Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 11:19

La meute des nouveaux chiens de garde est à nouveau lachée!

La fête ouvre ses portes aujourd'hui. (voir Programme). Les grands médias qui ont enterré le PCF régulièrement sont bien obligés de constater que la fête de l'Humanité reste un grand rendez-vous qui mobilise des centaines d'adhérents pour tenir les différents stands. Alors,  il faut dénigrer à tout prix............. La fête serait un succès populaire parce que seuls les concerts  intéresseraient la foule qui déambule dans les allées. La fête aurait perdu son caractère politique. Ceux qui auront la chance de participer à cette édition pourront constater, au vu de la foule qui participe aux différents débats, que la fête est aussi un grand bouillonnement  d'échanges d'idées, de confrontation politique.

La fête grand succès populaire convivial et festif nous le revendiquons! La fête grand rendez-vous politique de la rentrée, qui sera cette année aussi le lancement de la campagne pour exiger un référendum sur le pacte de stabilité, nous l'affirmons. Et la foule qui se presse pour débattre, non seulement à l'Agora, mais dans de nombreux stands, est un démenti cinglant à ces baillonneurs du pluralisme que sont devenus nos grands médias!

La foule de plusieurs milliers de personnes qui se presse devant la scène centrale  lors du meeting du dimanche est une autre preuve que la fête de l'Humanité n'attire pas  que sur la seule programmation festive.

 

Et comme il faut salir à tout prix, voilà que ressort la rumeur sur le financement de la fête. Il y a quelques décennies c'était l'argent de Moscou, voilà que maintenant ce serait celui des comités d'entreprise dont celui d'EDF.

Rumeur à double déclic: salir les communistes, leur journal ( même si l'HUMA n'est plus l'organe central du PCF) et remettre en cause les choix syndicaux des comités d'entreprise en matière de culture et de loisirs.

 

Ci après la réponse de Hervé Tourniquet, avocat au barreau des Hauts-de-Seine en réponse à un article du Journal du Dimanche.  


"À la suite de la publication d’un article du JDD daté du 9septembre, titré: « La CGT en correctionnelle» et reprenant des accusations maintes fois formulées contres les activités sociales et culturelles des collectifs de salariés d’EDF-GDF et de l’Humanité, nous publions ci-dessous la mise au point de la direction de l’Humanité et de ses conseils.

« L’Humanité prend acte de la décision par laquelle le juge d’instruction, M. d’HUY, a décidé de la renvoyer devant le tribunal correctionnel.

Nous ne pouvons que nous élever contre le fait que, malgré tous les éléments que nous avons produits en toute transparence au cours de l’instruction, le journal l’Humanité et sa Fête puissent encore se voir reprocher un quelconque détournement au préjudice des activités sociales et culturelles des électriciens et gaziers d’EDF et GDF.

En réalité, ce qui est qualifié de “détournement” n’est autre qu’un partenariat, mutuellement avantageux, entre la Fête de l’Humanité et la direction de l’action audiovisuelle de l’Iforep, institut de formation reconnu pour ses compétences, notamment dans ce domaine.

Pour l’Iforep, le fait de pouvoir bénéficier de l’expérience de l’intervention sur la plus grande scène musicale de France et du patrimoine inestimable constitué par les images et le son des plus grands artistes de renommée internationale s’étant produits sur cette scène;

Pour l’Humanité et sa Fête, le fait de pouvoir bénéficier du savoir-faire et des moyens techniques et humains d’une structure connue pour sa compétence et son sérieux, à l’instar des partenariats que l’Humanité avait institués autrefois avec la Société française de production et, depuis, avec d’autres organismes.

La direction de l’Humanité et son conseil regrettent que tous les éléments que nous avons apportés au cours de cette instruction n’aient pas été pris en considération et nous nous élevons vigoureusement contre les interprétations qui surgissent ici et là.

Les millions de personnes fréquentant depuis des années la Fête de l’Humanité savent que ces accusations sont aux antipodes de la réalité de cet événement annuel unique, bâti sur le militantisme, le dévouement, l’ouverture, la chaleur de l’accueil.

En 2001, après sept années d’instruction, de “révélations” et d’affirmations péremptoires du même genre que celles qui apparaissent aujourd’hui, la justice, après avoir mis en cause le journal l’Humanité et sa Fête, avait fini par reconnaître, au bout de cinq semaines de débats “sur pièces”, que les poursuites n’étaient en rien justifiées, et avait totalement innocenté ses dirigeants.

Onze ans plus tard, l’Humanité et sa Fête, habituées au combat permanent pour leur existence, c’est-à-dire à la survie du pluralisme de la presse et du débat démocratique, abordent cette nouvelle épreuve avec confiance, celle que leur donnent tous les amis de la Fête et de son journal, qui font vivre au quotidien le grand projet de Jean Jaurès: celui d’une presse libre, indépendante des puissances financières, courageuse et digne.

La Fête de l’Humanité leur donne rendez-vous dans quelques jours. Ils peuvent être fiers de leur journal et de leur Fête. Ils en sont les uniques artisans, transparents, engagés et légitimement attachés. »


Nanterre, le 9 septembre 2012 Hervé Tourniquet, avocat au barreau des Hauts-de-Seine.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche