Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 décembre 1499 6 28 /12 /décembre /1499 03:32

FICHE 8 : ABECEDAIRE DU PROGRAMME DU FN

 

A comme agriculture

C'est encore la vision d'une France repliée sur elle-même que défend le Front national : l'agriculture ne doit plus être aux mains de dirigeants « européistes ». La France devrait abandonner la PAC au bénéfice d'une politique agricole française faisant fi des coopérations européennes ou mondiales.

Au contraire, le PCF et le Front de gauche proposent d'utiliser les aides de la PAC pour favoriser l'agriculture paysanne, l'emploi et la transition écologique de l'agriculture. Au niveau international, il conviendra d'agir pour une nouvelle organisation de l'agriculture dans le cadre de l'ONU pour développer les marchés régionaux ; réguler les marchés mondiaux et promouvoir la relocalisation et la transition écologique ; combattre les processus d'accaparement des terres.

 

C comme culture

Pour le Front national la culture n'est pas affaire d'émancipation humaine mais de « rayonnement de la France » et de « préservation d'identité ». Il propose de mettre en place une « politique nationale authentique » dans ce secteur « menacé » par les autres cultures du monde.

La culture, « choyée » par les politiques précédentes serait mise à la diète et subordonnée aux « goûts et attentes des Français ». « Les subventions seront plus liées aux recettes », c'est à dire que l'argent ira à ceux qui en ont déjà. Malheur aux Van Gogh et aux inventeurs de formes de notre temps. Moins d'artistes, tel semble être leur credo; « le statut des intermittents sera réformé pour stopper les déficits ». Rien dans son programme sur le travail d'éducation populaire et artistique, dans la cité comme à l'école, qui ambitionne de rapprocher les œuvres et le peuple. La défiance est de mise sur tout ce qui est contemporain, le grand plan culturel du Fn concerne « les monuments historiques, le patrimoine rural et les églises ». En ce qui concerne les financements, sa recette est simple : « le mécénat, comme le marché de l'art, sera encouragé par des mesures fiscales. Le privé comme les industries culturelles ont de beaux jours devant eux.

Pour le PCF et le Front de Gauche, la culture, dans toutes ses dimensions, est un des éléments qui développe « la capacité de la personne humaine à penser, agir, s'émouvoir » et « permet de devenir un citoyen éclairé, exigeant et ouvert ». Ils affirment leur « soutien à la création, à la liberté des artistes et veulent travailler à l'appropriation sociale et citoyenne des créations ». Ils se donnent comme objectif de « porter l'effort public dans ce domaine à 1% du PIB en une législature »

 

D comme Défense nationale

Le FN souhaite augmenter le budget de la défense de 25 %, réaffirmer le concept de dissuasion nucléaire et développer l'industrie de l'armement.

Le Parti communiste français réaffirme son engagement dans la lutte pacifiste pour l'abolition de l'arme nucléaire et pour l'édification d'un système de sécurité global fondé sur le désarmement et la démilitarisation.

 

É comme écologie

Le programme de Marine Le Pen oppose le nucléaire, instrument de la souveraineté nationale, aux énergies renouvelables considérées comme non rentables. Rien n'est évoqué en matière de recherche et de développement de ces énergies.

La protection animale et la préservation des paysages français occupent une place importante dans les propositions du Front national.

Le PCF et le Front de gauche proposent la mise en place d'un plan de transition écologique réintroduisant la maîtrise publique de l'énergie et promouvant des investissements publics conditionnés à des critères écologiques, sociaux et démocratiques. Le sujet est important pour l’avenir c’est pourquoi le Front de gauche propose qu’un grand débat national sur cette question ait lieu et se conclue par un référendum.

 

É comme Éducation nationale

Marine Le Pen n'hésite pas à attaquer les enseignants qui seraient des activistes politiques. Les méthodes et l'état d'esprit «pédagogistes » sont montrées du doigt.

L'enseignement devrait être recentré essentiellement autour du français, du calcul. L'histoire et la géographie seront enseignées mais essentiellement l'histoire de France et la géographie française.

Ici encore, le Front national se fait le promoteur d'une France repliée sur elle-même. La politique sécuritaire du FN se décline également à l'école : « tolérance zéro » pour les violences scolaires, installation de portiques de détection des métaux dans les établissements « les plus dangereux ».

Mais quand il faut se donner les moyens de mettre des adultes (enseignants, surveillants...) en face des enfants Marine Le Pen ne souhaite pas revenir sur la suppression  des postes de l’Éducation nationale mais, au contraire, réduire les effectifs de l'administration centrale.

Le Parti communiste français et le Front de gauche stopperont les suppressions de postes dans l’Éducation nationale et engageront un plan de recrutement. L’éducation devra permettre l’établissement d'une culture scolaire commune pour tous par l'appropriation de savoirs ambitieux.

 

I comme institutions

Concernant les institutions de la Ve République, elles ne sont jamais remises en cause par le Front national. Il propose de généraliser le référendum d'initiative populaire, vision plébiscitaire traditionnelle des mouvements d'extrême droite. Le programme de Marine Le Pen, en pointant du doigt les syndicats, le mouvement associatif s'attaque à deux acteurs majeurs du débat public et en crée pas les conditions d'un véritable débat démocratique.

Le FN souhaite également revenir sur la décentralisation accusant les collectivités locales de tous les maux : mauvaise gestion, augmentation du nombre d'agents territoriaux. Il est donc annoncé des coupes franches dans leurs budgets, notamment l'action sociale ce qui touchera les plus démunis de plein fouet. La clause de compétence générale sera supprimée pour les Départements et les Régions qui devront également réduire leurs effectifs.

Le PCF et le Front de gauche proposent d’œuvrer à la mise en place d'une VIe République.

Une Assemblée constituante sera convoquée. La réforme territoriale de 2010 sera abrogée.

 

L comme logement

Le programme présidentiel de Marine Le Pen indique que les logements sociaux devraient être très prioritairement réservés aux Français. Par ailleurs, la loi SRU devrait être révisée : l'objectif ne serait pas de construire davantage de logements sociaux mais d'attribuer les logements de manière plus juste, selon les critères du FN. Nulle part dans ce programme n'est mentionnée la question de la hausse des loyers.

Les propositions du Front de gauche sont toutes autres. Un plan d'urgence de construction de 200 000 logements sociaux par an et pendant 5 ans. Les loyers seront bloqués.

 

R comme retraites

Pour financer le système de retraites, Marine Le Pen compte sur le retour du plein emploi et une «politique nataliste volontariste, plutôt qu'une immigration coûteuse. La solidarité entre les générations suppose de nouvelles générations nombreuses qui feront la force de la France ».

Elle ne souhaite pas l'abrogation des réformes successives du système de retraites.

De son côté, le Front de gauche est pour le retour au droit à la retraite à 60 ans, à taux plein, avec 37 ans et demi de cotisations. Le financement sera assuré notamment par une cotisation nouvelle sur les revenus financiers des entreprises.

 

S comme santé

Hormis des propos creux, le programme de Marine Le Pen en matière de santé s'attarde longuement sur la priorité qui doit être donnée aux français en s'attaquant à la protection des immigrés (délai de carence d'un an, suppression de l'aide médicale d’État). La lutte contre la fraude sera également une priorité. On note toutefois que si le FN parle de la fraude par les usagers, d'usurpation de droits par des immigrés en situation irrégulière, nulle part il n'est fait mention de la fraude des entreprises qui représente pourtant 80 % de la fraude totale.

Le PCF et le Front de gauche proposent au contraire de rétablir le remboursement intégral à

100 % des dépenses de santé couvertes par la Sécurité sociale. Le financement de la protection sociale à partir des cotisations sur les salaires, se fera avec une contribution sur les revenus financiers des entreprises, des banques et des assurances.

 

U comme universités et recherche

En ce qui concerne l'enseignement supérieur, le Front national s'il déclare vouloir œuvrer pour le prestige des universités françaises, ne remet aucunement en cause la loi LRU (Liberté et responsabilité des universités) qui entérine le désengagement de l’État et mènera à terme à un système universitaire à deux vitesses. Les grands pôles investis par des financements privés concurrenceront les petites universités qui devront augmenter les frais d'inscription et fermer les filières qui seraient considérées comme non rentables.

En ce qui concerne la recherche, Marine Le Pen, qui parle ici encore du prestige de la France, ne souhaite pas tant s'appuyer sur le service public mais au contraire développer la recherche dans le secteur privé. En particulier, la recherche en matière de santé, c'est sur les laboratoires pharmaceutiques que le Front national souhaite s'appuyer.

La priorité nationale sera également appliquée à la recherche. Les chercheurs étrangers ne seront attirés que dans le cadre d'une politique d'immigration ultra-sélective.

Le Parti communiste français et le Front de gauche abrogeront la loi LRU et le Pacte pour la recherche. Le budget public de la recherche sera doublé dans la législature.

 

Conclusion

L'objectif de cet argumentaire est de montrer le vrai visage de Marine le Pen et de son programme.

Celui d'une extrême droite qui tente de se rendre fréquentable, mais qui n'a rien cédé sur le plan des idées.

Dans ce combat contre les idées du FN et de Le Pen, pour être efficace, il faut éviter quelques pièges.

Le FN n'est pas «hors système». Il est l'expression de la crise de la politique et de la démocratie, comme de l’absence de perspective crédible à gauche. Sur fond de défense néolibérale du capitalisme, il participe activement à une recomposition de la droite française vers plus de nationalisme et de xénophobie, de populisme et de conservatisme.

Le réflexe démocratique et la diabolisation historique ont fonctionné par le passé pour dresser un «cordon sanitaire» autour du FN. Mais aujourd'hui cela n'est plus suffisant. La porosité des idées du

FN avec l'UMP, la banalisation de ses thématiques par des dirigeants de l'UMP, à l'image d'un Guéant, doivent nous inciter à prendre l'offensive. L'offensive dans la bataille des idées contre celles que développe le FN, souvent rejoint par l'UMP.

Notre ambition avec le Front de gauche, c'est d'ouvrir une perspective à gauche, pour une véritable alternative aux politiques libérales. Pour y parvenir, il nous nous faut impérativement regagner la bataille des idées. La lutte contre celles sur lesquelles le FN tente de prospérer, est une priorité.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche