Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 16:24

Mêmes causes, mêmes effets ?

 

Comme partout en Europe, le système ferroviaire intégré de la Société des Chemins de Fer Belges va s'effacer, malgré l'absence de démonstration des atouts d'une organisation pensée pour satisfaire à la doctrine de concurrence. Pourtant, les résultats ne semblent pas incontestables :

http://trends.levif.be/economie/actualite/entreprises/sncb-les-5-rates-de-la-liberalisation-du-rail/article-4000117004452.htm

 

Alors que des questions se posent sur l’accident le 15 mai dernier de Godinne (les effets de l’organisation ferroviaire en Belgique ?) : 

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/1447629/2012/06/01/L-accident-de-Godinne-cause-par-un-troisieme-train.dhtml

 

Dans le même temps, au Parlement Européen, ça continue sans trop de questionnement et les députés ont voté le rapport de Deborah Serrachiani (SetD italienne) sur l'espace ferroviaire unique européen au Parlement européen ce mardi 3 juillet 2012

Pour en savoir plus :

http://europa.eu/legislation_summaries/transport/rail_transport/tr0041_fr.htm

 

Si vous manquez de temps, NOSTERPACA vous livre ce petit extrait du rapport de Deborah Serrachiani (SetD italienne) :

"…. L’ouverture des marchés ferroviaires nationaux à la concurrence transfrontalière constitue une étape majeure sur la voie d’un espace ferroviaire européen intégré. Par la révision de la législation de l’UE sur l’accès au marché ferroviaire, la Commission entend lever les obstacles à une concurrence équitable. L’approche protectionniste de certains opérateurs bien établis et de la gestion collusoire de l’infrastructure ferroviaire entravent toujours la concurrence entre entreprises ferroviaires. Les nouveaux opérateurs qui pénètrent un marché continuent de se heurter à des discriminations pour obtenir l’accès à l’infrastructure et aux services ferroviaires, qui sont souvent détenus et exploités par l’entreprise ferroviaire bien établie …."

 

Quelques réactions de députés européens :

Gilles Pargneaux pour la DÉLÉGATION SOCIALISTE FRANÇAISE AU PARLEMENT EUROPÉEN (S&D). – Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, chers collègues, un espace ferroviaire unique européen, voilà une belle politique d’intégration européenne. Voilà une belle politique où la construction européenne est au cœur des préoccupations quotidiennes des Européennes et des Européens.

Trop souvent décriée parce qu’en panne, l’Europe, enfin, par cette directive, montre la voie d’une grande politique des transports durable et ouvre le champ d’une grande politique d’investissement ferroviaire pour l’emploi.

Je me réjouis des principales mesures prises dans l’organisation du réseau ferroviaire: la mise en place de régulateurs nationaux dans chaque État membre, la création d’un contrat multiannuel d’investissement de cinq ans stipulant ainsi les engagements de financement de l’infrastructure ferroviaire, mais je me réjouis aussi de la mise en place d’une transparence des flux financiers entre les gestionnaires et les opérateurs dans le cadre des entreprises intégrées, le rappel à l’accès non discriminatoire à certains services et, enfin, je me réjouis de la confirmation, voulue par les parlementaires européens, de certaines garanties, en particulier sur le plan social, par exemple l’absence d’une référence au service minimum ainsi qu’au dégroupage total entre les gestionnaires et l’opérateur.

Mais permettez-moi d’évoquer une exigence: que l’on arrête d’envisager, notamment de la part de la Commission européenne, la libéralisation du secteur ferroviaire comme seul horizon stratégique pour le développement d’un espace ferroviaire unique; que l’on décide ainsi d’une stratégie européenne d’investissement intégré favorable à l’emploi en Europe.

Aussi, je voudrais, pour terminer, vous poser une question, Monsieur le commissaire Kallas. Trois jours après le Conseil européen des 28 et 29 juin, après la validation d’un pacte de croissance de 120 milliards d’euros pour relancer l’économie européenne, notamment par l’investissement dans les infrastructures, pouvez-vous nous indiquer, Monsieur le Commissaire, de quelle somme le secteur ferroviaire européen est-il susceptible de bénéficier dans le cadre de ce pacte de croissance

 

De leur côté Marie-Christine Vergiat et Jacky Hénin - députés européens Front de Gauche ont publié ce communiqué :

« Décidément rien n'y fait,

Comme des sourds ignorants le point de vue des citoyens européens et de ceux et de celles qui se dévouent envers et contre tout pour le service public,

Comme des aveugles faisant fi des dégâts déjà perpétrés par les libéralisations successives, le Parlement européen a une très large majorité, continue encore vers la libéralisation totale du rail et le démantèlement des services publics ferroviaires au seul nom de la concurrence libre et non faussée.

Peu importe l'intérêt des usagers.

Peu importe que le prix des transports ferroviaires ne cessent d'augmenter.

Peu importe que le nombre d'accidents ferroviaires se multiplient.

Peu importe qu'au lieu de garantir l'accès de tous à ce mode de transport on réduise le maillage du rail, les services, on allège les contrôles de sécurité et on pressurise les salariés.

Peu importe que ces politiques fassent de plus en plus passer le transport des marchandises du rail vers la route avec les conséquences écologiques que l'on sait.

Oui, peu importe, pourvu que les parts de marché de certains s'accroissent et que les profits de certains s'enflent.

Voilà la triste réalité de cette Europe qui décidément n'en finit pas de creuser sa propre déroute.

C'est maintenant aux salariés et aux usagers de dire leurs mots.
Ils peuvent compter sur les députés du Front de Gauche au Parlement européen. »

 

D'après le blog :NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche