Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 00:26

En adoptant, sous pression de la France et de la Grande-Bretagne, une résolution qui autorise une intervention militaire aérienne et des frappes ciblées, le Conseil de Sécurité prend le risque d'un engrenage en s'inscrivant dans une logique de guerre aux conséquences hasardeuses.

Le Parti communiste français, qui n'a cessé d'exiger l'arrêt immédiat des opérations et de la répression militaires ayant déjà fait de nombreuses victimes civiles, réitère une  fois encore sa condamnation du régime de Kadhafi et son plein soutien aux forces qui agissent pour la démocratie en Libye, avec le Conseil National de Transition. De lourdes questions se posent aujourd'hui. Toutes les possibilités d'aide directe ou par les États arabes à la rébellion ont-elles vraiment été étudiées? Est-ce vraiment la protection du peuple libyen que cherchent les puissances occidentales? Des experts, des journalistes expliquent déjà qu'il faudra envoyer des forces spéciales au sol et que l'objectif est de faire tomber le régime de Kadhafi...

Le Parti communiste français, dans ces graves circonstances,  rappelle le désastre des guerres en Irak et en Afghanistan qui furent chaque fois déclenchées au nom de la protection des populations et de la démocratie. Il exprime son inquiétude profonde devant une telle situation. Il appelle à la plus grande vigilance. Il s'étonne enfin par ailleurs du silence complice qui entoure au même moment la répression du mouvement populaire au Barheïn.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Henri 20/03/2011 08:53



Pensez vous qu'un simple soulignement des risques soit suffissant !!les déclarations de Melanchon sur son blog disant qu'il a voté pour une intervention ..... A quand la condamnation de
cette intervention ?" Protéger le peuple lybien qu'elle farce!!! " Ce n'est pas possible dites moi que je cauchemarde, le PCF va t'il encore commettre une" erreur "



SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF 20/03/2011 10:44



La question n'est pas simple : maintenir Kadhafi ou aider les opposants ? Il n'y a pas de guerre propre, il y aura forcément des victimes innocentes mais si on laisse faire Kadhafi ? Les
Républicains espagnols en 1936 ont souffert de l'absence d'aide des démocraties européennes et notamment des français. Le Front Populair fut divisé sur cette question. La comparaison ne
correspond pas complètement à ce type d'intervention mais la complexité du problème donne des arguments à toutes les analyses même contradictoires.



Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche