Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 08:47

Le bal du 14 juillet chez les pompiers a un côté folklorique que tous les français adorent. De même les usagers de ce service savent que quand ils en ont besoin (incendie, inondation, accident…) ils peuvent compter sur les pompiers.

Sauf que les pompiers ont le blues et on les comprend. Sarkozy avait promis aux professionnels que leur métier serait classé dans les professions pénibles afin de bénéficier d’un départ anticipé, pour l’instant ils ne voient rien venir. De plus à Pont Saint Esprit comme dans d’autres communes du département leur outil de travail à savoir leur caserne est obsolète, désuète, indigne du XXème siècle.

Alexandre Pissas qui gère au nom du CG 30 le SDIS reste droit dans ses bottes. « On n’a plus de sous, messieurs vous devez patienter ; d’autres brigades sont prioritaires par rapport à vous ».

On comprend l’exaspération des pompiers quand on connait la caserne spiripontaine.

Oui il y a des difficultés financières à la gestion du Conseil Général, mais rappelons à Alexandre Pissas que les transferts de charges de l’Etat vers les collectivités territoriales et notamment les Conseils Généraux se sont faits sans le transfert des sommes d’argent qui devraient aller avec. Combien de millions d’euros l’Etat doit-il à ce titre au Conseil Général du Gard ?

La décentralisation que beaucoup souhaitaient en sautant comme des cabris doit s’accompagner des ressources financières pour mener ces dossiers sinon on en arrive à des situations telles que celle que vivent les pompiers.

De plus le plan de relance (gestion de la crise notamment par le député Roubaud)  ne s’est traduit par rien de concret sur le Gard Rhodanien si ce n’est deux chantiers à Villeneuve (la piste d’athlétisme et la chartreuse).

Alors monsieur Pissas plutôt que de raisonner les pompiers, demandez aux autres Conseillers Généraux et aux populations du Gard de protester contre l’Etat qui fait des cadeaux fiscaux aux grandes fortunes (bouclier fiscal) plutôt que d’aider les collectivités locales à gérer le quotidien.

En attendant de vous entendre sur les transferts de charge je reste au côté des pompiers que j’ai visité aujourd’hui et auxquels j’ai apporté mon soutien.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche