Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 23:56

 

 retraite.jpg

La droite et sa politique ont été lourdement sanctionnées lors des élections régionales.

Pourtant, elle est restée sourde aux revendications des urnes et de la rue. Nicolas Sarkozy n’en a tiré à ce jour aucun enseignement et a affirmé vouloir maintenir le cap de sa politique.

Il semble qu’aujourd’hui, au sein même de sa majorité, les doutes et les interrogations se multiplient notamment sur le bouclier fiscal.

Le PCF n’a cessé de demander la suppression de ce dispositif fiscal particulièrement injuste profitant aux plus riches.

Chaque année, l’administration reverse une moyenne de 368 000 euros aux contribuables les plus riches soit l’équivalent de 30 années de SMIC.

Dans un contexte de crise économique qui entraine chômage, baisse des salaires et du pouvoir d’achat, il est impératif de mettre fin à cette mesure injuste.

Le PCF, ses élus, avec d'autres, proposent depuis des années de remettre à plat l’ensemble de  la fiscalité à commencer par la TVA cet impôt injuste qui  frappe tous les consommateurs quel que soit leur revenu de la même manière, de supprimer les niches fiscales dont celle nommée niche fiscale "Copé", l'une des plus coûteuses pour la collectivité, relative à la défiscalisation des plus values réalisées lors de la vente de parts d'entreprises.
 
Il est quan
d même extraordinaire de voir que Jean-François Copé (chef de file des députés UMP, ndlr) qui, en fiscalisant les indemnités journalières des accidentés du travail, s’est félicité d’avoir supprimé ainsi une niche fiscale" :
"Le bénéfice fiscal  de cette décision (honteuse d'après nous)) pour l'Etat, est de 120 à 130 millions d'euros", a-t-il précisé, soulignant que les niches fiscales coûtaient au total "75 milliards d'euros en année pleine".


En cette période de crise, au PCF, autant nous nous sommes élevés contre cette soi-disant « niche » qui frappe les accidentés du travail d’une double peine, autant nous estimons que  "les niches les plus coûteuses", comme la "niche Copé" instaurée par ce dernier quand il était ministre du Budget doiven
t être supprimées. Cette niche  a coûté à l'Etat 18,6 milliards d'euros en 2008 et 2009  et sa "suppression permettrait de soulager un peu les finances publiques". Ces 18,6 milliards règlent par exemple la question du financement des retraites !!!! (1)
La "niche Copé" permet à "une personne physique ou morale, holding par exemple, qui vend des parts d'entreprise détenues depuis plus de deux ans", d'empocher "la plus value réalisée à l'occasion de cette vente" totalement défiscalisée.
Le président de la commission des finances à l'Assemblée a affirmé que cette niche avait "profité à Lagardère, Bolloré, aux grandes banques". "Il ne s'agit pas de PME ou de TPE, il ne
s'agit pas de start-up, il ne s'agit pas de chefs d'entreprise que la collectivité pourrait légitimement aider " mais d'entreprises, de holdings très bien installées, parfaitement profitables -et tant mieux pour ces entreprises- qui n'ont peut-être pas besoin de surcroît de ce cadeau-là".
Il a fait valoir que l'ensemble du "paquet fiscal" représentait actuellement, du fait de la crise, le même montant annuel que cette seule niche.


Une dé monstration si besoin était que le dicton qui dit que « quand on veux retraite619538800tuer son chien on dit qu’il a la rage » appliqué au dossier de la retraite et de la Sécurité Sociale prouve que c’est un faux probléme et un déficit artificiellement provoqué comme nous l’avons montré dans d’autres articles de ce blog (voir notamment ce lien).

Par exemple, on nous présente comme une fatalité deux seules alternatives : augmenter l’âge de départ à la retraite et/ou baisser le niveau des pensions servies agrémentées du poncife qui veut que l’on devrait obligatoirement compléter sa retraite par répartition à une retraite par capitalisation ! Jamais le gouvernement et le patronat ne veulent envisager l’aspect d’augmenter les cotisations, c'est-à-dire la part du salaire différé que versent les actifs à partir des richesses qu’ils produisent et de la plue value qu’ils dégagent par leur travail.

Car c’est bien là que se trouve le nœud du problème : dans la fiscalité comme dans le salaire direct et différé quelle part, après investissement, va aux actionnaires et quelle part va au salariat !

Car outre le fait que l’argent existe comme nous venons de le démontrer avec les niches fiscales, pour financer les retraites, pourquoi refuser d’une part la main sur le cœur d’envisager une augmentation des cotisations alors que dans le même temps on incite à entrer dans un système par capitalisation qui demande aussi une ponction mensuelle supplémentaire du salaire !

 

POUR MIEUX COMPRENDRE LES ENJEUX NOUS ALLONS ORGANISER DES REUNIONS PUBLIQUES THEMATIQUES AUXQUELLES NOUS VOUS INVITONS A PARTICIPER DE MEME QUE L'HUMANITE VA PUBLIER UN NUMERO SPECIAL SUR CETTE QUESTION DU FINANCEMENT DES RETRAITES QUE NOUS VOUS INVITONS A VOUS PROCURER POUR COMME POUR LE TCE PERMETTRE A CHACUN DE MAITRISER LE SUJET ET DEBATTRE AVEC SES AMIS , RELATIONS ET FAMILLE!

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jean-Paul 08/04/2010 20:07



Voilà un autre scandale. Alors que la droite et le MEDEF n'ont de cesse de réduire la part des richesses produites affectées au salaire et de préserver les avantages acquis des grandes fortunes,
voici un  autre avantage accordé aux veuves supprimé au nom de la suppression des "niches fiscales"! Il n'y a pas de petits profils pour le capitalisme!


 


Le parlement supprime une demi-part
aux veuves - veufs - divorcé(e)s - séparé(e)s ayant élevé au moins un enfant


De lourdes conséquences pour des millions de retraités !


Jusqu’au 31 décembre 2008, toutes les personnes concernées bénéficiaient d’1/2 part supplémentaire.


La dernière loi des Finances dispose que les revenus 2009 ne bénéficieront plus de cette 1/2 part, sauf si l’enfant a été élevé seul par les intéressés pendant au minimum cinq ans.


Pour toutes les personnes ayant cette 1/2 part avant 2009, l’imposition supplémentaire sera échelonnée par tiers jusqu’en 2012. Comme en témoigne le tableau ci-dessous.
















A DECLARER




IMPOT ANNUEL A PAYER



AVEC LA 1/2 PART




IMPOT ANNUEL A PAYER



SANS LA 1/2 PART




DIFFERENCE A PAYER






1 300 € mensuels




0




298




298






1 400 € mensuels




0




525




525






1 500 € mensuels




82




749




667






1 600 € mensuels




172




940




768






1 700 € mensuels




260




1092




832






1 800 € mensuels




442




1243




801






1 900 € mensuels




669




1394




725






2 000 € mensuels




885




1545




660






2 100 € mensuels




1196




1856




660






(Le calcul a été réalisé pour des personnes ayant un montant de ressources à déclarer et âgées d’au moins 65 ans)







SECTION GARD VALLEE DU RHÔNE du PCF 08/04/2010 20:40



les "soi-disant niches" des "pauvres", on tire dessus,


par contre les "vrais niches" des "riches" : faut pas y toucher !


Après certains diront qu'il n'y a pas de lutte des classes !



Jocelyne 07/04/2010 21:20



L'efficacité du bouclier fiscal dans les ECHOS aujourd'hui  :


Auditionné hier par la commission des Finances de l'Assemblée nationale, le ministre du Budget, François Baroin, a défendu le bouclier fiscal au nom de la « stabilité ». Le gouvernement
a comptabilisé 312 retours d'expatriés fiscaux redevables de l'ISF en 2008, soit 27 % de plus qu'en 2007. Mais les départs (821) sont, eux aussi, plus nombreux.


Il n'empêcherait pas l'évasion fiscale, donc un cadeau pour rien! 


La suppression de la taxe professionnelle basée sur les investissements devait retenir les entreprises sur le territoire et garantir l'emploi.Elles continuent de délocaliser et proposent des
emplois à l'étranger pour des salaires bruts de misère, à moins de 140€ mensuels, elles continuent  donc à supprimer des emplois en France.


Encore un cadeau pour rien !


 



SECTION GARD VALLEE DU RHÔNE du PCF 07/04/2010 21:36



CQFD ! Même les échos le disent : c'est tout dire !



Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche