Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 10:48

C’est avec une grande émotion que nous apprenons la disparition de Françoise Cachin, grande figure des musées de France.

Françoise Cachin faisait un peu partie de notre famille politique  par son nom hérité de son grand-père paternel Marcel, mais aussi et surtout par des engagements progressistes pour l’accès à la culture pour tous et l’émancipation humaine que nous avons eu en commun, même si elle n’avait jamais revendiqué l’héritage politique de son grand-père.

Dans sa vie, elle avait plutôt choisi de prendre la suite de son autre aïeul, Paul Signac son grand-père maternel ce qui la poussa à passer le premier concours de conservateur des Musées de France et à connaître la plus belle des carrières qui soit, passant entre autres du Musée National d’Art Moderne à la direction du Musée d’Orsay et des Musées de France.

Mais comme bon sang ne saurait mentir, elle ne put jamais se défaire d’un engagement fortement présent dans sa vie professionnelle qu’elle vivait comme une passion. On l’a ainsi vue être de tous les combats pour l’accès de tous aux Arts, pour la circulation des œuvres et récemment encore lançant une pétition, « Les musées ne sont pas à vendre » contre la marchandisation de l’Art à l’occasion du projet du Louvre Abou Dhabi qui lui valut une odieuse mise à l’écart de la part du gouvernement.

Françoise Cachin, à la retraite depuis 2001, n’avait jamais pu se résoudre à l’inactivité, et elle venait de terminer le montage de l’exposition Manet qui doit ouvrir ses portes début avril au Musée d’Orsay.

Elle  va manquer au monde de la culture et des musées, mais son travail et son engagement ne sont pas restés vains et elle aura su marquer durablement le sens des politiques culturelles.

Nous avions envisagé par sa double filiation de ses deux grands-pères illustres le peintre Signac et l'homme politique Marcel Cachin qui furent tous deux très proches d'Albert André et de George Besson d'en faire la marraine de la future association "les amis d'Albert André" et aussi notamment parce qu'elle avait été proche de Jacqueline Bret-André.

Malheureusement la vie en a voulu autrement, nous avons une pensée pour elle en ce jour et essayerons de poursuivre  la transmission de la culture pour tous comme elle le faisait si bien en continuant inlassablement la promotion de l'oeuvre d'Albert André.

Partager cet article

Repost0

commentaires

papini 07/02/2011 18:31



touché par une telle disparition, je ne puis que dire: tel le peintre devant sa toile, le nez vers les étoiles...  ces quelques mots que le vent lui rapportera surement, il lui
diront qu'a chaque instant,  bien que rien ne sera plus comme avant, on pensera à elle toujours autant, et que si le temps adoucit les peines, jamais on oubliera ses combats pour que l'art
et l'oeuvre majeure d'A.André prenne enfin la place qu'il mérite @+ gianni



SECTION GARD VALLEE DU RHÔNE du PCF 07/02/2011 19:24



Merci pour elle.



Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche