Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 05:49

Dans la campagne démagogique qui laisse croire que le pays est en faillite les annonces faites il y a quelques jours (qui prendront effet soit dès l'automne pour certaines soit en janvier pour les autres) ont été présentées comme juste. On a même communiqué sur le fait que les riches allaient être mis à contribution et que certains sont même volontaires pour un passage à la caisse "exceptionnel" ! La réalité est tout à fait différente : la hausse de CSG fera baisser les salaires de tous les travailleurs, la taxation de certains produits alimentaires feront baisser le pouvoir d'achat, le non remboursement de certains médicaments mettra en difficulté les ménages les plus fragiles et que dire de l'augmentation imposée aux Mutuelles ?

 

Les dirigeants des Mutuelles ne s'y sont pas trompés eux, voyant la nocivité de ces annonces gouvernementales. Ci-dessous deux réactions : la première est d'Etienne Caniard Président de la Mutualité Française, la seconde est de Jean-Paul Panzani Président des Fédérations des Mutuelles de France. Les deux déclarations condamnent ces mesures gouvernementales.

 

L'année où le communiste Ambroise Croizat entre enfin dans les dictionnaires (Larousse et Robert), (pour mémoire il est le père de la Sécurité Sociale), nous avons toutes les raisons en ce moment de parler de ces conquêtes sociales de la Libération car c'est cela que le gouvernement de droite veut extirper de la mémoire collective pour remettre en place des systèmes qui avaient fait faillite avant la libération et ces systèmes sont ceux qui actuellement défrayent la chronique boursière par leurs malversations, la spéculation et les conséquences pour le monde du travail.

Ce qui était possible au sortir de la guerre ne le serait plus aujourd'hui ? Foutaise !

Ne soyons pas dupes des objectifs de la Droite qui veut marchandiser tous les secteurs.

Les réactions devront être à la hauteur des attaques. http://contrelesfranchisestouraine.files.wordpress.com/2008/10/ambroise-croizat1.jpg


Déclaration d'Etienne Caniard (Président de la Mutualité Française)

 

Etienne Caniard, Président de la Mutualité Française, condamne la nouvelle taxation brutale des garanties
santé qui va toucher dès 2011 tous les Français, à hauteur de 1,2 milliard d’euros. Cette mesure annoncée
aujourd’hui par le Premier ministre est un très mauvais coup porté à l’accès aux soins quand on sait que les
complémentaires financent aujourd’hui 50% des soins de premier recours.
Cette mesure est d’abord d’une grande injustice sociale. Le Gouvernement a délibérément choisi de faire
peser sur les usagers de la santé une très grande partie de l’effort budgétaire, alors que des secteurs entiers
de l’économie en sont totalement exemptés. Si nul ne conteste la nécessité de lutter contre les déficits,
comment comprendre le choix de taxer les complémentaires santé, indispensables à tous les Français, y
compris les moins favorisés, quand l’effort demandé aux plus hauts revenus ne sera que symbolique. Pour
accéder aux soins, les Français devront dorénavant payer 1,2 milliards d’euros par an alors que les hauts
revenus ne contribueront que provisoirement et à hauteur de 200 millions, soit six fois moins.
Cette mesure est aussi incohérente : elle va conduire de nombreux Français à renoncer à avoir une
couverture complémentaire alors que le gouvernement ne cesse de solliciter les mutuelles pour compenser
les reculs de la Sécurité sociale.
Enfin, cette mesure sera inefficace à terme car elle va à l’encontre des ambitions affichées par ce même
gouvernement d’une meilleure organisation du système de santé. La taxation quasi uniforme des garanties
complémentaire santé ne permettra plus de valoriser les contrats solidaires et responsables, accentuant ainsi
la dérégulation et l’exclusion par la sélection des risques.

 

Déclaration de Jean-Paul Panzani (Président des Fédérations des Mutuelles de France)

 

Je suis particulièrement choqué par la brutalité et par l’injustice de cette mesure. Ce gouvernement ne manifeste aucune considération pour la santé de la population. Mais je suis aussi frappé par la légèreté avec laquelle les principaux responsables politiques de notre pays ont réagi à cette décision. À les écouter les uns, les unes et les autres, j’ai envie de leur dire que défendre le droit pour chacun de pouvoir se soigner dans de bonnes conditions mérite au moins autant de considération que de sauver les parcs d’attraction.
Tout le monde sait, en effet, que personne en France, sauf quelques privilégiés qui peuvent refuser publiquement de bénéficier de notre protection sociale, comme vient de le faire un haut responsable du patronat français, ne peut se soigner correctement sans le soutien d'une mutuelle santé. Toutes les taxes qui frappent la consommation sont socialement injustes mais oser taxer des couvertures santé est tout simplement indigne.
Cette indignité justifie notre indignation. C’est un sentiment que partage l’ensemble du mouvement mutualiste comme en témoignent la rapidité et le nombre des réactions des groupements mutualistes. Il y a longtemps que je n’avais pas vu cela.
Si nous avons été choqués, nous ne sommes pas restés sous le choc. Nous avons réagi collectivement, comme le montre la lettre que le président de la Mutualité française vient d’adresser, en notre nom à tous, au chef de l’État.
Ce que nous exigeons est très simple. Nous voulons la suppression de la taxe santé sur les couvertures maladie solidaires et responsables. Nous voulons pouvoir jouer notre rôle dans la régulation du système de santé. Nous voulons être regardés comme un partenaire de la Sécurité sociale. Nous y sommes plus déterminés que jamais car nous avons autre chose à faire que de collecter des taxes pour le compte de l’État.

Partager cet article

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • Le blog de la  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants et des élu(e)s du PCF du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche