Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 20:38

On se souvient qu'au lendemain du deuxième tour des Législatives qui a dans le Vaucluse la victoire de deux députés d'Extrême droite, la cérémonie commémorant l'appel du 18 juin s'était très mal passée.

Dans une vision révisionniste de l’'histoire, plusieurs représentants de la Municipalité Bompard ont voulu interdire le Chant des Partisans lors de la commémoration de l’'Appel du 18 juin 2012 à Bollène, ce chant symbole de ces hommes et de ces femmes devenus des héros malgré eux, qui au péril de leur vie, n'’ont pas  hésité à rentrer en résistance pour libérer le sol français de l'’occupant nazi.Bollene-contre-Bompard-001.jpg

La circulaire protocolaire des cérémonies officielles prévoit que le  "chant des partisans", hymne de la résistance soit généralement chanté le jour de la commémoration  de l'appel du 18 juin. A Bollène, c'’était une tradition ! La municipalité d’'extrême droite en a décidé autrement !

A l'appel de "partisans" de nombreux bollènois et citoyens des alentours se sont réunis en ce mercredi 28 juin pour exprimer leurs désaccords avec la municipalité Bompard et chanter le "Chant des Partisans".

La cérémonie qui a rassemblé plusieurs partis de gauche dont le PCF, le PG et le PS, des syndicats (CGT, CFDT) et de nombreuses associations dont certaines sont des associations d'anciens combattants ou de résistants.

C'est Georges Sabatier l'ancien maire communiste de Bollène qui a pris le premier le micro pour expliquer la démarche de cette manifestation. Visiblement ému et en colère, Georges Sabatier a insisté sur le révisionnisme historique de la démarche entreprise par la municipalité actuelle de Bollène. Donnant la parole tour à tour à des représentants du monde politique et syndical, ce rassemblement a été ponctué de moments plus littéraires avec notamment la lecture d'un texte de Brecht mais aussi musicaux. On aura entendu, cette fois en entier, le chant des partisans qui a été repris par toute l'assemblée dans une atmosphère très solennelle. Bollene-contre-Bompard-005.jpg

Un des intervenants a été Serge Fiori qui était le candidat suppléant pour le Front de Gauche dans cette circonscription. Ce dernier a fait une analyse au delà de la violence des faits sur la violence symbolique de cet acte odieux. Dénonçant le révisionnisme historique mais aussi un anti-communisme, Serge Fiori a replacé l'histoire du PCF pendant la guerre dans le contexte de l'époque et a tordu le coup à une relecture tendancieuse de l'Histoire.

Les portes-parole des Résistants comme de la CGT ont insisté pour l'un sur l'insulte faite à tous les Résistants quelle que soit leur obédience politique, le militant syndical a lui parlé d'une revanche des collabos contre le programme du CNR.

Après le chant des partisans c'est une vibrante et émouvante Marseillaise qui s'est faite entendre.

Le rassemblement s'est terminé par un apéritif à la permanence du Front de Gauche.

Les citoyens conscients ne laisseront pas passer les idées nauséabondes sans réagir.

C'est dans cet état d'esprit que de nombreux militants du Front de Gauche du Gard Rhodanien ont décidé de participer à la manifestation de Bollène.

On reconnaitra dans la foule Michel Tortey (secrétaire de la section PCF du Gard Rhodanien) ou Laurette Bastaroli (ici aux côtés de l'ancien maire de Bollène Georges Sabatier) qu'elle connait depuis longtemps.

Bollène contre Bompard 007Bollène contre Bompard 008

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche