Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 22:04

Urgence pour l'Humanité.

 

 

 

pierre_laurent2.jpgPour le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, c’est le « seul journal où se mêlent en permanence les voix de grands intellectuels, du monde social et syndical, celles de la gauche dans sa diversité ». Il appelle à le soutenir et à le faire connaître.

L'Humanité et l'Humanité Dimanche sont en grand danger. Des difficultés de trésorerie les menacent gravement. Pour faire face à cette situation, l'Humanité et ses équipes font appel à leurs lectrices et lecteurs, aux organisations progressistes et démocratiques, à toutes les personnes attachées au pluralisme des idées et de la presse. 


 

Souscription d'urgence pour sauver l'Humanité

 

 


Lors de son congrès, le PCF 
a réaffirmé son attachement 
à l’Humanité, en quoi 
est-ce un enjeu important ?

Pierre Laurent. Une question démocratique est aujourd’hui posée. Les citoyens sont en permanence dessaisis des grands choix du pays. Ils sont sans cesse obligés d’aller eux-mêmes à la conquête de la vérité, de l’information. L’Humanité est un outil irremplaçable pour cette maîtrise citoyenne des enjeux politiques et démocratiques. C’est une bouffée d’oxygène quotidienne dans un débat médiatique très souvent appauvri. La bataille sur l’accord national interprofessionnel (ANI) l’illustre parfaitement. Un salarié qui n’a pas l’Humanité pour connaître les tenants et les aboutissants de cet accord est désarmé face au matraquage patronal et gouvernemental.

 

À l’heure où toute la presse 
connaît la crise, particulièrement notre journal, qui est dans 
une situation d’urgence, comment faire vivre le pluralisme ?

Pierre Laurent. Depuis l’affaire Cahuzac, on parle beaucoup des conflits d’intérêts. Or quelques grands groupes financiers concentrent aujourd’hui le pouvoir sur les médias. Y mettre un terme pour renforcer la liberté de la presse, la liberté des journalistes et le pouvoir d’information des citoyens est un des principaux enjeux de la lutte contre les conflits d’intérêts entre la finance et la vie démocratique du pays. La reconstruction des aides à la presse avec un réel soutien au pluralisme, la refondation du système coopératif de distribution sont également indispensables. Enfin, il est nécessaire que les différentes sensibilités politiques et sociales aient accès aux grands moyens d’information, notamment audiovisuels, où, pour l’instant, une sensibilité comme la nôtre mais aussi les grandes voix syndicales du pays sont systématiquement minorées par rapport à ce qu’elles représentent réellement. Sans diversité, il n’y a pas de vie démocratique réelle.

 

Le journal vous semble-t-il utile à faire vivre le débat à gauche aujourd’hui ?

Pierre Laurent. L’Humanité, c’est le grand journal de la gauche. La question centrale actuellement est de faire vivre le rassemblement de la gauche dans sa diversité sur la base d’une lutte déterminée contre la finance. Le journal qui porte cette ambition, c’est l’Humanité. Il est le carrefour du débat, le seul où se mêlent en permanence les voix de grands intellectuels, du monde social et syndical, celles de la gauche dans sa diversité. Cette confrontation d’idées est indispensable pour remettre la gauche dans la bonne direction. L’Humanité joue un rôle irremplaçable.

 

En tant qu’ancien directeur 
de la rédaction de notre journal, 
vous connaissez bien les difficultés de la presse, en particulier de 
la presse d’opinion. Y a-t-il une place dans le paysage médiatique pour une voix originale comme l’Humanité ?

Pierre Laurent. Évidemment, j’ai un attachement personnel à l’Humanité, lié aux longues années pendant lesquelles j’y ai travaillé. Mais au-delà, ce journal tranche, très souvent, dans le paysage médiatique parce qu’il met sur le devant de la scène les préoccupations populaires qui sont totalement marginalisées par le flot médiatique dominant. Dans toutes les salles de rédaction de la presse écrite et audiovisuelle, je sais que la lecture de l’Humanité apporte un regard singulier qui, s’il n’existait plus, manquerait.

 

Quel rôle joue l’Humanité pour 
les militants communistes et du Front de gauche ?

Pierre Laurent. C’est une source d’informations et de débats sans laquelle un militant de gauche, singulièrement un militant communiste ou du Front de gauche, est amputé dans son activité. Chaque communiste devrait se donner les moyens, soit par l’achat en kiosque, soit par l’abonnement, d’être un lecteur assidu. Car nous baignons tous dans un flot continu d’informations, mais en avoir une vraie maîtrise et un recul suffisant pour se forger son opinion suppose de pouvoir les confronter à une analyse et à un regard différents. J’appelle donc les militants communistes, non seulement à participer fortement à la souscription exceptionnelle que vient de lancer le journal, mais aussi à ce que pas une seule de leurs initiatives – manifestation, meeting, porte-à-porte – ne devrait avoir lieu sans qu’ils aient sous le bras des exemplaires de l’Humanité et de l’Humanité Dimanche pour les faire connaître et inviter à leur lecture.

 

tract 5mai bis 0-pdf-image

Partager cet article

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Info diverses
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • Le blog de la  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants et des élu(e)s du PCF du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche