Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 07:12

Hier, l’esplanade Georges-Maranne d’Ivry avait des airs de marché. Des étals de fruits et légumes, des vendeurs qui haranguent le chaland… Mais, dans l’assemblée, les « r » roulaient, l’accent rond et sonore du Sud-Ouest résonnait jusqu’au parvis de la mairie et les tomates fraîches de Marmande brillaient sous un soleil timide.

Ivry, comme quatorze autres villes du Val-de-Marne (mais aussi Place de la Bastille à Paris), sentait le Lot-et-Garonne, le temps de cette vente solidaire organisée par le Parti Communiste et le Mouvement de défense des exploitants familiaux (Modef). Tous les étés depuis dix ans, des producteurs de ce département du Sud-Ouest débarquent de nuit dans la région parisienne, leurs camions remplis de plusieurs dizaines de tonnes de fruits et légumes qu’ils vendent ensuite eux-mêmes.

Denrées de Lot-et-Garonne

Les seize tonnes de nectarines, tomates, melons, pommes de terre et salades cueillis il y a quelques jours entre le Lot et la Garonne se sont arrachées en quelques heures aux abords de la Marne. « C’est une excellente idée, s’enthousiasme Maud, qui habite à deux pas de l’esplanade. Là, au moins, on sait d’où viennent les produits. Et on sait aussi à qui on donne notre argent. »

Les organisateurs de l’opération n’auraient pas dit mieux. « L’idée, c’est de vendre nos produits à leur juste prix : celui qui nous permet de vivre et qui reste accessible aux consommateurs, résume Michel Ceruti, membre du Modef et élu communiste de Marmande. Par exemple, le melon est acheté 30 centimes le kilo aux agriculteurs et peut atteindre 4 € dans une grande surface. » Hier, le melon charentais coûtait 1,50 € le kilo; la même quantité de nectarines s’échangeait à 2 €; les tomates partaient pour 1,50 € le kilo et la salade s’affichait à 50 centimes. De 8 heure à 11 heures, les passants défilent intrigués puis séduits par ce marché improvisé. En guise d’échoppe, quatre planches de bois. Au centre, des cagettes pleines de primeurs dans lesquelles les vendeurs piochent au rythme de la demande.

Les clients repartent les bras chargés. Adeline et Marc, un couple de trentenaires, ne fait pas exception : lui fait le plein tandis qu’elle découvre la brochure explicative rédigée par la fédération PCF du Val-de-Marne. Militants et élus sont d’ailleurs omniprésents sur le marché. Ce sont eux, autocollants rouges siglés PCF sur la poitrine, qui s’improvisent vendeurs lorsque les producteurs font une pause. L’espace d’une journée, le Parti communiste a remplacé Leclerc et Carrefour.http://you.leparisien.fr/fr/photos/consommation/2010-08-19/3158/en-images-fruits-et-legumes-solidaires-a-bastille-jeudi-matin/package/7255-130_0322.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires

Catherine 20/08/2010 08:49



Ha les prix ! Et on ne sait pas faire chez nous



Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche