Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 10:33

Mai 2016

Le Blog de Jean-Luc Gibelin http://www.jean-luc-gibelin.com/

 La lettre des élu(e)s communistes et républicains de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon..  Mai 2016
 La lettre des élu(e)s communistes et républicains de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon..  Mai 2016
 La lettre des élu(e)s communistes et républicains de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon..  Mai 2016
 La lettre des élu(e)s communistes et républicains de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon..  Mai 2016
 La lettre des élu(e)s communistes et républicains de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon..  Mai 2016
 La lettre des élu(e)s communistes et républicains de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon..  Mai 2016
 La lettre des élu(e)s communistes et républicains de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon..  Mai 2016
 La lettre des élu(e)s communistes et républicains de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon..  Mai 2016
 La lettre des élu(e)s communistes et républicains de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon..  Mai 2016
 La lettre des élu(e)s communistes et républicains de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon..  Mai 2016
 La lettre des élu(e)s communistes et républicains de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon..  Mai 2016
Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF
commenter cet article
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 09:41
 SECTION GARD RHODANIEN
SECTION GARD RHODANIEN

Soutien au mouvement syndical des finances publiques,

Protestation contre les fermetures de perceptions

Les Communistes de la section du Gard Rhodanien regroupant les secteurs de
Pont-Saint-Esprit, Bagnols-sur-Cèze, Roquemaure et Villeneuve-lez-Avignon, réunis
en conférence ce jour samedi 21 mai 2016 déclarent soutenir les agents des Finances
Publiques du Gard dans leur lutte contre les suppressions d'emplois dans cette
administration.

Ces suppressions, conséquence de la politique d'austérité du gouvernement au
détriment des missions de service public, dégradent fortement les conditions de
travail des fonctionnaires qui ne peuvent plus faire face aux tâches qui leurs sont
attribuées.

De même, nous protestons vivement contre les fermetures programmées des
trésoreries de Vauvert et de Roquemaur
e.

Ces services de proximité sont considérés par les communistes comme essentiels
aux citoyens de ces secteurs qui subissent à nouveau les conséquences des décisions
d'un gouvernement de plus en plus libéral.

Voté à l'unanimité à Saint-Victor-la-Coste le 21 mai 2016.

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF
commenter cet article
3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 08:20
UN PREMIER MAI 2016 COMBATIF ET SOLIDAIRE !
UN PREMIER MAI 2016 COMBATIF ET SOLIDAIRE !
Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Agir avec le PCF
commenter cet article
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 07:27
DES PAROLES ET DES ACTES

Un article du journal de la section Cévennes du P.C.F

Les beaux discours de la famille Le Pen et de l'extrême droite sont en contradiction totale avec les actes. Elle voudrait nous faire croire qu'elle veut défendre les oubliés, les « sans voix ». Toute honte bue, elle déclare péremptoire : liberté égalité, fraternité.

Jetons un rapide coup d'œil sur le vote des députés FN au parlement européen :

  • Sur le rapport Zuber contre la pauvreté infantile (24 novembre 2015) :
  • Le F.N vote contre
  • Sur le rapport demandant d'aller plus loin contre les accords entreprises-États qui permettent aux grandes entreprises de contourner l'impôt (27 octobre 2015) :
  • Le F.N vote contre
  • Sur le rapport Mihaylova (6 octobre 2015) pour l'aide à la Grèce avec des dispositions permettant de faciliter l'utilisation des fonds structurels par la Grèce :
  • Le F.N vote contre
  • Sur le rapport d'enquête sur les pratiques de la CIA (11 février 2015), une résolution dénonce les tortures, les détentions et programmes de restitution illicite, demande des poursuites et prolonge l'enquête parlementaire :
  • Le F.N vote contre
  • Sur la résolution de la commission libertés fondamentales contre la surveillance de masse et demandant une protection pour Edward Snowden :
  • Le F.N vote contre
  • Sur la Palestine (10 septembre 2015) pour une résolution commune demandant un rôle plus actif de la diplomatie européenne, pour une résolution de paix au Moyen-Orient et la reconnaissance de deux États dans les frontières de 1967 :
  • Le F.N vote contre
  • Le rapport Tarabella sur l'égalité entre les femmes et les hommes a été adopté par le Parlement européen le 10 mars 2015. Les députés F.N ont systématiquement voté contre toutes les propositions :

Le F.N ne reconnaît pas les inégalités économiques

Vote contre la directive congé maternité

Vote contre la reconnaissance des familles monoparentales

Vote contre des politiques européennes pour lutter contre la discrimination et favoriser l'emploi des femmes

Vote contre la ratification de la convention d'Istanbul de lutte contre les violences faites aux femmes

  • Vote contre l'assistance aux femmes sans-papiers victimes de violences
  • Vote contre la lutte contre les stéréotypes
  • Vote contre l'accès à la contraception et à l'avortement
  • Vote contre l'éducation à la prévention sexuelle
  • Vote contre la promotion de l'égalité des genres dans les relations extérieures
  • Vote contre l'indépendance des femmes migrantes, de leurs conjoints ;

Faut- il aussi préciser que nous n'avons encore jamais observé la présence de membres du F.N dans les manifestations, auprès des syndicats ouvriers ou paysans ; ceux-là même que Le F.N prétend vouloir défendre.

Les inégalités ne découlent pas d'une prétendue loi naturelle, Elles sont le fruit d'une volonté de ceux qui défendent leurs privilèges. Le modèle capitaliste ultra libéral est le pur produit du système politique inégalitaire, puisque c'est la loi du marché qui est censée réguler toutes les activités humaines. A tout besoin, toute demande, le marché de l'offre sera là pour y répondre. Avons nous besoin de sécurité ? l'entreprise privée de sécurité viendra nous défendre. C'est d'ailleurs ce que propose déjà Robert Ménard, maire F.N de Béziers ; Sauf qu'à ce jour la loi interdit la délégation du service public de la police. C'est la loi qui protège, et non le marché.

A défaut d'un effort de réflexion, c'est s'exposer à supporter comme une fatalité la mise en œuvre d'une société inhumaine.

Denis Weulersse, P.C.F et Front de Gauche.

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Front National
commenter cet article
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 15:50
Maya Surduts
Maya Surduts

HOMMAGE
HÉLÈNE BIDARD, ADJOINTE (P.C.F) À LA MAIRE DE PAR
IS

Contre toutes les violences faites aux femmes, pour lier leurs luttes aux combats anticapitalistes, Maya Surduts, décédée à 79 ans le 13 avril, s'engageait avec ferveur. Aucune mobilisation ­ pour l'avortement, contre le viol et la prostitution, contre la loi El Khomri ­ ne s'est faite sans elle. Elle a contribué à forger le mouvement féministe.

Pas une manifestation, pas un rassemblement sur le pavé parisien sans que les féministes ne soient derrière Maya Surduts. Toujours au premier rang, dans l'action, énergique, dans les cortèges du 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, du 25 novembre, contre les violences faites aux femmes, et dans toutes les autres mobilisations pour les droits des femmes qu'elle savait organiser avec ses camarades du Collectif national des droits des femmes (C.N.D.F).


SON INTRANSIGEANCE PROVOQUAIT LE DÉBAT PARTOUT OÙ ELLE PASSAIT. ELLE NE LÂCHAIT RIEN ET ELLE AVAIT RAISON.

Elle était présente dans toutes les luttes pour rappeler encore et toujours la nécessaire prise en compte de l'égalité entre les femmes et les hommes et le développement d'un féminisme imprégné de lutte des classes.


La lutte pour le droit à l'avortement a été l'un de ses premiers engagements.
Elle était celle qui dénonçait l'action de tel ou tel commando anti-IVG, qui détectait le moindre dispositif législatif susceptible de porter atteinte aux droits des femmes, qui lançait sans cesse de nouvelles idées pour mettre fin aux violences machistes. Maya rappelait toujours l'importance de la convergence des luttes, si bien illustrée avec les grandes grèves de 1995, lorsque les cheminots rejoignirent les féministes dans la rue le 25 novembre, permettant ensuite la naissance du C.N.D.F.


Elle a mené le combat féministe jusqu'au bout : à la dernière Fête de l'Humanité, aux côtés des militantes de Femmes solidaires, tonnant contre les conséquences de la loi Macron ; à l'automne, organisant un rassemblement de solidarité avec les femmes exilées sur le parvis de l'hôtel de ville de Paris ; en février, à l'Assemblée nationale, aux assises contre la gestation pour autrui (G.P.A) avec Suzy Rojtman, Marie-George Buffet et Laurence Cohen ; et en mars, au Sénat, pour fêter les 60 ans du Planning familial aux côtés de ses camarades des luttes fondatrices, le M.L.A.C (Mouvement pour la liberté de l'avortement et de la contraception) et la C.A.D.A.C (Coordination des associations pour le droit à l'avortement et à la contraception) ; jusqu'au 6 avril où, enfin, elle a pu se réjouir de l'adoption de la loi pour l'abolition du système prostitutionnel, symbole de l'exploitation et d'une domination patriarcale d'un autre âge, une loi pour laquelle elle a tant œuvré à rassembler les associations féministes et à convaincre les élu-e-s.


À l'heure où de nombreuses conquêtes restent à faire et où les reculs sont beaucoup trop fréquents, Maya Surduts se souciait de la relève des féministes et notamment celles engagées dans la lutte des classes. Comment organiser les luttes d'émancipation des femmes quand elles sont déjà tellement aux prises avec la violence et la précarité ? Pour Maya Surduts, la révolution ne pouvait se faire sans les femmes et les femmes ne pouvaient s'émanciper sans se battre, dans le même temps, contre le système patriarcal.


Aujourd'hui, en France, les inégalités entre les femmes et les hommes restent constitutives de l'organisation de notre société capitaliste. Le travail précaire des femmes, les CDD, les temps partiels, les salaires féminins très bas servent à précariser l'ensemble du monde du travail. Si elle était adoptée, la loi El Khomri précariserait encore plus les femmes. Maya en était extrêmement inquiète. Les femmes subissent plus fortement la violence sociale, mais elles subissent aussi les violences patriarcales. Harcèlement sexiste et sexuel dans la rue, viols, violences conjugales... en moyenne, une femme décède en France tous les 2,5 jours, tuée par son conjoint ou son ex-conjoint.


Aujourd'hui, les potentialités sont là, de nombreux mouvements féministes agissent, des femmes luttent dans leurs entreprises ­ même si elles sont souvent rendues invisibles ­, des associations et des collectifs de jeunes féministes s'organisent contre le harcèlement de rue, contre les violences...

La relève est là et, pour toutes celles et tous ceux qui ont eu la chance de la côtoyer, nous garderons de Maya Surduts une énergie militante insaisissable pour mener partout le combat pour l'égalité, pour un féminisme politisé et porteur de potentiels révolutionnaires.

Article paru dans l' l’humanité du 21 avril 2016

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Hommage
commenter cet article
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 08:39
Fermeture d'Intermarché : Rencontre avec la municipalité de Bagnols sur Cèze.

COMPTE RENDU DE LA DELEGATION EN MAIRIE LE 14 AVRIL 2016

RENCONTRE AVEC LA MUNICIPALITÉ DE BAGNOLS SUR CEZE

Ce jeudi matin 14 avril 2016, à 10h, une délégation a été reçue en Mairie de Bagnols sur Cèze, par le Maire, Jean Christian Rey et Philippe Berthomieu conseiller délégué au commerce et à l’artisanat.

L’objet de cette rencontre était le dépôt de 291 pétitions demandant la réouverture d’un commerce de proximité dans le quartier des Escanaux suite à la fermeture du magasin Intermarché en février 2016.

Cette délégation, initiée par le P.C.F, était composée de 10 personnes, dont 6 résidant dans le quartier des Escanaux. Elle était composée de Roger Roche, Marc Tallens, Michel Veysset militants du P.C.F, , et de 7 personnes voisines du centre commercial des Escanaux.

Après avoir remis les pétitions, nous avons développé sur le niveau important des attentes de la population ainsi que celles des commerçants du quartier. Nous avons fait le lien entre le fait que la population des Escanaux vivait dans des conditions très modestes et qu’une partie importante de cette population était âgée. Toutes les personnes de la délégation se sont exprimées à ce propos. Nous avons aussi exprimé notre préoccupation pour les 17 personnes qui ont perdu leur emploi.

Nous avons demandé au Maire de nous informer sur l’évolution de la situation.

Il nous a indiqué qu’il « travaillait » en permanence sur la question de la réimplantation du commerce, qu’il rencontrait « régulièrement le propriétaire des lieux » qui souhaite relouer rapidement car il est redevable « d’une taxe foncière importante »

Mi-mai, se tiendra une réunion avec des porteurs de projets pour examiner diverses éventualités

- Soit une refonte de l’îlot (entre Le Chemin des Dames, la rue du 11 novembre 1918 et la rue Saint Victor) incluant un pôle commercial, des services municipaux « peut-être une annexe de l’état civil et le C.C.A.S ». Ce projet ne pourra pas voir le jour « avant 2018 ».

- Soit une simple implantation commerciale mais sur une surface plus faible, (environ 1000m2). Dans cette hypothèse l’implantation de services municipaux serait envisageable.

Deux enseignes, dont le maire ne nous a pas révélé la raison sociale, seraient intéressées à reprendre les locaux. « Ils sont très exigeants sur les questions de fiscalité » a indiqué le maire.

J’ai personnellement souligné le déficit d’information de la part de la municipalité à propos de cette situation de régression des activités commerciales dans le quartier et à quel point cela était préjudiciable à ses habitants.

Le maire s’est engagé à communiquer sur l’évolution de la situation. « On fera de l’info avant l’été » nous as-t-il assuré. Nous avons pris acte de cet engagement.

Nous avons été reçus durant 45 minutes.

Michel. Veysset

Le 14/4/2016

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Agir avec le PCF
commenter cet article
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 06:00
Pont Saint Esprit, les communistes ne lâchent rien !

Les communistes de Pont Saint Esprit et de la vallée de la Cèze sont engagés dans la lutte contre la loi El Khomri, depuis deux semaines avec la pétition demandant au député de la circonscription de rejeter à ‘Assemblée le projet de loi El Khomri :

  • Nous en sommes à environ 135-140 signatures, par une présence de 2 fois sur le marché de Pont, 1 fois sur celui de Goudargues plus des signatures recueillies par des camarades ; le chiffre est appréciable, il démontre-et, si nécessaire nous démontre- notre capacité d’action, et en même temps reflète les limites de nos capacités militantes, nos limites pour être présent dans plus de lieux.
  • Avec cette action nous montrons aux gens notre utilité, et pour certains nous leur remontrons cette utilité qu’ils pouvaient mettre en doute : pour recréer de la confiance dans la capacité d’intervention citoyenne, pour regagner le terrain perdu, et il y a beaucoup à faire, il n’y a pas d’autres solutions que d’être avec les gens, parmi eux pour leur être utile, et en particulier pour leur permettre à eux d’intervenir, en veillant au suivi, à la durée nécessaire de l’action, à l’information sur les résultats, les obstacles…
  • Il subsiste dans les tètes beaucoup de questions sur la loi El Khomri, sa portée : « change-t ’elle vraiment beaucoup de choses puisque de toute façon on est déjà tombé bien bas, puisque la précarité est déjà installée ? », ou « est-elle encore vraiment si dangereuse que cela puisque le gouvernement l’a déjà rabotée ? ». Les communistes-aidés de leur réflexion individuelle et collective sont utiles, avec d’autres bien sûr, pour informer, éclairer, encourager.
  • Le travail militant autour de cette pétition donne la possibilité, dans une situation favorable de poser quelques-unes des questions démocratiques essentielles : le député-quel qu’il soit- doit-il écouter les citoyens, respecter leur volonté majoritaire, ou être seulement le porte-parole, voire le valet d’un président et d’un ministre ? Est-il concevable, démocratique qu’un président puisse imposer une loi que la majorité des gens concernés rejettent ? Souvent ces questions nous ne pouvons les soulever que dans l’abstrait. Aujourd’hui la situation concrète et notre démarche permettent de la poser dans le concret et dans l’immédiat. C’est peut-être aussi de cette façon que nous pouvons aborder, dès aujourd’hui la question des législatives, de la procédure qui permettrait aux citoyens d’avoir un député qui soit le leur et non un homme du président.

Jakie Bougault

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans agir avec le pcf
commenter cet article
19 avril 2016 2 19 /04 /avril /2016 08:00

Avril 2016

Le Blog de Jean-Luc Gibelin : www.jean-luc-gibelin.com

La lettre des élu(e)s communistes et républicains de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon..
La lettre des élu(e)s communistes et républicains de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon..
La lettre des élu(e)s communistes et républicains de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon..
La lettre des élu(e)s communistes et républicains de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon..
La lettre des élu(e)s communistes et républicains de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon..
La lettre des élu(e)s communistes et républicains de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon..
La lettre des élu(e)s communistes et républicains de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon..
La lettre des élu(e)s communistes et républicains de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon..
La lettre des élu(e)s communistes et républicains de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon..
Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF
commenter cet article
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 16:57
Source Humanité Dimanche  du 31 mars 2016 Chronique juridique de Daniel Roucous
Source Humanité Dimanche  du 31 mars 2016 Chronique juridique de Daniel Roucous

Source Humanité Dimanche du 31 mars 2016 Chronique juridique de Daniel Roucous

Voir les commentaires

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF
commenter cet article
7 avril 2016 4 07 /04 /avril /2016 06:00
Non à la loi El Khomri

Les communistes de Pont Saint-Esprit et des villages voisins vous invitent à signer cette pétition adressée à Fabrice Verdier, député de la circonscription


Monsieur le député vous devez dire Non à la loi El Khomri


Monsieur le député,
Nous vous demandons de prendre position contre le projet de loi de modification du Code du Travail, dite loi El Khomri et de voter contre ce projet s’il est présenté à l’Assemblée Nationale.
Cette réforme, si elle était adoptée, conduirait à un recul social considérable pour le seul profit du grand patronat et aggraverait encore la précarité et le chômage.


Le projet est rejeté par la grande majorité des citoyens de notre circonscription comme de l’ensemble de la France. Votre devoir de député est d’entendre, de respecter et de porter à l’Assemblée cette volonté citoyenne en vous opposant à ce projet de loi. Vous devez être le représentant des citoyens et non un simple délégué du Président de la République ou de son premier Ministre.

Vous pouvez signer cette pétition auprès des militants communistes, notamment le samedi matin sur le marché de Pont Saint Esprit.

COMMUNIQUE

LES AMIS DU FRONT DE GAUCHE DE PONT SAINT ESPRIT ET DES VILLAGES VOISINS S'ADRESSENT AU DÉPUTÉ Fabrice VERDIER.

Non à la loi El Khomri
Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de la SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • Le blog de la  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants et des élu(e)s du PCF du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche