Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 17:50

Ce samedi 21 décembre s'est tenu le dernier conseil municipal bagnolais de l'année. Un Conseil municipal relativement court  mais d'importance puisque c'était le vote du budget pour 2014.  Après l'approbation du compte rendu du conseil du 24/11/2012 … (c'est un peu lointain !!) vient  la 2ème décision budgétaire modificative de 2013 liée à des ajustements et des transferts vers l'Agglo représentant au total 0,23% du BP initial. 

C'est enfin le Budget primitif 2014 qui a animé les débats.

La présentation de cette question par l'adjointe aux finances puis soutenue par le Maire a été pour les oppositions de droite et leurs extrêmes l'occasion de reprises de leurs thèmes futiles et habituels (vidéo surveillance, containeurs poubelles qui brulent, etc.) sans remettre en cause le fond du volume et des choix de ce prévisionnel.

Le Maire a, entre autre, rappelé l'état (déficitaire) des finances locales en début de mandat.

 

Serge Rouquairol (UMP), actant le report des recettes potentielles sur la vente de terrain (l'Ancize), a rappelé que la réalité comptable serait lisible lors de l'arrêté des comptes administratifs

 

Pour le Groupe Communiste et Républicain, Laurent Castanier est ensuite intervenu :

 

Après avoir rappelé :

  • que nous sommes à moins de 3 mois des élections municipales
  • que ce sujet majeur ne se prêtait pas à surenchère électoraliste.
  • que les avis de notre groupe sont constants depuis le début du mandat
  • que nos divergences portent essentiellement sur le volume du budget qui met à terme en périls les priorités de répartition et qu'il doit donc s'apprécier dans un contexte de changement nécessaire.

 

Lors de notre débat d'orientation budgétaire, notre groupe a exprimé la crainte que notre Budget prévisionnel 2014, sous contraintes libérales, se traduise par "moins d'investissements ou moins de services, voir les deux" : nous y sommes !

"La déception et le mécontentement" débordent largement notre sensibilité politique. Bien éloignée d'un "pacte de confiance entre les collectivités et l'Etat", une large majorité d'élus de terrain manifeste ses désaccords avec ces choix régressifs.

Pour n'en citer qu'un - André Laignel (PS), 1er vice-Président de l'association des Maires de France, Président du Comité des finances locales, exprimait en présence de plusieurs Ministres : "entre 2013 et 2015 les collectivités perdront en cumulé 4,5 milliards de dotations. C'est sans précédent et nous craignons un effet de ciseau massif puisque nos charges vont augmenter aussi. Rien qu'en 2014, nous aurons 2 milliards de dépenses en plus entre les rythmes scolaires, la TVA, les cotisations retraites, … "  (j'ajouterai : la TGAP, l'écotaxe, etc.) Fort à propos, Il pointait : "les collectivités seront obligées de retenir leurs investissements, avec des impacts sur l'activité du pays".

Avec un fonctionnement en prévisionnel sous l'inflation et un investissement en recul de 14%, notre budget prévisionnel 2014 s'adapte aux dictats libéraux de réduction des Services et budgets publics. Ce n'est pas ce que souhaitent nos concitoyens.laurent_castanier.jpg

Une décennie de droite a plongé notre pays dans le déclin. Le gouvernement et la représentation nationale majoritaire actuels ont d'autant plus besoin d'être rappelés à leurs engagements vers un changement qui n'a que trop tardé.

L'érosion sans précédant des financements publics amplifie les déficiences en matière d'infrastructures, de services publics, d'emplois et de pouvoir d'achat.

Toutefois, nous considérons que ce BP préserve encore des priorités sociales, éducatives et collectives minimales plus que jamais nécessaires.

Coresponsable de la gestion municipale depuis 2008, nous en assumons pour partie le bilan.

Minoritaires au sein de la majorité choisie par les Bagnolais en 2010 et fidèle aux engagements, les élus communistes et républicains voteront ce budget prévisionnel 2014 dans l'objectif d'une transition au service de l'épanouissement humain.

Seul un changement de cap radicalement à Gauche, du pays et des collectivités, en donnera les moyens.

Le Maire a pris acte de nos divergences d'appréciations de la politique nationale …

Sans surprise, l'opposition s'est soit positionnée contre (droite) ou abstenue (FN).

  • Ont suivi les votes des budgets annexes (Assainissement, eau, caisse des écoles, zone d'activité) et la répartition des subventions aux associations, toutess adoptées à l'unanimité.
  • Une série de subventions à des associations sportives pour des événements particuliers,

 

  • puis à la MAS (maison des alternatives solidaires) pour la coparticipation à l'animation du Forum social local, cette question, exposée par Pierrette Pasquini lui a donné l'occasion de conclure la présentation magistralement par une citation de Nelson Mandela : " Tout ce qui est fait pour moi, sans moi est fait contre moi" 

 

  • La vente de l'avant dernier terrain de la zone d'activité de Berret.
  • L'adoption du principe d'une convention de maitrise d'ouvrage pour "la restructuration et l'extension de l'HEPDAP résidence le Bosquet". (Sujet particulièrement important !) Ces travaux devant revenir devant le Conseil (financement, etc.) pour la concrétisation du projet.

 

  • La dernière question a été l'adoption d'une convention de télétransmission des actes visant à simplifier et accélérer des opérations de contrôle budgétaire.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Agir avec le PCF
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • Le blog de la  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants et des élu(e)s du PCF du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche