Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 14:07

Les enseignants grévistes se sont réunis ce jeudi 10 février à 10 h à l’hôtel Mallet à Bagnols pour une assemblée générale. Les professeurs du 1er dégré (instituteurs/trices) comme les professeurs du secondaire (collège et lycée) ont ainsi évoqué les difficultés que l’Education Nationale rencontrera à la rentrée prochaine. En ce qui concerne le premier degré c’est assez insidieux puisque la carte scolaire (document qui fait la répartition des postes) qui est normalement publiée en février n’est pas encore sortie. Elle ne sera publiée cette année qu’en avril. Tiens, tiens il ne faudrait pas donner des arguments de vote pour les cantonales de mars. Les mauvaises surprises arriveront après les élections.

Pour le second degré c’est une autre stratégie d’évitement que prennent le Rectorat et l'Inspection Académique. En effet il se base sur une quantification du nombre d’élèves très largement sous-estimée. Du coup on justifie des baisses des Dotations Horaire Globale ou quelquefois on sait que l’on ne pourra pas appliquer les horaires minimum prévus par les programmes officiels ! Selon les calculs syndicaux une moyenne de 34 élèves par classe pourrait être une réalité à la rentrée prochaine dans les lycées bagnolais. En collège c’est une moyenne à 30 élèves par classe qui se profile.

L’inquiétude est grande dans la communauté enseignante car outre la suppression de postes, c’est aussi la suppression des BMP (Blocs de moyens provisoires), d’autant que l’on sait que la baisse des moyens alloués par le ministère n’est pas prévue pour la seule rentrée prochaine mais pour les trois à venir. C’est une véritable casse du système.

La mise en place de la réforme en classe de première l’année prochaine fait craindre de mauvaise condition d’enseignement dûe à un manque de formation.

Enfin concernant le dossier de la fusion des deux lycées dont on a vu qu’elle avait été catastrophique en matière d’emploi du temps en début d’année scolaire, elle continue à poser des problèmes. Toutes les classes de seconde seront-elles regroupées sur un seul site à la rentrée prochaine ? C’est une question sur laquelle réfléchirait la direction de l’Etablissement qui doit se dépatouiller comme elle peut dans cette véritable usine à gaz !

Les enseignants grévistes se sont rassemblés à midi devant le lycée Albert Einstein et se sont ensuite rendus à la manifestation nîmoise.

Le PCF dénonce la casse de l’enseignement public. La politique qui consiste à ne pas remplacer les enseignants partis à la retraite s’avère une catastrophe pour  la qualité de l’enseignement, idem pour les réformes de la mastérisation et des concours, la suppression des IUFM… qui vont poursuivre le travail de destruction du service public de l’éducation.

Le PCF se montre solidaire des enseignants et des parents en colère et contre les responsables de la dérive libérale qui veut la mort de l’Education Nationale garante de l’égalité républicaine. reunion-enseignants-fevrier-2011-003.jpg

Les grévistes étaient particulièrement "remontés" ce matin, c'est la qualité de l'enseignement dispensé aux enfants qui se trouve au coeur de leurs revendications.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche