Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 17:18

 Samedi, à Bagnols, le comité de chômeurs CGT, conduit par notre camarade Guy Villevieille,  appelait à un rassemblement  pour protester et sensibiliser la population à la fin de la période hivernale qui autorise à nouveau ce scandale: les expulsions de familles de travailleurs précaires qui ne parviennent plus à payer leur loyer: privés d'emplois, voire travailleurs dits "pauvres" (tant certains salariés bien que travaillant sont aujourd'hui avec des revenus iniques: ceux du travail à temps partiel, du travail saisonnier, de la multiplication des CDD, des "petits boulots" des étudiants (tes) et autres contrats qui font de certains salariés des variables d'ajustement des profils des actionnaires, les rendant jetables comme des kleenex!  

Notre camarade Dominique COMTE, au nom de la section Gard Rhodanien du PCF, a exprimé le soutien du PCF et déclaré soutenir les initiatives concernant le refus concret des expulsions, même hors période d'hiver, par des rassemblements devant les huissiers et éventuellement les forces publiques mandatés par le préfet pour l'occasion. Le devoir d'organiser des "troubles publics" devant un gouvernement qui bafoue une loi fondamentale.

Lors du rassemblement, on a d'ailleurs pu noter la présence des élus du groupe communiste et républicain  à la mairie de Bagnols et notamment Michèle OROMI, déléguée au logement et Pierrette PASQUINI vice présidente du CCAS, donc trés sensibilisées sur la détresse de certains et subissant le manque de logements sociaux malgré l'effort de la ville de Bagnols qui a 37 % de logement sociaux sur son territoire. 

Elles devaient souligner le besoin des élus  pour les aider dans leur tâche de ce type d'action et sa détermination à agir et combattre à leur côté.

 

L'occasion aussi :

  • de rappeler l'action potentiellement importante du Conseil Général dans ce domaine. C’est l'un des enjeux de la prochaine élection cantonale que chacun pourra exprimer avec son bulletin de vote dans les cantons renouvelables,  pour pouvoir s'appuyer sur des élus enfin résolument contre cette ignominie qu'est le manque de logements, les loyers insupportables pour des locataires privés d'emploi et de revenus, les réserves financières des "dodus dormants " que sont la majorité des bailleurs sociaux bien qu'administrés par des élus.
  • pour Michèle OROMI,  de situer la responsabilité de l'Etat qui ponctionne l'équivalent de 22000 logements en supprimant 340 millions de subventions d'€ aux offices de HLM dans sa politique de baisse du déficit .... payée toujours par les plus démunis!

 

 

EXPULSIONOBJ1021523_1.jpg

 

 

Pour mémoire ci après la déclaration concernant le logement proposé par le Conseil National du PCF et éditée sous forme de tract copiable sur :  site PCF

 

Un constat accablant:

10 millions d'habitants sont touchés par des problèmes de logement. Le dernier rapport de la fondation Abbé Pierre montre que 3.6 millions de personnes sont mal-logées.
Alors que la trêve hivernale se termine, les pratiques barbares des expulsions locatives vont reprendre.
Le gouvernement est coupable:
Cette situation n’a rien d’une fatalité.

Elle résulte des choix politiques et économiques d'un gouvernement de Droite qui a décidé de sacrifier le logement social, comme il sacrifie les services publics et la solidarité nationale, au profit des intérêts égoïstes du privé.
Les sénateurs communistes proposent une loi qui :
- Définit le droit au logement comme un droit universel, accessible à tous, peu importe leur situation juridique sur le sol français.
- Interdit le recours par le préfet à la force publique dans une procédure d'expulsion locative
- Interdit toute expulsion de personne reconnue prioritaire par les commissions du Droit au logement opposable (DALO)
Le PCF propose:
- Une réorientation des finances publiques en vue de la construction de logements accessibles à tous au lieu de favoriser le logement privé spéculatif.
- La construction d’un grand service public national, décentralisé, structuré autour d’un pôle public financier, d’une agence nationale foncière et d’une entreprise publique de la construction.
Le PCF se bat pour mettre en oeuvre une véritable Sécurité Sociale du logement correspondant aux besoins des familles et à leurs moyens de contribution


La pénurie de logements sociaux et la flambée des loyers rend également nécessaire la mise en oeuvre de tous les moyens nécessaires permis par l’ordonnance de 1945 afin de réquisitionner les logements vacants.

Partager cet article

Repost0

commentaires

oromi 14/03/2011 13:35



dans le cadre de notre délégation municipale, pierrette pasquini et moi même, recevons les personnes en difficultés pour se loger ou payer leur loyer ,et nous nous efforçons de les aider au
mieux.Notre philosophie est que personne ne passe la nuit dehors ou dans une voiture.Pour cela nous travaillons en bonne entente avec les bailleurs sociaux, ou nous proposons un hébergement
d'urgence dans un de nos locaux,ou offrons une nuit d'hôtel en attendant de remplir les dossiers.Nous agissons de même dans l'urgence pour les femmes battues et_ou humiliées.



François 13/03/2011 22:24



Je viens de lire votre post concernant les expulsions et
la déclaration du PCF.


J'ai bien noté la référence aux "intérêts égoïstes du
privé" et au "logement privé spéculatif".


Connaissant bien les propositions du PCF,  j'en
comprends le sens mais il me semble utile de préciser aussi la prise en compte par le PCF dans ses propositions des "loyers impayés" pour ceux dont le montant est vital.


J'entends par là notamment les personnes âgées qui louent
leur appartement ou leur maison et dont le loyer leur sert à payer leur propre hébergement en foyer résidence ou en maison de retraite médicalisée. Dans ces propositions, il est important de
souligner que ces catégories là sont prises en compte et qu'en aucun cas un refus d'expulsion se traduira par une mise en difficulté du propriétaire.... lui même locataire de ces maisons forts
onéreuses!


Merci de m'avoir laissé exprimer ce complément
d'information, je crois utile à la compréhension du positionnement du PCF contre toutes les expulsions.



SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF 13/03/2011 22:47



Merci de cette précision. En effet c'est une des questions de société à laquelle nous sommes confrontés. C'est pourquoi le PCF se prononce pour que la Sécurité Sociale crée une 5 ème branche de
solidarité nationale concernant le risque dépendance et perte d'autonomie.


L'hébergement dans ces maisons est effectivement très cher et pose problème aux personnes âgées ainsi qu'à leur descendants qui n'ont pas forcément les moyens de faire face. C'est pourquoi nous
nous prononçons pour une service public du logement intégrant ces paramètres (qui ne concernent d'ailleurs pas que les personnes âgées dépendantes mais aussi les personnes à mobilité réduite.) et
permettant l'accés à tous quel que soit leur niveau de revenu.


A titre d'exemple, une maison de retraite se construit actuellement aux Angles et le prix de journée fixé par le Conseil Général s'élève à  65€. (cf revue municipale, le
billet de Mme Christine VACARIS adjointe au maire). Plus de 1900€ par mois!


 



oromi michèle 13/03/2011 20:42



pour info, quelques chiffres-70% de la population française possedent les critères pour un logement social


le montant du loyer va de 25 à 50% des revenus.


le gouvernement ne donnera aucun moyen supplémentaire pour la loi DALO ni pour le 115 (urgences).


à bagnols les élus du pôle logement font de la prévention pour éviter toutes les expulsions.



Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche