Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 15:46

            Seulement une vingtaine de spiripontains ont pu assister au dernier conseil municipal, soit 0,2% des administrés !

            Encore a-t-il fallu que ces personnes acceptent d'êtres fouillées par les gendarmes comme de vulgaires braqueurs, or si les caisses de la commune sont vides ils n'en sont pas responsables.

            Certains des spiripontains qui étaient venus pour assister à ce conseil programmé à 10 heures du matin avaient pris un congé, tant le vote du budget est un sujet qui les interesse.

 

            Mais pourquoi donc est-il si important que ces questions soient débattues en secret ou presque ?

 

            On peut en avoir une idée en lisant le rapport de la chambre régionale des comptes.

            Si la CRC n'a pas de pouvoir contraignant, comme le soulignait M Philippe SEGUIN dans sa lettre à un spiripontain, elle examine les comptes de la commune et émet des avis tendant à améliorer sa situation financière.

           C'est ainsi que l'on apprend, à défaut de pouvoir assister au conseil municipal :

-          que les prestations du cabinet KPMG vont encore nous coûter 24 000 €,

-        que dans le budget '' frais d'actes et contentieux'', 98 916 € sont  inclus des factures d'honoraires du cabinet DE CASTELNAU pour 22 309 € et une dépense de 40 000 € correspondant aux honoraires d'avocats et auxiliaires de justice liés, entre autre, à l'appel en Conseil d'Etat sur un jugement du TA de Nîmes, 

-        que la CRC propose de limiter les subventions aux associations à 60 000 € dont 55 112 € de subvention obligatoire (probablement pour l'école Notre Dame) soit 4 888 € pour les autres, ce qui est mieux qu'en 2008 et 2009(0 € ) .Avis suivi dans la DM1,

-        que la CRC estime que la somme de 80 000 € est suffisante pour couvrir la ligne budgétaire '' indemnités maire et adjoints'' (84 565 € en 2009), compte tenu du fait que la commune a fait part de la non perception par le maire de ses indemnités, de la perception d'une demi indemnité par le premier adjoint et de la non rétribution des indemnités des conseillers démissionnaires. Avis suivi dans la DM1 au lieu des 107 000 € prévus.

 

            Dans sa lettre du 03/032009 citée plus haut, M Philippe SEGUIN rappelle que la CRC avait souligné les tensions qui pesaient sur la situation financière de la commune depuis 1994.

             Il indique que depuis l'exercice 2006, la commune a fait l'objet d'une inscription par la préfecture et la trésorerie générale du Gard dans le ''réseau d'alerte sur les collectivités territoriales'', dispositif destiné à détecter et à traiter les situations financières locales difficiles.

            Il relève encore que la CRC est intervenue à plus de 15 reprises   pour proposer des mesures de rétablissement de l'équilibre budgétaire et rappeler les règles financières à respecter.   

 

            Et maintenant on apprend que  les spiripontains, interdits de conseils municipaux, ont été écrasés pour rien par les impôts locaux, que la situation financière de la commune ne le justifiait pas         et que les rapports de la CRC ne vaudraient rien.

 

            Pourtant, le rapporteur en charge du dossier de Pont Saint Esprit, pour 2010 n'est pas celui qui est mis en cause dans l'affaire des blogs, son nom ne figure pas dans le dernier rapport.

 

            Et de toutes façons ce n'est pas l'agitation créée autour de cette nouvelle affaire qui va ''enfumer'' les spiripontains, au point de leur faire croire que ce n'est pas l'équipe de la majorité municipale qui est responsable du poids des impôts qu'ils supportent, de l'état de délabrement parfois dangereux de la ville,du régime sec des associations, de la fermeture de plusieurs commerces et des difficultés de ceux qui restent.

           

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche