Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 17:37

En ce dimanche 10 novembre la section Gard Rhodanien du PCF organisait sa traditionnelle fête dite du "Midi-Rouge" à la salle Multiculturelle de Bagnols sur Cèze..

Comme chaque année de nombreuses associations amies étaient représentée et exposaient leurs activités. On notera ainsi la présence du MNLE (Mouvement National de Lutte pour l'Environnement), de l'association France Palestine, des amis de l'Humanité, de la CNL, de Femmes Solidaires, du mouvement mutualiste et la présence de l'Institut d'Histoire Sociale de la CGT qui présentait une très belle exposition sur le massacre des italiens à Aigues-Mortes en 1893. midirouge-2013-006.jpg

A midi près de 150 personnes avaient répondu à l'invitation du Parti Communiste autour d'un apéritif. On aura relevé notamment la présence à ce moment de convialité du député Patrice Prat, du conseiller général du canton de Bagnols Alexandre Pissas, du maire de Bagnols sur Cèze Jean-Christian Rey, et de membres de la section PS Bagnols Campagne dont Christian Roux. 

Puis ce fut le tour du repas convivial. Les représentants du PS s'étant retiré les militants communistes, leurs alliés du PG au sein du Front de Gauche et de nombreux sympathisants ont pu prendre un repas servi par les militantes et militants communistes qui avaient oeuvré depuis le matin à l'organisation de cette fête. Au menu en cette année difficile pendant laquelle la crise et le gouvernement Hollande (comme celui de Sarkozy auparavant) nous font manger de la vache enragée une bonne gardianne de taureau pour rester dans la tradition gardoise. midirouge-2013-002.jpg

Après ce succulent repas et comme toujours, un moment politique s'est concrétisé autour d'un débat. Jean Vanhaute (de l'institut d'Histoire Sociale) a évoqué la xénophobie et le racisme. La discussion s'est ensuite orientée sur la période actuelle avec notamment Elian Cellier un des auteurs du livre "Vote FN Pourquoi ?". Le débat constructif et fructueux qui a suivi cette double introduction a été complété par les interventions de Michel Tortey le secrétaire de la section PCF Gard Rhodanien et candidat aux municipales pour le Front de Gauche à Bagnols.

Les militants sont ressortis regonflés, remontés et prêts à affronter les prochains combats. Comme chaque année la fête du "Midi-Rouge" aura été un savant mélange de militantisme, de décontraction, de bonne humeur et détermination.

midirouge-2013-016.jpgmidirouge 2013 012

Jean Vanhaute (au micro sous l'oeil de Michel Tortey)      Jean-Claude Bérard sensibilise les enfants aux questions d'environnement

Partager cet article

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Fête de section
commenter cet article

commentaires

Truchet 15/11/2013 14:29


Il n'aura échapper à personne que c'est étonnant que le parti communiste se mêle de l'investiture du premier des socialistes... De là à dire que le PC préfère Christian ROUX à Jean-Christian REY
(avec qui ils viennent de passer un  mandat sans jamais s'opposer aux budgets), il n'y a qu'un pas que je franchi sans sourciller... Rendez-vous après l'investiture socialiste, certains
sourieront peut-être moins...

SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF 15/11/2013 21:55



Nous ne nous mêlons en rien de la primaire socialiste. Celle-ci ayant été suspendu il nous a semblé normal d’inviter les deux candidats. De même avons-nous invité les
secrétaires des sections socialistes de Bagnols ville et Bagnols campagne d’où la présence de Michel Paillot.


Nous avons effectivement voté les budgets tout en disant nos divergences, mais en partenaires loyaux il nous a semblé normal étant minoritaires dans le groupe majorité
de voter les budgets.


Nous nous sommes engagés pour la mandature et nous respectons nos engagements.


Ceci dit nous sommes rentrés dans une période électorale et les communistes à une grande majorité ont décidé de participer aux élections municipales sous la bannière
du Front de Gauche. Cette décision découle à la fois des politiques d’austérité du gouvernement et sur le plan local du fait que nos propositions sont rarement prises en compte et notre
représentativité au sein des instances communautaires ignorée. Ce n’est pas une question de lutte des places comme nous avons pu l’entendre, mais de défendre le respect dont nos électeurs sont en
droit d’attendre, une question de démocratie par la représentativité de notre sensibilité politique.



Truchet 14/11/2013 17:00


C'est assez drôle de citer la présence de Christian Roux (au hasard), alors qu'il y avait d'autres socialistes (Michel Paillot, Jean-Yves Chapelet et Jérôme Talon qui eux sont élus à
Cavillargues, Bagnols et Tresques). Christian Roux, à part d'être l'élu du coeur de sa moitié (et c'est déjà pas mal), il représentait qui et quoi ?

SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF 15/11/2013 07:22



Il n'aura échappé à personne que Christian Roux est candidat à l'investiture PS dans le cadre des municipales 2014 à Bagnols....



Marion Prochazka 12/11/2013 18:56


Ce que j’aurais aimé entendre ou que j’aurais dû dire lors des prises de paroles à la fête du Midi Rouge dimanche à Bagnols sur Cèze.


 


Il n’a été question que de la montée du FN. Personne n’a relayé l’information que le score du FN chez nous, comme ailleurs, était intimement lié à la montée de l’abstention.


Si on prend le score aux présidentielles du Front de Gauche à travers la candidature de Jean Luc Mélenchon et qu’on le compare au résultat global de ce même Front de Gauche aux législatives, on
ne retrouve pas nos comptes.


Candidats moins médiatiques vous diront certains, vote pour une Assemblée en cohérence avec la présidence vous diront d’autres ou élections législatives moins importantes aux yeux de nos
concitoyens pour d’autres encore.


Tout cela a certainement eu une part dans le résultat décevant des législatives, et même dans les sondages depuis (même si il faut relativiser les sondages).


Pour avoir tracté sur les marchés et pour avoir discuté avec des gens, ce qui est très souvent remonté c’est : « vous l’avez voulu, vous l’avez eu » ou encore « de toute
manière le Front de Gauche ratisse pour le PS ».


Et là on a beau essayer de tergiverser en nuançant et en disant « on a appelé à virer Sarko » ça ne passe pas, et honnêtement je ne vois pas comment convaincre que c’était une bonne
chose quand moi-même je suis très loin d’en être convaincue.


Après je me suis fait la réflexion, que le FN ne passait jamais ce genre de consignes, ils restent droits dans leurs bottes et taxent les autres de tous pourris, de clique UMPS etc… le tout mis à
la mode « social » et en désignant des boucs émissaires mis à la vindicte populaire.


 


Et j’en arrive donc à une conclusion que s’il fallait démonter effectivement le soi-disant volet social du FN, dénoncer leur racisme , montrer que partout où ils étaient élus le social non
seulement ni était pas mais qu’en plus ils étaient tous à un moment ou un autre pris la main dans le sac, il faudrait être plus fermes sur nos propres positions, quitte à être intransigeants et
ne pas appeler à voter pour le PS au deuxième tour ou ne pas s’associer à des PS qui ne valideraient pas publiquement leur accord sur l’Humain d’abord et ne désapprouveraient pas publiquement
aussi la politique gouvernementale et celle des dirigeants de leur parti. C’est la seule façon pour moi de commencer à intéresser à nouveau les abstentionnistes au débat politique d’une façon
générale et à notre vision de la politique en particulier à savoir l’Humain d’abord et le bien commun de tous contre la Finance et l’individualisme.

Michel Berdagué 11/11/2013 00:36


Bonsoir Camarades ,


Oui comprendre pour vivre ensemble. Pour approfondir notre militantisme comprendre les mécanismes à l' oeuvre notre Parti a engagé depuis fort longtemps la critique de l' économie politique et
analysé les mécanismes, de l' exploitation et du capital, qui depuis des dizaines d' années se sont appravés en stade suprême d' impérialisme financier : les finances sont aux commandes
contre l' Humain et de toute entreprise de vivre ensemble . Ce coût du capital est immense et prédateur . Le rapport d' Yves Dimicoli est d' une clarté exemplaire ainsi que le document fourni à
la réunion à Fabien sur ce " Coût du capital" en particulier le graphique montrant qu' à partir de 1989 ( le mur en chute) les dividendes ont explosé à la hausse en atteignant un pic en
2007/2008 dite de la " crise " que la sagesse populaire a remarqué par le : pas pour tout le monde.... leur crise c' est eux leur dette aussi .  Un document de la Sorbonne explique que ces
mécanismes à l' oeuvre sont tangibles dans le réel et la réalité sur la planète entière :


http://epresence.univ-paris3.fr/1/watch/298.aspx?startTime=1055


Nous ne sommes pas seuls et la solidarité de classe est internationale celle du Prolétariat , il est grand temps car le capital pense qui' il est en pase de gagner sa guerre de classe , eh
bien loin s' en faut.


Le Midi Rouge résiste et agit.


Salutations révolutionnaires , militantes et fraternelles .


Michel Berdagué

Présentation

  • : Le blog de la SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • Le blog de la  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants et des élu(e)s du PCF du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche