Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 19:50

Nos amis de l'association "le cercle du prolétariat" qui sont à l'origine de la venue des "quatre saisons" d'Albert André au Crédit Mutuel de l'agence bagnolaise sont, on le sait, très attentifs sur les questions du patrimoine "Albert André, George Besson, Jacqueline Bret-André".

Aujourd'hui ils sont en possession d'un nouvel élément du patrimoine "Albert André, George Besson, Jacqueline Bret-André" certe plus modeste que des tableaux mais qui a quand même une valeur patrimoniale.

Le "cercle du prolétariat" écrit donc au maire de Laudun l'Ardoise afin de régulariser cette situation.

Vous trouverez ci-dessous la copie de leur courrier, ainsi que l'inventaire du lot qui est dans les mains de l'association.


Monsieur le Maire,

                L’association « le Cercle du Prolétariat » se trouve en possession de livres ayant appartenu à Albert André, George Besson et Jacqueline Bret-André qui semblent venir de la bibliothèque de Laudun. Le tampon sur certains livres ne laisse que peu de doutes. Le cheminement jusqu’à nous parait tortueux, il semblerait que certains livres de la bibliothèque de Laudun n’aient pas été retenus pour faire partie du nouveau fonds de la médiathèque de votre commune et qu’ils aient fait les frais du déménagement. Passés successivement dans les mains de la Croix-Rouge puis de l’EHPAD de Bagnols, certains ont pu être mis en lieu sûr grâce à la vigilance et à la diligence d’une employée de l’EHPAD par ailleurs membre de notre association qui, sensibilisée par notre travail culturel autour d’Albert André, George Besson, Jacqueline Bret-André a eu de bons réflexes.

Ces livres sont annotés et semblent avoir fait parti d’un fonds « Albert André, George Besson, Jacqueline Bret-André » appartenant à la bibliothèque de Laudun ou/et à la mairie de Laudun. Est-ce la conséquence d’un don de la famille ? Nous n’avons pas de réponse à ces questions. Il nous semble toutefois que le lot que nous avons en notre possession ne semble pas être la totalité de ce fonds. Il doit y avoir quelque part l’autre partie de ce lot et nous espérons que vous parviendrez à la retrouver.

Vous trouverez ci-joint un document qui fait un inventaire du lot en notre possession.

Bien entendu nous sommes disposés à restituer les livres à la commune de Laudun l’Ardoise si elle le souhaite, sinon nous en ferons don à une « institution » qui s’engagera à conserver et mettre en valeur ce patrimoine « Albert André, George Besson, Jacqueline Bret-André ».

D’autre part l’intervention du membre de notre association a permis aussi de sauver un autre ouvrage n’appartenant pas à la collection « Albert André, George Besson, Jacqueline Bret-André » mais qui peut avoir un intérêt dans le patrimoine du Gard Rhodanien à savoir une biographie d’Antoine Rivarol intitulée « La vie paresseuse de Rivarol » par Louis Latzarus. Cest un ouvrage de 1926 et c’est aussi la première biographie consacrée à Rivarol. Sachant que la ville de Bagnols est le centre de référence pour la gestion du « fonds Rivarol », cet ouvrage pourrait être proposé au service bagnolais.

Comme vous le savez notre association a été à l’initiative de l’exposition « les quatre saisons » d’Albert André au Crédit Mutuel, cette nouvelle action autour des livres montre bien à nouveau notre attachement et notre détermination autour du patrimoine « Albert André, George Besson, Jacqueline Bret-André ».

Nous espérons avoir votre soutien en qualité de maire de Laudun l’Ardoise mais aussi aux titres de Conseiller Général du Gard et de Président de la Communauté de Communes RCL afin de faire avancer les dossiers concernant ce patrimoine notamment la question de la maison « Albert André » de Laudun.

Nous restons à votre disposition afin de vous entretenir des questions du patrimoine « Albert André, George Besson, Jacqueline Bret-André » sur lesquelles nous ne manquons pas d’idées et de projets.

Dans l’attente de votre réponse, recevez Monsieur le Maire, l’expression de nos sentiments dévoués.

d-dicace Aragon - George BessonUne dédicace de Louis Aragon à George Besson, il aurait été dommage de perdre ce livre !

Inventaire du lot « Albert André, George Besson, Jacqueline Bret-André » par ordre chronologique

 « Confessions d’un Jeune Anglais » de George Moore 1925. Ce livre porte la mention « A André ».

Il ne fait aucun doute que ce livre a appartenu à Albert André car George Moore (1852 – 1933) est un contemporain d’Albert André. D’origine irlandaise il vint à Paris dans les années 1870 pour y étudier la peinture et se lia avec de nombreux artistes peintres de l’époque comme Manet ou Degas. Mais il se rendra compte qu’il est plus doué pour la littérature que pour la peinture et il nous a laissé plusieurs ouvrages dont ces fameuses « confessions d’un jeune anglais ».

D’autres livres viennent de la collection « George Besson ».

« Les communistes » de Louis Aragon 1967. On connait les liens qui unirent d’un point de vue politique et professionnel Louis Aragon et George Besson. George Besson écrira notamment dans le journal « L’Humanité » mais aussi dans le quotidien « Ce soir » dirigé par Louis Aragon et dans la revue « les lettres françaises » qui fut dirigée elle aussi par Louis Aragon. Ce livre porte la dédicace suivante « à George Besson, pour que ce ne soit plus une promesse de gascon, ces quatre petits bouquins pour les quais, déjà qu’ils aillent quai de Grenelle. Avec ma longue affection Louis ». Sur les quatre volumes annoncés par Aragon nous n’avons malheureusement que le premier tome.

« Sabbat, Juges et Sorciers » de Jean Vartier 1968. Cet ouvrage de cet auteur franc-comtois comme George Besson qui était originaire de Saint-Claude porte lui aussi une dédicace : « Pour l’éminent critique d’art Monsieur George Besson de la terre de Saint-Claude et autres lieux. Dans l’espoir qu’il appréciera cet essai où l’on justifie le fanatisme sous toutes ses formes. Hommage de profonde référence. JVartier ». Cet ouvrage contient aussi des coupures de presse de l’époque concernant son auteur.

D’autres livres par leur date et leurs annotations semblent confirmer qu’ils appartenaient à Jacqueline Bret-André (veuve George Besson)

« Je n’ai pas oublié » de Suzanne Bidault 1971. Ce livre porte l’annotation Albert André mais sa date de parution interdit une possession du peintre mais plus certainement de sa fille. Le fait qu’il soit marqué Albert André peut laisser penser qu’il y a eu à un moment un don d’un patrimoine « Albert André, George Besson, Jacqueline Bret-André ». On notera au passage que Suzanne Bidault fut la première femme française à avoir exercé des fonctions de diplomate, ceci est intéressant à relever concernant les centres d’intérêt de Jacqueline Bret-André.

« Le défi cathare » par Renée-Paule Guillot 1975. Ce livre porte la mention « Pierre Brétégnier Hérimoncourt ». On sait que le véritable nom de Jacqueline Bret-André (veuve Besson) était Brétégnier et qu’Hérimoncourt est une commune de Franche-Comté. Ce livre était-il un cadeau du frère de Jacqueline ?

« Alexis Le coup de Grâce » par Marguerite Yourcenar 1980. Annoté « Jacqueline George Besson » ce livre a certainement appartenu à Jacqueline Bret-André. On a vu que les mémoires de la « pionnière » Suzanne Bidault avait intéressé Jacqueline. Nous avons-là à nouveau une « pionnière » puisque que Marguerite Yourcenar fut la première femme à entrer à l’Académie Française en 1980. Encore une fois cette information est importante pour mieux connaître la personnalité de Jacqueline Bret-André.

photos-livres-Albert-Andr--002.jpgVoici les livres "sauvés" par le "Cercle du Prolétariat" on espère retrouver le reste de ce fonds patrimonial.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche