Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 14:45


L’aspiration au changement à un nouveau choix de société pour une république sociale, écologique, solidaire, respectueuse de la diversité et des attentes des citoyens, s’est largement exprimée au 1er tour de l’élection présidentielle sur la candidature de Jean-Luc Mélenchon avec 19,7% au niveau national et 21,6% dans le département.

Ce résultat est le fruit d’une campagne menée par les citoyens n’appartenant à aucun
mouvement ou parti politique mais aussi par l’investissement des militants du P.C.F,
d’Ensemble !, de la France Insoumise. Ces dynamiques plurielles placent dans le Gard Jean-Luc Mélenchon en 2e  position et en 1ère position à Nîmes et Alès notamment.

Le PCF et le Front de Gauche ont pris toute leur part dans cette campagne et entendent poursuivre ce combat commun dans les élections législatives avec toutes les forces politiques, sociales et citoyennes.

Conscients des nombreuses batailles que nous avons à mener et des attentes de la population, nous proposons une nouvelle fois, comme depuis des mois, aux forces de gauche, écologistes et de progrès de tout mettre en œuvre pour des candidatures communes afin d’obtenir le plus grand nombre de députés sur lesquels le peuple pourra s’appuyer.

Les électeurs de Jean-Luc Mélenchon aspirent à avoir leurs idées, leurs projets représentés à l’Assemblée nationale. Ils ne comprendraient pas que plusieurs candidatures de rupture avec les politiques d’austérité soient en concurrence, ce qui rendraient beaucoup plus difficiles les victoires aujourd’hui possibles. Il serait irresponsable de laisser le champ libre à la droite ou l’extrême-droite.

Nous sommes toujours prêts à des candidatures communes. Nous ne renonçons pas au
rassemblement qui va dans l’intérêt du peuple.

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF
commenter cet article
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 06:52

Faire barrage à l’extrême droite et lutter pour le progrès social et la démocratie.

mardi 25 avril 2017

Les résultats du premier tour des élections présidentielles françaises confirment les risques pour la démocratie, les droits des salariés et des citoyens.

Ils sont les résultats des politiques libérales, des lois régressives, des remises en cause des droits, comme des renoncements des gouvernements successifs à œuvrer véritablement pour la justice sociale et la réponse aux besoins sociaux et environnementaux. Pour autant, depuis des mois, de nombreux salariés et citoyens contestent ces choix, s’opposent aux mauvais coups, tels la loi travail et la loi Macron et se mobilisent avec leurs organisations syndicales, notamment la CGT.

Pour la deuxième fois dans le pays, sous la Vème République, une candidature d’extrême droite, représentée par le front national, sera présente au second tour des élections présidentielles. C’est un danger pour la démocratie, la cohésion sociale et le monde du travail. Les gouvernements, qui depuis 2002 se sont succédés sans jamais répondre aux aspirations légitimes à plus de justice sociale, sans ouvrir de perspectives d’avenir meilleur, en portent une lourde responsabilité !

La CGT ne se résoudra jamais à accepter un tel scénario. Elle affirme que les salariés doivent, plus nombreux et plus fort, exprimer leurs attentes et leurs exigences revendicatives, faire grandir des mobilisations convergentes capables d’imposer un rapport de force pour gagner de nouveaux droits. Seul le progrès social favorise les solidarités, participe à combattre l’exclusion, les stigmatisations, les mises en concurrence.

L’utilisation des peurs, du terrorisme, les amalgames éhontés entendus lors de la campagne, la xénophobie, le racisme, le sexisme et l’homophobie, la préférence nationale ne résoudront pas les inégalités, le chômage et les bas salaires.
La CGT les combat et les combattra sans relâche ! Elle n’aura de cesse de faire barrage à l’extrême droite ! Pas une voix ne doit se porter sur sa candidate !

L’autoritarisme des gouvernements successifs, les engagements non tenus ou les reniements, le renoncement à une Europe sociale, les dénis de démocratie, l’utilisation à répétition du 49.3 et les politiques menées ont cultivé la désespérance et le fatalisme d’une partie de la population. Cela est renforcé par la casse de l’industrie et des services publics, la montée du chômage et de la précarité, l’abandon des zones rurales et périurbaines.

La CGT ne croit pas en l’Homme providentiel et c’est la raison pour laquelle, elle revendique une véritable démocratie et de véritables droits d’expression et d’intervention dans toutes les entreprises et les services. Elle propose des alternatives sociales comme, par exemple, l’augmentation des salaires, des pensions et minima sociaux, les 32 heures pour travailler toutes et tous, travailler mieux et moins.

La CGT appelle l’ensemble des salariés et des organisations syndicales à faire du 1er mai une journée de mobilisation, de lutte et d’expression revendicative exceptionnelle, une journée de rassemblement pour les droits des travailleurs, le progrès social, la liberté, l’égalité, la justice, la fraternité, la paix, la démocratie et la solidarité internationale.

Montreuil, le 25 avril 2017

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF
commenter cet article
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 06:54

Le second tour de l'élection présidentielle opposera la candidate de l’extrême-droite raciste et xénophobe, Marine Le Pen, à Emmanuel Macron, candidat que les milieux financiers se sont choisi pour amplifier les politiques libérales dont notre pays souffre depuis 40 ans. 

 C'est une situation extrêmement grave pour notre pays. L'extrême-droit est au second tour et la gauche est éliminée. Pourtant, pour la première fois depuis des décennies, des millions de 

citoyen-e-s, qui aspirent à la transformation sociale, ont presque réussi à hisser leur candidat Jean-Luc Mélenchon au second tour. Tous ceux qui ont été trahis par les politiques menées par Hollande et Valls et se sont mobilisés pour la présence de Jean-Luc Mélenchon au second tour éprouvent ce soir des sentiments mêlés et contradictoires. A l'heure où nous nous exprimons et au vu des premiers résultats à notre disposition, nous leur disons que les près de 20 % obtenus par Jean-Luc Mélenchon lèvent un espoir nouveau pour l'avenir, pour réinventer la gauche nouvelle qu’attend notre pays, pour déverrouiller le système politique et la démocratie. C'est un score remarquable et inédit pour un candidat de transformation sociale depuis 1981.  

Le combat continue pour ces millions de jeunes, de femmes et d’hommes qui aspirent à une nouvelle société  débarrassée des logiques de rentabilité, à une véritable politique de gauche, de justice  et de progrès social tournant le dos à l’austérité, au chômage et à la précarité.  

Nous entrons dans une période totalement nouvelle et inédite de l’histoire politique de notre pays. Même si elle est dévoyée par les pièges de la présidentialisation, la secousse est forte : les deux partis, le Parti socialiste et les Républicains, qui ont dominé la vie politique française depuis 40 ans, sont éliminés au soir du premier tour.  

L’aspiration au changement, à un nouveau choix de société, continuera de pousser inexorablement. La mobilisation de la jeunesse et des quartiers populaires est une promesse pour l'avenir. 

C'est pour nous la leçon essentielle de cette campagne : rien n’est plus urgent que de continuer à ouvrir à ces nouvelles aspirations, à une véritable démocratie citoyenne, les voies de leur  rassemblement pour construire une nouvelle République sociale, écologique, solidaire, respectueuse de la diversité et des attentes de notre peuple.

Ce combat, le Parti communiste entend le poursuivre avec toutes les forces politiques, sociales et   citoyennes disponibles. Nous avons des atouts inédits pour cela. 

Nous saluons la campagne de Jean-Luc Mélenchon, tous les militants communistes, du Front de gauche, de la France insoumise, les élus communistes et Front de Gauche, les citoyens qui s'y sont investis et qui ont voté. Ce résultat est le leur.

L’engagement de notre parti, de ses militantes et militants, des élu-e-s communistes et républicains  dans la campagne de Jean-Luc Mélenchon a permis des rassemblements prometteurs. Jean-Luc Mélenchon obtient de très bons résultats dans les villes, les cantons, les circonscriptions où le Parti communiste est bien implanté et dispose d'un réseau important de militant-e-s et d'élu-e-s . 

Le résultat de Jean-Luc Mélenchon marque un désir profond  de changement  vers plus d'honnêteté en politique, de justice sociale, de solidarité, de démocratie réelle, de paix et de respect de l'environnement. 

C'est une nouvelle page de la gauche française qui a commencé à s’écrire dans cette campagne. La gauche  change d’époque. Le Parti communiste est totalement investi dans cette réinvention, avec son projet, La France en commun, et entièrement tourné vers les défis du XXIè siècle. 

Dans l'immédiat, conscients des immenses batailles qui sont à venir et des responsabilités qui incombent à notre parti, nous appelons le 7 mai, lors du second tour de l'élection présidentielle, à barrer la route de la Présidence de la République à Marine Le Pen, à son clan et à la menace que constitue le Front national pour la démocratie, la République et la paix, en utilisant le seul bulletin de vote qui lui sera malheureusement opposé  pour le faire. 

Marine Le Pen veut une société de haine, du rejet de l'autre, du racisme et de la xénophobie, une société qui divisera ceux qui ont des intérêts communs au profit de son clan et des puissances d’argent, qui substituera aux principes fondamentaux d’égalité et de fraternité dans la République des principes de discrimination entre Français, entre ceux qui vivent et travaillent dans notre pays selon leur origine et leur nationalité. Nous n’en voulons pas.  

Marine Le Pen veut un monde dangereux où toutes les aventures guerrières deviendraient possibles, où toutes les rivalités nationalistes seraient encouragées. Avec Donald Trump, Vladimir Poutine, Bachar El Assad, et les extrêmes droites européennes comme alliés, elle menacerait la sécurité du monde si elle présidait la France, un des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU. Nous ne le voulons pas. 

Nous avons le devoir, pour aujourd’hui comme pour les générations futures, d'empêcher son accession à la Présidence de la République, qui signifierait la prise en main par l'extrême-droite de tous les instruments d’État.

Notre appel pour le 7 mai n’est évidemment en aucun cas un soutien au programme libéral anti-social d’Emmanuel Macron, que nous avons combattu quand il était ministre et que nous combattrons demain sans concession, chaque fois qu’il portera atteinte  au  monde du travail, à ses droits, à nos services publics. 

Nous appelons, dans le respect des appels qui seront lancés le 1er mai par les organisations syndicales, à faire de cette grande journée sociale du 1er mai un  moment de lutte et de mobilisation sociale contre l’extrême-droite, pour la paix, la démocratie et le progrès social. 

Face à un tel second tour de l’élection présidentielle, les élections législatives des 11 et 18 juin prennent désormais une importance cruciale. Les citoyen-nes qui ont porté à un haut niveau l'élan de la transformation sociale avec le vote pour Jean-Luc Mélenchon, doivent maintenant transformer l'essai lors des prochaines élections législatives. L'Assemblée nationale peut devenir un contre-pouvoir à la politique qui sera conduite à la suite du résultat du second tour de l'élection présidentielle le 7 mai prochain.

Fort du résultat obtenu ce dimanche, nous pouvons élire un grand nombre de députés honnêtes, proches de vous,  fidèles aux intérêts populaires, comme l’ont été les députés communistes pendant 5 ans, notamment  contre les lois Macron ou El Khomri. Des députés qui résisteront à la droite et à l’extrême-droite, qui ne s’allieront pas  avec les députés macronistes pour voter des lois anti-sociales.  Des députés porteurs de résistance et d'espoir face aux appétits de la finance et contre la haine et les divisions.

Les communistes sont déjà pleinement investis dans cette bataille législative que nous savions essentielle depuis le premier jour, à l’égal de l’élection présidentielle.  Le PCF présente et soutient une nouvelle génération de candidat-e-s à parité pour faire  entrer le peuple à l’Assemblée nationale.

Dès ce soir, et dans les quarante-huit heures qui viennent, le Parti communiste appelle les forces de gauche et de progrès, les équipes de Jean-Luc Mélenchon et de la France insoumise, toutes les forces engagées dans la campagne, celles de Benoît Hamon, des socialistes et des écologistes, des femmes et des hommes désireux de reconstruire une gauche de combat et de transformation sociale et à se réunir, à débattre publiquement et préparer ensemble les échéances décisives à venir, celles du second tour de l'élection présidentielle, du 1er mai, et celles des élections législatives des 11 et 18 juin. 

 

Pour sa part, le P.C.F s’engage sans attendre dans toutes ces mobilisations. 

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF
commenter cet article
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 05:51

Les communistes du Gard Rhodanien, dans cette dernière ligne droite avant le premier tour des présidentielles, multiplient les initiatives en faveur du vote "Mélenchon". Cette vidéo d'appels de nombreux militants communistes du secteur en est une nouvelle.

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Agir avec le PCF
commenter cet article
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 10:21
Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF
commenter cet article
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 04:31

Le 13 décembre dernier, Jean-Christian Rey président de l'agglomération du Gard Rhodanien annonçait l'abandon du projet du Centre d'Excellence Numérique prévu à Cornillon qui faisait l'objet de contestation depuis des années tant il semblait incohérent et ne pas répondre aux besoins réels du territoire. Quatre mois plus tard les communistes du Gard Rhodanien sont venus à la réunion de ce conseil communautaire pour présenter la note que coûte aux contribuables ce projet qui ne verra jamais le jour. 652 325,27 euros c'est l'addition réalisée par les communistes en cumulant les dépenses constatés sur les comptes administratifs de 2013, 2014, 2015, 2016 et sur les restes à réaliser en 2017. Et encore ce total ne tient pas compte des pénalités à verser au Maître d'œuvre (architecte) pour rupture du contrat qui sont en cours de négociation. Un chèque (fictif) a été présenté aux élus de l'agglo pour le versement à l'ordre des citoyens du Gard Rhodanien : les élus du Gard rhodanien, malgré ce flop ne semblaient pas du tout concernés par la question... Les citoyens apprécieront !

les communistes sont venus présenter le chèque de la non réalisation du projet Scène Campagne à Cornillon aux élus de l'agglomération du Gard Rhodanien

Un chèque de 652 325,27 euros : une dépense pour une réalisation qui ne se fera pas.

Un chèque de 652 325,27 euros : une dépense pour une réalisation qui ne se fera pas.

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF
commenter cet article
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 08:59

Une épidémie de macronite vient de toucher un certain nombre d’élus locaux des communes du Gard Rhodanien… Du premier magistrat de la capitale du Gard Rhodanien, en passant par plusieurs maires des communes de l’agglomération du Gard Rhodanien ou encore des élus des oppositions de cette même entité ou de certaines communes : beaucoup sont touchés. Bref un unanimisme inquiétant qui éteint complètement les débats dans les différentes instances électives. Ainsi lors du dernier conseil d’agglomération à Saint Laurent des Arbres au mois de mars dernier, le maire de Lirac Stéphane Cardènes qui eut à un moment quelques velléités de contestation contre la gestion du président de l’agglomération Jean-Christian Rey reconnaîtra « les efforts réalisés », et félicita le président en donnant un « vous allez petit à petit vers le mieux ». Ce samedi 8 avril c’était une séance du conseil municipal de Bagnols sur Cèze : on sait que l’opposition municipale n’est jamais très combative mais maintenant que Christian Roux a cédé aux sirènes macroniennes et qu’une partie des candidats de la liste (divers droite) de Bagnols Autrement est aussi passée du côté de l’ancien banquier de chez Rotchshild, on pouvait donc s’inquiéter sur la teneur des débats. Le moins que l’on puisse dire c’est que nos craintes étaient fondées. Christian Roux opposant au fleuret moucheté y alla de son couplet de louanges : « On ne peut vous féliciter sur ce compte administratif conforme à vos engagements, sur les économies d’échelles ou sur la mutualisation ». Le reste de la mal nommée opposition ne sut pas faire de critique à l’image de l’élu FN Navarro, allié objectif de Rey depuis longtemps qui se crut obligé de faire croire qu’il était coriace en disant « Depuis mon retour en 2015, je guette le moindre faux pas de votre part, j’en suis pour mes frais ».

Il y a de quoi s’inquiéter pour la prochaine séance du conseil d’agglomération lundi 10 avril !

Il y aurait pourtant beaucoup à dire sur la situation de la commune de Bagnols sur Cèze tout comme sur la gestion de l’agglomération du Gard Rhodanien mais l’anesthésiante atonie des élus de la Macronie du sud empêche le bon fonctionnement du débat démocratique où la contestation doit avoir sa place.

Heureusement les communistes entendent bien jouer leur rôle.

Cellule de Bagnols sur Cèze

la Macronie du Sud est un territoire où l'on fait une  drôle de tambouille

la Macronie du Sud est un territoire où l'on fait une drôle de tambouille

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF
commenter cet article
8 avril 2017 6 08 /04 /avril /2017 17:29

Léa COMUSHIAN, candidate de rassemblement aux élections législatives dans la 3ème circonscription du Gard proposée par le PCF, était présente ce samedi matin 8 avril sur le marché de Vers-Pont-Du-Gard. Accompagnée du dizaine de camarades communistes, elle a renouvelé son appel à voter pour Mélenchon aux élections présidentielles et exprimé son engagement pour ces élections.

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Agir avec le PCF
commenter cet article
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 07:23

1er mai : fête des travailleurs

 

Comme chaque année les communistes de Pont Saint Esprit et des villages voisins organisent à l’occasion du 1er mai 2017 qui doit être une journée unitaire combative et fraternelle, un repas amical au Clos Bon Aure (Salle Rios).

Ce premier mai placé entre les deux tours de la présidentielles et quelques semaines avant les élections législatives, sera aussi l’occasion de partager et d’échanger nos opinions sur l’évolution de la situation.

Tous les camarades, tous les amis du Front de Gauche, tous nos sympathisants  sont les bienvenus à cette journée festive, avec leur famille et leurs amis.

Le repas se fera autour d’une excellente paella. Merci d'apporter vos couverts.

Le matin, un stand de vente de muguet se tiendra face au bar de l’Univers à partir de 8h15. Les camarades disponibles sont les bienvenus.

Afin de préparer cette journée dans de bonnes conditions, merci de vous inscrire par courriel ou par téléphone.

Règlement à l’ordre du P.C.F à adresser à  Monsieur Benoit Vivian 176 chemin du vieux moulin 30130 Saint Alexandre.

Réservation : au plus tard le vendredi 21 avril 2017 à 20h

 

Monsieur Vivian BENOIT

176, chemin du vieux moulin

30130 SAINT ALEXANDRE

 

  vivian.benoit0038@orange.fr

  Téléphone : 04 66 39 03 25

               ou 06 19 40 47 03

 

Monsieur Cyril BENOIT

 

 

pacyca@orange.Fr

Téléphone : 06 16 58 68 24

 

 

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF
commenter cet article
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 06:33

Communiqué du Parti Communiste Français

3ème circonscription du Gard

et de ses candidat-e-s

Léa Comushian et Fabien Horvath.

 

Notre peuple souffre.

Dans la 3ème circonscription du Gard, ce sont des milliers de jeunes, de salariés, de retraités, de privés d'emploi, d’agriculteurs, d’artisans, qui cherchent des solutions à leurs problèmes de pouvoir d'achat, d'emploi stable, de logement, de santé, de transports, …

Cette campagne électorale est délétère et malsaine, elle ne porte pas sur les sujets qui intéressent nos concitoyens, et à fortiori l 'électorat de gauche déjà « sonné » par 5 ans de trahisons du gouvernement socialiste et des années de politique au service du grand patronat, les amenant à un sentiment général d’écœurement et de dégoût. C'est ce que nous constatons sur le terrain au quotidien.

Dans cette situation où pèsent comme jamais les dangers de la droite extrême et de l’extrême-droite, nous, le P.C.F avons choisi le sérieux et le rassemblement. Le rassemblement dans le cadre d'une dynamique de progrès social qui est la seule à redonner espoir aux citoyens.

- C'est le sens de notre appel à voter pour Jean-Luc Mélenchon à l'élection présidentielle, en toute liberté de parole, pour construire une véritable alternative au service du plus grand nombre.

- C'est le sens de notre candidature aux élections législatives, à disposition du rassemblement le plus large possible.

- C'est le sens des rencontres que nous avons eues avec les autres composantes de la gauche hors PS dans la circonscription : la France Insoumise, Patrice Prat, EELV que nous avons sollicité.

Nous venons de proposer à la France Insoumise d'organiser dans tout le département des réunions publiques de soutien à la candidature de Jean-Luc Mélenchon, nous attendons leur réponse.

L'heure est grave, les dangers sont grands, c'est ce qui doit guider notre action.

Dans cette situation, chacune, chacun est et restera comptable de ses actes.

Nous communistes, avons opté pour le rassemblement, nous n'en démordrons pas. Celui-ci a fait ses preuves et a permis la création de grandes conquêtes sociales comme les services publics ou la Sécurité Sociale que nous ne voulons pas voir disparaître.

Nous appelons nos éventuels partenaires à se ressaisir et à travailler pour le bien de toutes celles et de tous ceux qui ont besoin de nous tous, et à sortir des petits calculs politiciens que les Français rejettent massivement.

Il faut recréer l'espoir, et dans l'action nous nous y employons.

Léa Comushian, candidate titulaire

Fabien Horvath, candidat suppléant

Michel Tortey, Secrétaire de la Section P.C.F du Gard Rhodanien, directeur de campagne.

 

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de la SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • Le blog de la  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants et des élu(e)s du PCF du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche