Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 02:54

  Le 6 juillet 2011, le PCF faisait la déclaration ci-après en réaction à une proposition de loi en débat au Sénat:

Certificats d'obtention végétale: le racket organisé.

Quand le paysan sème ...il veut continuer de semer! Le Sénat examine une proposition de loi (UMP) sur les certificats d'obtention végétale visant à faire payer des royalties aux agriculteurs qui réutilisent une partie de leurs propres récoltes, comme semence. En cas de non paiement de ces royalties aux détenteurs du brevet, les récoltes issues de cette dernière seront qualifiées de contrefaçons et le paysans pénalisé.

Sur ordre de l'agrobussiness, l'objectif inavoué du gouvernement est de faire payer aux paysans la recherche privée sur la semence.

L'agrobusiness et le gouvernement montent d'un cran dans leur travail méthodique d'appropriation du vivant par  les semenciers mondiaux. Ce processus a déjà réduit en moins d'un siècle la diversité culturale de 75 %.

Le devenir des estomacs ne doit pas être sous le contrôle de multinationales détentrices de titres de propriété individuelle comme le certificat d'obtention végétale et le brevet sur les gènes.

Le PCF réaffirme son opposition à la brevetabilité du vivant et son engagement pour une recherche publique, libérée des considérations purement mercantiles. Nous refusons cette taxe au seul profit des semenciers.

Le droit des paysans à utiliser une partie de leurs récoltes comme semences est une condition de la souveraineté  alimentaire des peuples.

 

Parti communiste français

 

 

Sur injonction de la justice saisie par la commission européenne, le Conseil d'Etat retoque la décision d'interdire en France la culture du  maïs de Monsanto, devenu en France l’incarnation des organismes génétiquement modifiés (OGM). Le Conseil d’Etat, répercutant une décisiogm1-ee26e.jpgon de la justice européenne, a annulé lundi la suspension de culture de l’OGM de Monsanto sur le sol français. Une décision inacceptable annoncée lundi 28 novembre, journée de manifestation  devant l'Assemblée Nationale pour protester contre un projet de loi adopté par le Sénat, alors encore à droite, visant à imposer aux agriculteurs  l'obligation d'acheter leur semence.

 

Que s’est-il dit au Sénat lors de son examen en juin dernier ? Quels positionnements ont adopté les différents groupes politiques ? Décryptage de Sophie Chapelle, journaliste.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le programme partagé du Front de Gauche, "l'Humain d'abord", propose d'agir pour mettre en place un nouveau modèle agricole avec un plan de transition écologique de l'agriculture. Nouveau modèle créateur d'emplois, permettant une juste rémunération du travail agricole, aidant une production de proximité et générant donc des circuits courts de distribution.

 

Prochainement, nous proposerons une assemblée citoyenne sur ce thème dans la circonscription. Elle sera annoncée dans l'Agenda des assemblées citoyennes, nous vous y convions d'ores et déjà pour vous informer, débattre, proposer, fidèles à la révolution citoyenne que préconise le Front de Gauche, avec son slogan: "place au peuple!"

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche