Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 12:56

Baisse inédite en 60 ans de la masse salariale

qui est la première recette de la Sécu.


et


Après le choc de l'an dernier consécutif à la crise financière de l'automne 2008, les milliardaires sont revenus, l'économie mondiale se remet, les marchés financiers sont de retour  a annoncé le rédacteur en chef du magazine « Forbès » au cours d'une conférence de presse



Au total, le monde compte aujourd'hui 1.011 milliardaires.

L'homme le plus riche d'Europe a une fortune estimée à 27,5 milliards de dollars,
en hausse de 11 milliards en un an.

Le montant du "trou" de la Sécu est de 23,5 milliards d'euros pour 2009.

 LES CHIFFRES PARLENT D'EUX-MÊMES
AU TRAVERS DES DEUX ARTICLES SUIVANTS!

La masse salariale du secteur privé, principale source de recettes pour la Sécurité sociale, est restée "stable" au quatrième trimestre mais affiche une baisse de 1,3% en 2009, du jamais vu depuis l'après-guerre, a annoncé jeudi l'Agence Centrale des Organismes de Sécurité sociale (Acoss).

Selon les statistiques de l'Insee, la masse salariale n'a jamais baissé depuis 1949, date de création de l'institut de statistiques, à l'exception d'un trimestre pour faits de grève en 1968.

La contraction de la masse salariale cette année est donc inédite depuis la création de la Sécurité sociale à la Libération.

La baisse d'un point de pourcentage de la masse salariale équivaut à deux milliards d'euros de recettes perdues par la Sécu.

Le recul de la masse salariale est dû principalement à la disparition d'emplois salariés mais aussi à la hausse du chômage partiel et à la diminution des heures supplémentaires. Elle est la principale cause du creusement sans précédent du déficit du régime général (salariés) de la Sécurité sociale.

Ce sont quatre trimestres consécutifs de baisse de la masse salariale.  

La masse salariale dépend du nombre d'emplois, mais aussi du niveau des salaires et primes.

En 2009, le salaire moyen par tête (SMPT) a connu un rythme de hausse qualifié par l'Acoss de "très modéré par rapport aux années précédentes" (+1,2% au 4ème trimestre sur un an, contre environ 2,5%).

C'est dû à "l'impact de l'indemnisation du chômage partiel".

L'indemnité de chômage partiel, à la différence du salaire, est exonérée de cotisations patronales (mais pas de la CSG) ce qui fait perdre beaucoup de recettes à la Sécu.

Or, au quatrième trimestre 2009, 144.000 personnes ont été placées en chômage partiel, après 156.000 au troisième, 245.000 au deuxième, 211.000 au premier, selon l'Insee.

La baisse de la masse salariale tient aussi, note l'Acoss, à "la diminution des heures supplémentaires".

Les heures supplémentaires sont encouragées par le gouvernement et continuent de bénéficier d'exonérations sociales et fiscales.

Les dernières prévisions officielles tablent sur un "trou" de Sécu de 23,5 milliards d'euros pour 2009.

  et

 

Après le choc de l'an dernier consécutif à la crise financière de l'automne 2008, les milliardaires sont revenus, l'économie mondiale se remet, les marchés financiers sont de retour  a annoncé le rédacteur en chef du magazine « Forbès » au cours d'une conférence de presse

 .Au total, le monde compte aujourd'hui 1.011 milliardaires originaires de 55 pays.  

L'Europe dénombre 248 milliardaires. Le Français Bernard Arnault, 61 ans, propriétaire du groupe de luxe LVMH (Louis Vuitton, Moet & Chandon notamment), détrône l'Allemand Karl Albrecht, prend la septième place et devient l'homme le plus riche d'Europe avec une fortune estimée à 27,5 milliards de dollars, en hausse de 11 milliards en un an.

"Le luxe se vend de nouveau", a souligné Steve Forbes.

 La Française Liliane Bettencourt, héritière du groupe de cosmétiques L'Oréal, monte du 21e au 17e rang avec une fortune estimée à 20 milliards, en hausse de 6,5 milliards.

 

ET POUR TERMINER QUELQUES DONNEES CHIFFREES QUI PROUVENT QUE LE "TROU" EST SCIEMMENT PROVOQUE PAR LA DROITE ET LE MEDEF QUI RÊVENT DE FAIRE PASSER DANS UNE GESTION CAPITALISTE CES MILLIARDS DE BUDGET DE LA SECURITE SOCIALE AUJOURD'HUI MUTUALISES ET ECHAPPANT ENCORE AUX APPETITS DES ACTIONNAIRES ET FONDS DE PENSIONS:

 


Car, savez-vous que entre autres:


Une partie des taxes sur le tabac, destinée à la Sécu n'est pas reversée : 7,8 milliards €

Une partie des taxes sur l'alcool, destinée à la Sécu n'est pas reversée : 3,5 milliards €

Une partie des primes d'assurances automobiles destinée à la Sécu n'est pas reversée : 1,6 milliards €

La taxe sur les industries polluantes destinée à la Sécu n'est pas reversée : 1,2 milliards €

La part de TVA destinée à la Sécu n'est pas reversée : 2 milliards €

Retard de paiement à la Sécu pour les contrats aidés - 2,1 milliards €

  • Retard permanent de paiement par les entreprises privées - 1,9 milliards €

 

En faisant une addition toute bête, on arrive au chiffre de 20 milliards d'Euros. 

 

 

Savoir aussi que:

  • 1% de masse salariale en plus ou en moins ce sont  2 milliards d'euros en plus ou en moins dans les caisses de la Sécu,
  • En 20 ans, 10 points des richesses produites par le travail sont allées de la rémunération des salaires à la rémunération des actionnaires. Une de nos propositions est que cette rémunération de l'actionnariat soit taxé au même niveau que les salaires ce qui est catégoriquement refusé par ce gouvernement de classe.

 

-  Ces chiffres sont tous issus du rapport des comptes de la Sécurité Sociale.


  Pour autant, ne sont pas pris en compte les 40 milliards que génèrent en 2007,  les exonérations des charges sociales dans tout le secteur privé des entreprises. Notons que ces « aides » d'exonérations de charges sociales, depuis leurs origines (tous gouvernements confondus) sont estimées à 225 milliards d'euros. Ne parlons même pas de la non taxation des stocks options et produits financiers (à hauteur des petits épargnants) qui aurait pu ramener en 2007, 3 milliards d'euros selon la Cour des Comptes et son Président.


Et pour couronner le tout, sachez aussi que:

 

L'Etat UMP contraint la SECU à accentuer son déficit en refusant que la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC)  lui prête  plus de 31 Milliards à taux préférentiels!  Il oblige l'ACOSS (*) à emprunter sur les marchés financiers internationauxavec à la clé des intérêts lourds à payer:  4,21 Milliards en 2008 et la note devrait s'alourdir dans les années à venir selon la Cour des Comptes!

 

(*) ACOSS = Agence de Contrôle des Organismes de Sécurité Sociale qui est en charge avec 2 autres organismes de de rassembler des fonds ( Caisse d'Amortissement de la Dette Sociale (CADES) et le Fonds de Financement de la Protection Sociale Agricole ( FFPSA)


 

  A méditer dès dimanche.......

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche