Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 13:29

Avant l’arrivée d’Éliane Beaupuy-Manciet en 1962, Sète affichait un zéro pointé sur la carte des arts. Rien. Pas un musée, ni une académie. Encore moins une école des Beaux-Arts.

Elle devait prendre la direction des Beaux-Arts de Bordeaux. Une nomination qui n’était pas du goût du maire Jacques Chaban-Delmas, parce qu’elle était une militante communiste… Du coup, elle a choisi Sète qui était dirigé par le maire PCF, Gilbert Martelli.

"Et, en plus, son mari était conchyliculteur."  Philippe Saule, l’actuel directeur des Beaux-Arts de Sète, se souvient de cette grande dame qu’il était allé rencontrer il y a un an près d’Arcachon, où elle résidait dans une maison de retraite.

À Sète, où la Bordelaise est restée plus de 20 ans, elle a également fondé la première classe prépa publique de France aux grands concours des écoles supérieures d’art. Parmi ses élèves, Di Rosa, Combas (les "papes" de la "Figuration Libre") ou encore Cervera ("expressionnisme latin").

Victime d’un accident cardio-vasculaire, Eliane Beaupuy-Manciet souffrait depuis quelque temps d’une paralysie des mains. Elle s’est éteinte à 93 ans à la Teste de Buch dans sa région d’origine.

Elle laisse à sa nièce plus de 300 œuvres, peintures, gravures et dessins.

À Sète, elle restera celle par qui l’art a acquis ses premières lettres de noblesse.

Les camarades du Gard Rhodanien qui se battent aussi pour la Culture dans leur territoire sont conscients du travail accompli par Eliane Beaupuy-Manciet et saluent sa mémoire.

Partager cet article

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans nécrologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • Le blog de la  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants et des élu(e)s du PCF du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche