Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 06:52

Nous aurons tout entendu comme bêtises sur le PCF pendant cette campagne des présidentielles 2012. La dernière en date est sortie de la bouche de Marine le Pen le 13 avril  "Ces gens sont donc si malhonnêtes, ils ont si peu d'amour de notre pays et de conviction qu'ils sont prêts à ressusciter le Parti communiste et son cortège, de folie, de violence, d'anarchie pour pouvoir gagner !".

Rétablissons la vérité. Le PCF est le troisième parti de France en nombre d’adhérents et d’élus. Difficile de dire que ce parti était mort. Cette situation c’était avant la campagne des Présidentielles 2012. Le PCF a une activité militante en dehors des instances électives, ils participent régulièrement aux débats concernant les grandes questions de notre temps : désindustrialisation, délocalisation, questions environnementales, problématiques culturelles…. communisme-le-debat-mini.jpg

Certains ont voulu croire après la fin du bloc soviétique, dans les années 89-91, les phrases prophétiques sur la fin de l’Histoire et la déliquescence du PCF, vestige d’une autre époque. Dans cette vue de l’esprit le PCF ne devait que mourir et sa résistance électorale n’était qu’une lente agonie.

Voilà qu’aujourd’hui on lit d’autres phraséologies. Certains voient les nombreux réseaux de terrain du PCF qui aident la campagne de Jean-Luc Mélenchon pour le Front de Gauche, les bataillons de militants qui tractent, collent, font le travail de fourmis, l’organisation des élus locaux communistes…. Tous ces gens qui découvrent cette situation auraient dû ouvrir les yeux, ils auraient vu la même chose l’année dernière, l’année d’avant, l’année encore précédente.

Nous qui sommes des membres de ce parti nous savons la réalité des choses du terrain. Le PCF n’était pas le moribond en sursis que l’on nous présentait dans les marronniers journalistiques à chaque élection, ce n’est pas non plus la horde de « bolcheviks », le couteau entre les dents » que certains agitent aujourd’hui en forme d’épouvantails pour effrayer l’électeur.

Oui les communistes sont heureux d’être la plus grande force du Front de Gauche, contents d’y rencontrer d’autres personnes venues d’autres horizons politiques, réjouis de participer à une campagne collective dynamique et qui trouve un écho dans la population comme l’avait été la campagne du « Non au TCE » en 2004.

Nous souhaitons nous renforcer encore pour contribuer à changer le quotidien des gens et pour affronter les temps difficiles qui nous opposeront aux forces de l’argent et du Capital.

Vous, donc qui avez fréquenté dans cette campagne des militants communistes dans les opérations du Front de Gauche, les meetings, les Assemblées Citoyennes, les distributions…, vous pouvez les rejoindre, ça donne des boutons à Marine le Pen, à Laurence Parisot (la patronne du Medef) et aux cadres de l’UMP ; n’hésitez donc pas à franchir le pas. Adhérez non pas pour ressusciter le Parti (une fois pour toute il n’était pas mort) mais pour le renforcer et ceci dans l’intérêt général. Ainsi vous donnerez encore plus de poids au Front de Gauche !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Elections présidentielles et législatives 2012
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • Le blog de la  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants et des élu(e)s du PCF du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche