Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 09:59

Gatlif-Van-Hamme--1-.JPG

Michel Van Hamme en grande discussion avec le cinéaste Tony Gatlif

Michel Van Hamme notre ami qui vit à Pont Saint Esprit et que l'on ne présente plus peintre, poète a réagi à l'actualité sarkozyenne autour des gitans et des roms. Voici son propos.


Un pays sans nomades est un pays sans liberté. Regardons autour de nous. Quel est le régime politique des pays où les Tsiganes ont été sédentarisés par la force ?

En France, les « Gens du voyage » sont au nombre de 30 000. Je parle des Gitans, Manouches et Yéniches qui ont une caravane pour unique habitation. Sur une population de 150 000 Tsiganes, (Français à 95%), le nombre de «voyageurs » est relativement minime. N'oublions pas que les Rom, (Homme en langue romanès-indi), qui sont arrivés en France après la révolution russe sont sédentaires depuis près d'un siècle. Il en est de même pour les Rom de Yougoslavie qui, depuis les années 70, habitent « en maison » dans des villes du premier cercle de la banlieue parisienne. Les Rom de Roumanie qui fuient la misère de leur pays d'origine depuis 1989 vivent dans des conditions dramatiques dans de multiples bidonvilles, dans divers abris de fortune et leur situation est fortement préoccupante. Il est bon de noter que tous les émigrés roumains ne sont pas Tsiganes mais qu'ils ont un sort commun.

Revenons aux Tsiganes itinérants. Ce ne sont pas eux qui sont trop nombreux mais ce sont les aires d'accueil qui sont largement insuffisantes. Il faut être clair. Nombreux sont nos édiles hors la loi. Ils sont en infraction, le savent mais s'accommodent de cette situation. Depuis 1969, lois et décrets se sont succédés et ont été très peu respectés. Le stationnement des caravanes est réglementé par la Loi Besson, nouvelle mouture, loi intégrée au code de l'urbanisme qui, en théorie, renforce les obligations des communes à l'égard de la communauté tsigane. La circulaire du 16 décembre 1986 stipule que les maires de commune de moins de 5 000 habitants doivent accueillir les « Gens du voyage » pour une durée comprise entre 48h et 15 jours. Les communes de plus de 5 000 habitants ont l'obligation de réserver aux « Gens du voyage » des terrains aménagés. Quand on sait que l'État subventionne à concurrence de 70 % les travaux nécessaires à la réalisation d'une aire d'accueil et que la Région, le Département et la CAF peuvent accorder des subventions complémentaires, il n'est pas besoin d'être énarque pour comprendre que seule la mauvaise volonté et la frousse de perdre un mandat électoral sont les causes premières de la pénurie de terrains aménagés.

Attention ! En cas de carence, la loi prévoit un mécanisme de sanction puisqu'elle donne aux Préfets le pouvoir de se substituer aux communes pour faire réaliser, aux frais de ces dernières, les aires d'accueil prévues par la schéma départemental. Est-ce souvent pratiqué ? Non.

En 1984, j'ai connu le conseiller général-maire de la ville de Plaisir (Yvelines), candidat à sa propre succession. Il ouvrit sa campagne électorale en ces termes: « J'ai honte de la façon dont nous accueillons les Gens du voyage ». Surprise générale, il a perdu un mandat mais aujourd'hui, il peut se présenter tête haute. Il est des Hommes qui méritent le H majuscule. Depuis 1985, il existe deux aires de stationnement à Plaisir. De plus, son geste fut contagieux et plusieurs aires d'accueil ont vu le jour dans les Yvelines et dans quelques départements voisins. Chapeau!  Trop nombreux sont les maires qui n'ont pas ce courage.

Je vous dis que la situation est grave. Le racisme va croissant. Sous toutes ses formes, il est abjecte, il est le cancer de notre société. L'Antigitanisme, (pour simplifier), est un aspect du racisme, bien spécifique, larvaire et obséquieux, ancestral, qui vise qui vise une communauté trop peu connue qui selon les « sédentaires », (le gadjo, le payo ...) n'entre pas dans le shéma type de leurs projections intérieures.

En revanche, l'image du Gitan musicien, de la danseuse Tsigane, du guitariste swing héritié de Django, du voyageur aux semelles de vent, du circassien marchand de rêves, du cinéaste génial comme Gatlif sont autant de clichés bien ancrés dans l'imaginaire, le souvenir de chacun... Alors? L'esprit de l'homme est trop compliqué.

Un dernier mot destiné aux journalistes de la presse écrite et des journaux TV. Lorsque l'actualité vous invite à parler « des Gens du Voyage », ne dites jamais « un camp de gens du voyage » mais dites « un Campement de Gens du Voyage ». Les "camps des gens du voyage » c'était, de 1936 à 1951, Jargeo, Montreuil-Bellay, Boulbon, Rivesaltes... Puis , n'oubliez jamais, ce fut Auschwitz et Treblinka où furent exterminés 700 000 Tsiganes.

Pour terminer, un regard sur l'actualité. Madame Bettencourt a fait, nous dit-on, un cadeau d'1 milliard d'euros à son protégé. Tu t'imagines Payou, combien d'aire d'accueil on aurait pu ouvrir avec cette somme? D'autant plus que nous le valons bien !

Michel Van Hamme (Président fondateur du C.R.A.F.T (Comité Régional d'Action et Fraternité Tsigane - Comité Tsigane de France).

Propos recueillis par Dominique Garrel pour "la Marseillaise"

Partager cet article

Repost0

commentaires

magy 05/08/2010 22:29



De retour des Nuits Atypiques de Langon avec la caravane musée de l'art rom, avec la visite de Gartner lors de la soirée spécial Django. De nombreuses remarques et soutien de la part des
spectateurs. Nous continuons la route.


http;//artrom.blogspot.com



oromi michèle 04/08/2010 12:53



à bagnols,c'est RCL qui va aménager l'aire et elle va être très bien.Nous sommes alles en visiter et avons choisi le mieux de chacune.



Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche