Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 13:04

A la lecture du Guardian, on apprend beaucoup de choses de la part de François Hollande.
Selon le candidat socialiste à la présidentielle, « aujourd'hui, il n'y a plus de communiste en France ».
Au plan national les 132 000 adhérents du PCF et ses 10 000 élus seront contents de l'apprendre tout comme les nombreux électeurs de la circonscription qui ont fait confiance aux candidats communistes.

Quel mépris pour les militants et électeurs communistes qui encore dernièrement en Gard Rhodanien ont participé loyalement à l’élection ou la réélection de conseillers généraux socialistes.
 
Ses propos sur les marchés financiers méritent aussi le détour :

«La gauche a été au pouvoir pendant 15 ans, au cours desquels nous avons libéralisé l’économie et ouvert les marchés à la finance et aux privatisations. Il n’y a rien à craindre».

Cela a le mérite d'être clair, les électeurs de gauche apprécieront. François Hollande dénonce comme son principale adversaire le monde de la finance mais ses génuflexions devant la City font du mal à la gauche.

A quels moments François Hollande est-il sincère ?

Lorsqu’il déclare au Bourget que le monde de la finance est son ennemi ou quand il fait allégeance à la finance ?  

Une telle attitude ne favorise pas les conditions du rassemblement de second tour.

Il est grand temps pour la compréhension de l’électorat de gauche que le débat François Hollande / Jean-Luc Mélenchon ait lieu.

Plus facile de faire des déclarations à l’emporte-pièce que de débattre d’une vraie politique de Gauche.

J’appelle les militants socialistes, le peuple de gauche à réagir et à peser pour qu’une véritable alternative de gauche aux politiques libérales soit mise en oeuvre.

tortey-2011-001 (2)Michel TORTEY

Secrétaire de la section
Gard Rhodanien du
 Parti Communiste Français

 

 

 

 

bouton_adhererai_rol.gif

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

ça 17/02/2012 09:10


Je suis effaré. Sortir des mots d'un contexte est toujours facile mais en général c'est une méthode qui n'honore pas ceux qui les pratiquent.


Je pensais qu'à gauche en général et au PC en particulier on savait prendre du recul, évoquer le fonds, ne pas tomber dans la carricature, ne pas sortir d'un contexte les propos des uns et des
autres (comme ceux sur Hessel par exemple).


Le pire, c'est que le texte que je viens de lire, sarko fait la même analyse.


Où va t-on ?

SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF 17/02/2012 13:50



je vous invite à lire la totalité de l'article
du Guardian mis en ligne et non démenti à notre connaissance à cette heure.


Quand au fait que d'autres candidats, SARKOZY en l'occurrence, appuient où ça fait mal.......parler clair lèverait toute ambiguïté à commencer par accepter un débat projet contre projet avec JL
Mélenchon.


Ce n'est pas parce que la droite dit qu'il gèle quand il fait -10° que nous allons dire qu'il fait chaud!


L'enjeu de cette élection est majeur pour le peuple français et mérite que les engagements des uns et des autres soient clairs, à commencer par les mesures pour lutter contre la dictature des
marchés financiers, l'instauration de la règle d'or.


Ce 21 février à l'occasion du vote du MES chacun pourra voir la mobilisation des uns et des autres. Mais le refus d'un vote solennel sur ce sujet ne laisse rien augurer de bon .....



Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche