Pierre Laurent secrétaire national du PCF était à Nîmes pour ce moment auquel ont participé de nombreux camarades. Les nîmois composés le "gros de la troupe" mais on a pu apercevoir des militants venus du département entier. Le Gard Rhodanien était notamment bien représenté dans l'assistance.

Bien entendu le secrétaire de la section Gard Rhodanien Michel Tortey était là à plus d'un titre. Il est, en plus de ses responsabilités dans le Gard Rhodanien, un des dirigeants de la fédération gardoise qui a comme nouveau secrétaire fédéral Vincent Bouget (qui a remplacé récemment Martine Gayraud). En effet le travail de la "Fédé" est collectif et Michel Tortey occupe dans l'organigramme départemental une place importante aux côtés de Vincent et d'autres camarades de la direction fédérale.

D'autres camarades du Gard Rhodanien avaient aussi fait le déplacement et l'on a notamment vu les prochains candidats aux départementales du canton de Bagnols qui ont pu échanger un moment avec Pierre Laurent.

La soirée avait commencé par de la poésie, avant que Vincent Bouget le secrétaire départemental du PCF gardois ne fasse une intervention. Après sa prestation il a laissé le micro à Pierre Laurent qui a brillament exposé le contexte politique après les attentats contre Charlie et la victoire de Syrisa en Grèce.

Galvanisés par ces discours, le public présent a assisté ensuite à l'inauguration du nouveau local avant d'échanger autour du verre de l'amitié.

inauguration-de-la-fede-nimes-009.jpg

Une vue de la tribune au premier plan, Martine Gayraud, Pierre Laurent, Vincent Bouget, on reconnaitra aussi Michel Tortey

inauguration-de-la-fede-nimes-005.jpg

Le discours de Vincent Bouget, très humaniste a été apprécié par l'assistance.

inauguration-de-la-fede-nimes-011.jpg

Pierre Laurent a ironisé sur le fait que tout le monde essaye aujourd'hui de récupérer la victoire de Syriza. Certains y compris dans le Gard Rhodanien doivent se sentir visés !

inauguration-de-la-fede-nimes-001.jpg

La plaque de la nouvelle fédération a été dévoilée par Martine Gayraud, Pierre Laurent et Vincent Bouget.

inauguration-de-la-fede-nimes-008.jpg

Nos candidats aux départementales de mars étaient là autour de Pierre Laurent avec qui ils ont pu échanger sur la situation politique

Repost0
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 20:34

Les communistes étaient présents ce dimanche à Bagnols pour la marche républicaine, un des administrateurs de ce blog y était aussi avec sa caméra. Ci-dessous le film de la manif :


 
Repost0
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 19:33

Depuis l'annonce du massacre au siège du journal "Charlie Hebdo" les communistes du Gard rhodanien sont, sans mal, Charlie. Il faut dire que les liens que les journalistes de l'hebdomadaire satirique avaient avec les cocos n'étaient pas artificiels. Dessins dans l'Humanité, débats à la Fête de l'Huma, soutien ou compagnonage avec le Parti, les communistes se sont sentis depuis toujours en communion avec les dessinateurs et journalistes de Charlie.

Mercredi soir à Bagnols sur Cèze, plusieurs communistes ont participé au rassemblement quasi-spontané devant la mairie. Ils sont revenus, accompagnés de beaucoup d'autres le lendemain jeudi soir. Ils étaient encore là aujourd'hui dimanche à Bagnols, mais aussi ce matin à Laudun ou à Saint Nazaire. D'autres, selon leur village d'origine ont manifesté aujourd'hui à Pont Saint Esprit ou à Avignon. D'autres enfin se sont rendus à Nîmes.

manifestation-Charlie2.jpg

Photos Midi-Libres : en rouge à gauche Laurette Bastaroli

manifestation-Charlie1.jpg

Michel Tortey secrétaire de la section PCF Gard Rhodanien a représenté les communistes dans le carré

des "officiels" aux côtés des représentants politiques, des communautés religieuses ou des laïques. Michel a été choisi pour représenter les laïques bagnolais.


Repost0
29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 22:27

Nous avons été informés du décès de notre camarade et ami Etienne Ecuvillon.

Animateur de la section PCF Gard Rhodanien dans les années 1960-1970, il avait été présent sur les listes municipales du PCF à Bagnols notamment en 1965.

Diminué par la maladie, il participait peu à nos activités mais on l'avait rencontré notamment lors du vernissage des "quatre saisons" d'Albert André par le Cercle du Prolétariat.

Un bel hommage lui a été rendu par Bernard Deschamps, ancien député du Gard sur son blog. Nous reproduisons ci-dessous cet article.

 

 

Nous ne nous étions jamais perdus de vue en dépit des années écoulées et c’est un de ses tableaux qui illustre la couverture de la nouvelle édition de Les Gardois contre la guerre d’Algérie. Etienne était en effet inséparablement artiste plasticien, professeur et militant communiste. Inséparablement ? Pas toujours simple. Il fut une époque durant laquelle son militantisme politique s’exerça au détriment de la création artistique. C’était un sujet de conversations entre nous. Je trouvais dommage qu’il ne consacre pas plus de temps au dessin et à la peinture. Ce qu’il fit à un certain moment de sa vie et donna des œuvres que j’aime beaucoup. Au-delà de la technique et du style, ses engagements politiques étaient toujours sous-jacents. Pas toujours directement, certes. C’est son amour de l’humain qui le motivait. Certains tableaux pourtant furent inspirés par son vécu politique, ainsi de la couverture de mon livre. Etienne était de cette génération très marquée par les guerres coloniales. Il fut entre autre l’organisateur de la manifestation de jeunes pour la Paix et l’Indépendance de l’Algérie en 1961 à Bagnols sur Cèze et il affronta avec courage les tueurs de l’OAS. Lorsqu’il reçut Les Gardois que je lui avais offert, il réalisa sur le champ cette scène de manifestation que reproduisent les nouvelles éditions, y compris celle diffusée en Algérie. Regardez bien la reproduction. Les visages stylisés des manifestants expriment le calme et la détermination. En arrière-plan, les façades des immeubles sont traitées à la manière d’Issiakhem un des pionniers de la peinture algérienne moderne. Etienne était très engagé dans les combats de son temps. Il lutta contre l’orientation militaire donnée aux premières centrales atomiques construites à Marcoule dans les années 50 et pour leur réorientation civile afin de produire de l’électricité. Il fut un secrétaire de section du PCF dynamique à Bagnols sur Cèze et participa avec Maurice Fost et d’autres camarades qui me pardonneront de ne pas les citer, à la création de la première cellule communiste de Marcoule en 1968. Il avait de l’admiration et beaucoup d’affection pour les militants anciens comme Danton Thibes. C’est un technicien de Marcoule, Roger Roche qui lui succédera à la direction de la section, quand il sera nommé au collège de DIE où ses élèves l’adulèrent.  

Je savais ses ennuis de santé pour lesquels il venait régulièrement consulter à Nîmes, mais je n’imaginais pas sa disparition. Etienne m’apparaissait indestructible. C’était un solide, la sensibilité à fleur de peau, mais un solide physiquement et dans sa tête. Je pense très fort en cet instant à Bénédicte sa compagne, à Pierre et Joël.  

Bernard DESCHAMPS

28/12/2014 

tableau Etienne Ecuvillon

 

Repost0
28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 08:44

 

Au quotidien les communistes sont là, militant sur le terrain pour améliorer la vie des gens. Dans le Gard Rhodanien il en est ainsi comme ailleurs. Cette terre où nous vivons a beaucoup de potentiels et d'opportunités de développement, même si ils ne sont pas toujours mis en avant par ceux qui tiennent le "manche de cognée".

En 2015, année deux fois électorale (CG et Région), les projets seront énumérés par les futurs candidats même s'ils n'ont rien fait pour les initier ou les préparer. Une liste non exhaustive se trouve dans la vidéo ci-dessous.

De notre côté, nous serons en 2015, (comme nous l'étions dans les années précédentes et sans calcul électoral) pour ces projets.

Puisque nous sommes en période des voeux, nous formulons celui que ces dossiers avancent pour dynamiser le Gard Rhodanien... mais pas seulement au niveau de promesses électorales. Quoiqu'il en soit, nous continuerons à nous battre, sans relâche, pour le futur de notre territoire. Plus nous serons, plus les chances de voir aboutir ces réalisations seront nombreuses.

Bonne année 2015 de lutte !

 

 


 


Repost0

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche