Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 19:45

L’association « le Cercle du Prolétariat » association  culturelle des communistes du Gard Rhodanien après une année 2010 bien remplie consacrée notamment (mais pas seulement) à la défense du patrimoine « Albert André, George Besson et Jacqueline Bret-André » souhaite une bonne et heureuse année à ses adhérents et à tous ceux qui se sont intéressés à ses activités.

La coutume veut que l’on fasse des vœux pour l’année qui arrive, les membres du « Cercle du Prolétariat » souhaitent qu’en 2011 le patrimoine « Albert André, George Besson, Jacqueline Bret-André » vive de meilleurs moments que ceux vécus dans les deux décennies passées (1990-2010). Le « Cercle du Prolétariat » forme le souhait que le travail qu’il a entrepris soit poursuivi sous différentes formes.

2011 semble bien partie avec notamment une grande exposition dédiée à Albert André au Pont du Gard. Le « Cercle du Prolétariat » espère que cette rétrospective de l’artiste aura beaucoup de succès. Il convient toutefois de modifier encore quelques détails : par exemple sur le site du Conseil Général du Gard (gard.fr) la ville de Bagnols sur Cèze (troisième ville du département et siège du musée Albert André) ne figure pas sur la carte alors que Pont Saint Esprit y figure, tout comme Bollène, Orange, Remoulins ou Uzès. Cherchez l'erreur !

http://www.gard.fr/uploads/pics/pop_pont.gif

Autre problème à régler au plus tôt : donner un avenir au musée Albert André à Bagnols. Ses collections le méritent. Pour l’instant il n’a pas la renommée qu’il devrait avoir sauf en négatif. Ainsi dans un livre paru en novembre dernier sous le titre « le musée invisible » le journaliste du "Monde" Nathaniel Herzberg parle de Bagnols mais pas en bien !

le musée invisibleVoici les propos que l’auteur tient à la page 79 de son livre : « Le musée de Bagnols sur Cèze n’est pas le Louvre. Pourtant, chez les policiers et les voleurs, l’établissement possède une certaine renommée. Le 12 novembre 1972, des cambrioleurs pénètrent de nuit dans le musée et réussissent l’un des vols de tableaux les plus importants jamais réalisés en France : neuf toiles dont un Bonnard, deux Renoir, deux Dufy, un Matisse, un Vuillard. Neuf ans plus tard, le 13 mars 1981, le cauchemar recommence. Cette fois, c’est en plein jour qu’un malfaiteur décroche un nouveau Renoir, réalisé par le peintre à la fin de sa vie, alors qu’il peinait déjà à tenir ses pinceaux. Aucun des tableaux n’a été retrouvé. »

Formulons le vœu que dans un futur proche Bagnols et son musée ne soient plus montrés du doigt mais cités en exemple. Voilà ce que veut le « Cercle du Prolétariat » pour 2011.

le-musee-invisible-bagnols.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by SECTION GARD VALLEE DU RHÔNE du PCF - dans culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • Le blog de la  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants et des élu(e)s du PCF du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche