Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 19:26
3490821127_074cb99fb8.jpgIl y a quelques jours nous avons publié une vidéo pour présenter nos voeux à la population. Ce message commençait ainsi :

La section Gard Rhodanien du PCF vous souhaite une bonne et heureuse année 2010. Selon la formule d’usage on vous souhaite une bonne santé.

Grâce à Roselyne Bachelot (merci madame la ministre) et aux 94 millions de doses de vaccin contre la grippe A dont une partie vient des laboratoires Sanofi-Aventis, on n’aura pas la grippe, enfin on l’espère… On espère aussi que les actionnaires de Sanofi-Aventis gavés de ces profits ne feront pas un plan de licenciement notamment sur le site d’Aramon.

Nous avions bien vu car nous apprenons aujourd'hui que la France cherche à vendre des doses de vaccin achetées en trop grand nombre...Quant aux salariés de Sanofi-Aventis ils profitent beaucoup moins que les actionnaires.

Un titre en hausse de 22 %, des profits en augmentation de 20 % et une offre de revalorisation salariale de 1,2 %…

Et si l’une des vraies bonnes nouvelles de cette fin 2009 était là  ? Décembre a été marqué, dans les secteurs les plus divers, par une recrudescence des luttes « offensives » dans les entreprises pour les salaires. Mouvements porteurs à la fois d’une demande de justice mais aussi, potentiellement, d’un traitement efficace d’une crise générée, à la fois, par les « folies » de la finance et les rigueurs infligées simultanément au travail. Le cas de Sanofi-Aventis est à certains égards exemplaire. Le géant de la pharmacie termine l’année sur une progression de son titre en Bourse de 22 %, dans la moyenne de l’ensemble des groupes du CAC 40.

Les investisseurs ont eu, il est vrai, les meilleures raisons, de leur point de vue, de placer leur argent sur cette « valeur ». Le discours des patrons des labos, ressassant les grandes difficultés que rencontrerait le secteur, le poids de la crise, la pression de la concurrence, les contraintes réglementaires, etc., n’a pas fait illusion auprès d’eux, au regard de la vérité des chiffres. Sur les neuf premiers mois de l’année, alors que le chiffre d’affaires (21,9 milliards d’euros) a progressé de 7,2 %, Sanofi-Aventis a réalisé 6,68 milliards d’euros de profit, en hausse de 20 % sur la même période de 2008. Le bénéfice net par action (BNPA), indicateur crucial pour les actionnaires, a lui aussi bondi de 20 %. Côté bilan social, la musique des chiffres a une tout autre tonalité. Après avoir rayé de la carte 700 emplois en un an, Sanofi-Aventis a annoncé un vaste plan de restructuration, touchant en particulier la recherche-développement.

Facture prévue  : 3 000 suppressions de postes. Mais ce qui, pour le personnel, a « fait déborder le vase », selon les syndicats, ce sont les propositions de la direction en matière de revalorisation des salaires pour 2010  : 1,2 % d’augmentation collective. Mise en relation avec les profits, cette offre a mis le feu aux poudres  : mi-décembre, 22 sites de Sanofi-Aventis ont connu des mobilisations des salariés (grèves, assemblées générales, manifestations).

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche