Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 09:08

Certains électeurs (bien trop nombreux) se contentent de faire leur devoir quand on les convie aux urnes et passent le reste du temps à se plaindre du travail (ou de l’absence de travail) des élus. Certains dégoutés par la délégation de pouvoir ou l'absence de perspectives deviennent abstentionnistes ou se réfugient dans le vote d’Extrême droite. D’autres, enfin, ont une autre conception de la démocratie et souhaitent être associés aux travaux concernant l’intérêt général. C’est dans cette troisième partie des électeurs que, nous communistes, nous nous reconnaissons le mieux. rencontre-depute-Prat-TER-006.jpg

Ce samedi matin 9 mars ; Patrice Prat, le député de la 3e circonscription du Gard recevait à sa permanence bagnolaise de la rue Saint Victor.

A 9 h ce fut d’abord Michel Tortey (secrétaire de la section PCF du Gard Rhodanien) et Laurent Castanier (Adjoint au maire de Bagnols sur Cèze) qui, au nom du PCF sont venus rencontrer le député socialiste. Ils avaient sollicité un rendez-vous pour lui expliquer la nocivité de l’ANI, cet accord national interprofessionnel du 11 janvier dernier, ou « accord emploi », signé par le patronat et certaines organisations syndicales (mais pas la CGT, ni FO, ni FSU, ni Solidaires) et qui représente un recul social majeur. Cette discussion venait après un échange de courriers entre les représentants du PCF Gard Rhodanien et le député de ce même territoire. Pendant près d’une heure Michel Tortey et Laurent Castanier ont essayé de convaincre Patrice Prat que les soi-disant « nouveaux droits pour les salariés » sont en réalité de portée limitée et qu’ils comportent nombre de dérogations et de dispositions qui en permettent le contournement. Par contre, les mesures en faveur  du patronat portent des coups sévères au droit du travail. Ils ont aussi argumenté sur le fait que cet accord s’inscrit dans le droit fil des préconisations, appliquées partout en Europe, de la Troïka (Commission européenne, Banque centrale européenne, Fonds monétaire international) : démantèlement du droit du travail, chantage à l’emploi pour baisser les salaires et les droits sociaux au nom de la compétitivité. Cet ANI contribuerait ainsi à la spirale dépressive dans laquelle les politiques d’austérité enfoncent l’Union européenne.

On verra si le Parlementaire aura été convaincu par nos camarades et les salariés inquiets surveilleront son vote. rencontre-depute-Prat-TER-004.jpg


A dix heures c’était au tour d’une délégation de l’Association des usagers du TER/SNCF rive droite présidée par notre camarade Laurette Bastaroli (ancienne Conseillère régionale et actuellement conseillère municipale de Bagnols) de faire son entrée. Devant la permanence du député une cinquantaine de membres de l’association étaient là pour montrer (ce n’était pas une manifestation mais un soutien) qu’il y a une forte demande de la population locale pour le retour des trains de voyageurs dans le Gard Rhodanien. Plusieurs pancartes étaient visibles avec notamment le slogan « le TER c’est maintenant » : une référence au slogan de campagne du candidat présidentiel Hollande pour montrer l’agacement sur un changement qui tarde à venir. En effet aujourd’hui le PS détient tous les pouvoirs dans toutes les instances décisionnaires à savoir à la Présidence de la République, au gouvernement,  à  l’Assemblée Nationale, au Sénat, dans les régions concernées par l’arrivée du TER (Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, PACA), dans les départements  et dans un certain nombre de municipalités concernées par le projet. On ne comprend donc pas les blocages et les retards pris dans ce dossier.  Les adhérents de l’association veulent donc peser encore et toujours pour que ce projet du retour du train des voyageurs (qui a déjà coûté 1 millions d’euros en études diverses) devienne enfin réalité.rencontre-depute-Prat-TER-021.jpg


Nous, communistes du Gard Rhodanien nous ne pouvons qu’être d’accord avec cette méthode « participative » qui fait des citoyens des acteurs de la démocratie.  Dans le même temps, nous sommes convaincus que l’austérité aggrave la crise et qu’au contraire un développement et des investissements publics nombreux permettraient de retourner à une croissance synonyme de baisse du chômage.


Dans les deux exemples de ce samedi, un certain nombre de militants communistes étaient là  pour soutenir ces deux initiatives. Les communistes ne veulent pas être seulement des électeurs mais souhaitent que les populations soient associées aux projets et que la démocratie soit plus vivante. Ainsi dans le Gard Rhodanien, les communistes du secteur seront actifs pour relayer et appuyer les grands projets pour le développement de notre Région : le TER bien sûr mais aussi Astrid à Marcoule, le Port sur le Rhône à l’Ardoise, le musée de peinture à Bagnols, la 2 X 2 voies…

Nous, communistes, incitons donc la population du Gard Rhodanien à s’impliquer dans une citoyenneté active pour changer la situation de notre territoire et soutiendrons toutes les initiatives positives qui permettront le développement du Gard Rhodanien. rencontre député Prat TER 012

rencontre-depute-Prat-TER-010.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Agir avec le PCF
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • Le blog de la  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants et des élu(e)s du PCF du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche