Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 06:31

Ce jeudi 30 janvier 2014 au Centre Culturel, la liste « Pour Bagnols sur Cèze l’Humain d’abord » présentait ses vœux aux bagnolais. Malgré la pluie un bon nombre de citoyens avaient répondu à l’appel de cette étape de la campagne des municipales.

Elian Cellier jouait les « monsieur Loyal » au micro. Cette liste électorale mise sur le collectif et avant d’attendre la tête de liste, notre présenteur a accueilli certains colistiers notamment ceux qui démontrent le renouvellement et le rajeunissement par rapport aux militants très présents et actifs sur la ville et que l’on a plus besoin de présenter.

C’est d’abord Najoa Koubia qui s’est vu prmeeting-30-janvier-2014-bagnols-003.jpgoposée une tribune. Cette jeune femme dynamique a fait partager son énergie, son enthousiasme malgré les difficultés que vit la jeunesse de notre ville et sa détermination à vouloir changer les choses. Son intervention a beaucoup plu à la salle qui l’a chaleureusement applaudie puis félicitée à la fin du meeting. Comme Najoa l’a rappelé les jeunes sont l’avenir du pays et il convient donc les aider à faire leur place. Notre liste accueille plusieurs jeunes qui présentent tous une volonté de ne pas se laisser guider leur destin.

Ensuite ce fut à Claudine Chalamon d’expliquer sa présence sur la liste. C’est au nom du Parti de Gauche (une des deux formations qui soutient cette liste de rassemblement citoyen avec le PCF). Revenant sur son engagement citoyen ancien depuis l’enfance puisqu’elle fut déjà déléguée de classe, Claudine a décliné ses engagements passés mais aussi ses attentes pour la ville. Là encore notre camarade a exprimé un souhait de solidarité avec les plus faibles et une écoute attentive des citoyens. meeting-30-janvier-2014-bagnols-009.jpg

Sans présenter toute la liste, ce sera une autre étape Elian Cellier a encore reçu à ses côtés plusieurs colistiers qui ont développés les raisons de leur engagement. Ainsi Fabien Horvath motiva avec conviction sa participation active puis ce fut le tour d’André Pautet qui insista sur ses convictions personnelles mais aussi sur la déception que lui a procuré l’équipe municipale actuelle qui, selon lui (mais l’avis est largement partagé) n’a pas assez entendu les remarques et les demandes du groupe communiste et surtout n’a pas répondu aux attentes des citoyens. André rappelait par exemple que le TER qui faisait parti d’une des deux priorités de la majorité municipale (d’après Jean-Yves Chapelet le 1er adjoint) n’a pas été un dossier pris à bras le corps malgré la forte demande de la population. Laurette Bastaroli (élue sortante et président de l’association des usagers TER SNCF rive droite du Rhône) ne pouvait que confirmer les dires d’André Pautet.

Le public présent avait donc une vue d’ensemble de la liste « Pour Bagnols sur Cèze l’humain d’abord » et pouvait apprécier la démarche collective de ce regroupement. Il était temps d’entendre la tête de liste en la personne de Michel Tortey.

Son discours, que nous reproduisons ci-dessous a été grandement apprécié. Après son intervention le verre de l’amitié a été partagé par l’assemblée et le débat s’est poursuivi assez tard dans la soirée.

Discours de Michel Tortey

Ces élections municipales se déroulent dans un contexte particulier. Alors qu’une majorité de français a voté en 2012 pour le changement, pour une politique de gauche, force est de constater que le Président Hollande et sa majorité mènent une politique sociale libérale.

 

 

C’est la première fois qu’un gouvernement de gauche nouvellement élu ne  donne pas de coup de pouce au SMIC, pas plus qu’il n’a fait voter une loi d’amnistie en faveur des syndicalistes injustement poursuivies.

 

DANS LA CONTINUITE AVEC LA POLITIQUE DE SARKOSY

 

Acceptation du traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance,

Alors qu’il avait dit vouloir le renégocier,

 

Casse du code du travail avec l’ANI accord National Interprofessionnel,

 

Réforme des retraites qui, de fait, recule l’âge de départ en retraite et impute le pouvoir d’achat des retraités,

 

Augmentation du taux de la TVA cet impôt le plus injuste,

 

Cadeau de 20 milliards au patronat avec le crédit d’impôt compétitivité emploi et dernièrement la suppression du financement de la branche famille par les cotisations familiales sans savoir comment elle sera financée. 30 milliards pour un pacte de responsabilité sans contrepartie du Medef. Déjà le patronat clame qu’il n’a pas d’obligation de résultats

 

Vous me direz nous sommes bien loin des municipales. Eh bien non ces politiques libérales en faveur de la finance ont des conséquences directes sur la gestion des communes, de par les transferts de compétence aux communes sans contrepartie financières

La baisse de 1,5 milliards de dotation aux collectivités locales dans le budget 2014.

 

La baisse du pouvoir d’achat de  nos concitoyens et en particulier les plus démunis augmentera les dépenses sociales de la commune. On le voit d’ores et déjà par l’accroissement des demandes aux associations caritatives, resto du cœur, entraide protestante, secours populaire, secours catholique, Mas…. Je veux ce soir leur rendre hommage pour le travail qu’elles accomplissent au quotidien.meeting-30-janvier-2014-bagnols-004.jpg

 

Face à cette situation que peut-on faire ? S’il est évident que les solutions sont d’abord nationales, les politiques municipales peuvent soit accompagner ces politiques d’austérité soit refuser cette fatalité et déployer avec la population un bouclier social contre les politiques libérales.

 

C’est ce que la liste « Pour Bagnols sur Cèze l’humain  d’abord » propose de mettre en œuvre avec les Bagnolaises et les Bagnolais.

 

Pour cela notre projet repose sur deux piliers.

 

Premièrement la démocratie locale, une vraie démocratie locale.

 

Pour cela nous vous invitons à mettre en place trois outils de la démocratie communale :

 

1.    Les assises de la ville.

Débattre et élaborer les grandes orientations pour notre ville, définir nos priorités, faire le point sur les projets en cours.

 

2.    Les Comités d’Initiatives Citoyennes

Structures de quartier ouvertes à tous, elles sont le lieu privilégié de débat sur la vie des quartiers, de propositions en matière d’aménagement, d’entretien, du mieux vivre ensemble. A l’heure où la mise en place des agglomérations et demain des métropoles, éloigne les élus et les lieux de décisions du peuple, ces Comités seront des lieux de rencontre avec vos élus et l’administration communale. Chaque année y sera présenté le débat d’orientation budgétaire avant sa présentation au Conseil Municipal. Les remarques des C.I.C pourront en modifier le contenu.

 

3.    La Commission de Contrôle des Engagements

Pourquoi attendre la fin du mandat pour juger du travail accompli ou pas par les élus ?

Une Commission de Contrôle des engagements composée de citoyens désignés par les Comités d’Initiatives Citoyennes, de personnalités représentatives du monde associatif auditionnera chaque année les membres de la municipalité pour faire le point sur l’avancement du programme, les difficultés rencontrées. Les élus ne pourront pas faire partie de cette commission.

 

Le Conseil Municipal votera un budget pour la commission afin que celle-ci puisse éditer et faire distribuer leurs conclusions à l’ensemble de nos concitoyens.

A cela s’ajoutera la retransmission des conseils municipaux en direct sur internet.

Oui redonner des pouvoirs à notre peuple c’est lui redonner confiance. Lui donner la possibilité d’être acteur de la vie publique est gage de démocratie.     

               

         Deuxièmement redonner du pouvoir d’achat à nos concitoyens

 

Notamment à ceux qui en ont cruellement besoin. C'est nécessaire aussi pour notre économie locale et nationale ! Nous refusons l'augmentation de la TVA et ses conséquences régressives.

Nous souhaitons ré-internaliser de nombreux services dont les ordures ménagères et la gestion de l'eau avec une nouvelle tarification prévoyant la gratuité des premiers mètres cubes nécessaires à la vie, puis une tarification progressive incitative à une meilleure gestion de l’eau par les familles.

Nous proposons la création d’une centrale d’achat pour  mutualiser l’achat de produits de 1er nécessité ; par exemple le fioul ou le bois de chauffage, mais la liste n’est pas limitative selon les besoins exprimés par nos concitoyens.

Bien entendu nous continuerons à mener la lutte pour la réouverture de la ligne rive droite aux voyageurs afin de diminuer le coût des transports pour les familles.meeting-30-janvier-2014-bagnols-005.jpg

Je ne souhaitais pas ce soir vous énumérer l’ensemble de notre programme, mais comme j’ai pu entendre ou lire que nous ne faisions pas de propositions permettez-moi d’en  décliner quelques autres.

Notre jeunesse souffre particulièrement de la crise. C’est hélas une génération qui doit envisager de vivre moins bien que la génération de leurs parents. C’est insupportable.

Pour nos jeunes nous souhaitons faciliter l’accès au logement en négociant avec les bailleurs la suppression des loyers de caution. En adaptant l’offre de logement.

 Pour avoir accès à l’emploi il est souvent indispensable d’avoir un permis de conduire. Nous apporterons une aide financière pour l’obtention de ce permis après étude de la situation du demandeur.

Même démarche pour le BAFA. Ce sera même une nécessité si nous voulons avoir du personnel qualifié pour les activités péri scolaire dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires.

Rythmes scolaires qui devront être renégociés avec les enseignants et les parents d’élèves.  C’est une revendication qui monte fort.

En matière de santé je souhaite mettre en place des campagnes d’information sur le VIH et la contraception en relation avec les jeunes eux-mêmes, ainsi que de la prévention bucco-dentaire dès la maternelle en coopération avec les praticiens de la ville, et les mutuelles mais aussi la lutte contre l’obésité.

Mettre en avant la réussite scolaire, professionnelle, sportive des jeunes de notre ville par des portraits dans le journal municipal. Notre jeunesse mérite mieux que la page des faits divers, je dirais même de la page des méfaits divers. Renouer le contact avec la jeunesse en multipliant les initiatives intergénérationnelles et surtout être à leur écoute.

En matière culturelle, vous connaissez notre attachement à voir enfin un vrai musée à Bagnols sur Cèze pour exposer dans de bonnes conditions les œuvres dont nous disposons, accueillir un large public et créer des ateliers pédagogiques pour les jeunes.

Certains nous dirons qu’en période de crise la culture est un supplément d’âme. Je leur répondrai qu’il n’y a pas de civilisation sans culture.

La culture participe à la production nationale de richesses bien au-delà du soutien public dont elle bénéficie. Elle emploie 670 000 personnes en France et représente 3,2 % de la richesse nationale.

Une étude réalisée par l’Inspection générale des finances IGF), avec l’Inspection générales des affaires culturelles (Igac), parue vendredi 3 janvier, chiffre à 57,8 milliards d’euros la valeur ajoutée produite par les activités culturelles en France. Soit 3,2 % du produit intérieur brut, presque autant que l’agriculture ou les industries alimentaires, deux fois plus que les télécommunications et sept fois plus que l’industrie automobile.

Le musée de Bagnols est utile économiquement.

De même devons-nous envisager une structure pour le conservatoire de danse et de musique. Actuellement le personnel est hébergé dans un algéco et le conservatoire ne dispose pas d’un plancher pour la danse.

J’arrête là les propositions pour ne pas être ennuyeux, nous aurions pu aborder d’autres sujets comme la propreté de la ville, l’emploi, les cheminements doux,  le stationnement, la création d’une halle alimentaire favorisant les circuits cours, la ré industrialisation du Gard rhodanien, le développement du port de l’ardoise, l’avenir du site de Marcoule etc... Notre programme est en construction avec la population et évoluera aussi au cours du mandat.

Pour impulser et mettre en œuvre ce programme j’ai l’honneur de conduire une liste de large rassemblement citoyen. Contrairement à d’autres qui se disent apolitiques (sous-entendus tous pourris) je rappellerai à ces gens de droite qui trompent les électeurs en se déclarant apolitique. Rappel de l’article 4 de notre constitution :

« Les partis et groupements politiques concourent à l'expression du suffrage. Ils se forment et exercent leur activité librement. Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie.


La loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation. »

Notre liste est donc composée de militants du Parti Communiste, du Parti de Gauche et pour plus d’un tiers de citoyennes et de citoyens non encartés. Elle allie l’expérience et la jeunesse, la diversité professionnelle. Des colistiers bien différents les uns les autres mais tous animés par une seule pensée l’humain d’abord.

C’est cette liste porteuse d’avenir, d’humanité, riche de sa diversité, la seule réellement citoyenne, la seule vraiment à gauche, la seule à se mettre sous contrôle du peuple au quotidien que je vous invite à soutenir activement. Vous aussi vous pouvez être acteur du devenir de Bagnols sur Cèze en participant à la campagne électorale.

Permanence électorale tous les lundis de 17 h à 19 h

Je finirai en vous donnant lecture de deux citations l’une de Pierre BOURDIEU

"La politique qui vise à garder la confiance des marchés perd la confiance du peuple."

 La seconde de Louis Auguste Blanqui.

Oui, Messieurs, c'est la guerre entre les riches et les pauvres : les riches l'ont voulu ainsi ; ils sont en effet les agresseurs. Seulement ils considèrent comme une action néfaste le fait que les pauvres opposent une résistance. Ils diraient volontiers, en parlant du peuple : cet animal est si féroce qu'il se défend quand il est attaqué." 

 

Alors oui Place au peuple !

 meeting-30-janvier-2014-bagnols-010.jpg

Une partie du public qui s'est pressé au centre culturel malgré la rumeur (pas tout à fait fondée) de son effondrement !

Partager cet article

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Agir avec le PCF
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • Le blog de la  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants et des élu(e)s du PCF du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche