Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 21:19

Vernissage-AA-030.jpg

L'agence du Crédit Mutuel était presque trop petite pour accueillir toutes les personnes venues voir "l'hiver"

Le vernissage de "l'hiver" d'Albert André a eu lieu ce mardi 21 décembre jour officiel de l'hiver. C'est Alain Sauzeat directeur de l'agence bagnolaise du Crédit Mutuel qui a pris le premier la parole pour remercier les nombreux participants à cette manifestations. Puis Elian Cellier pour "le cercle du prolétariat" a enchainé, enfin Serge Rouquairol en qualité de président du conseil d'administration de la banque a clos les prises de paroles.

Ci-dessous le discours en intégralité de notre camarade Elian Cellier.

Vernissage-AA-014.jpg

De gauche à droite : Serge Rouquairol, Sylvie Chalançon, Jacques Giachetto, Elian Cellier, Alain Sauzéat


L’arrivée officielle de l’hiver dans le calendrier c’est le jour du solstice, donc aujourd’hui,  même si du point de vue des températures, l’hiver est là depuis quelques semaines maintenant. Cette entrée dans la saison froide s’accompagne pourtant d’un allongement des journées avec la perspective d’un retour à la lumière et aux beaux jours dans quelques mois. Voilà qui doit nous donner espoir et nous remonter le moral.

Voici quelques mois quand nous avons entrepris ce projet de faire venir les « quatre saisons » d’Albert André c’était un message d’espoir que nous voulions envoyer. Un message d’espoir pour dire que le Gard Rhodanien n’a pas oublié le peintre Albert André, que le Gard Rhodanien ne se résout pas accepter la situation actuelle de la maison « Albert André » à Laudun, que le Gard Rhodanien ne se satisfait pas de l’état actuel du musée « Albert André » de Bagnols, que le Gard Rhodanien ne peut que déplorer la situation de relatif oubli dans lequel est le peintre aujourd’hui.

Ainsi il y a sept mois quand nous avons présenté « le printemps » nous espérions humblement pouvoir créer une prise de conscience et depuis nous ne cessons, avec nos modestes moyens de poursuivre ce travail. Alors bien sûr, notre démarche a fait grincer des dents, a suscité des incompréhensions et des malentendus. Nous espérons qu’aujourd’hui ils sont dissipés. Il n’y avait qu’une motivation dans notre action, faire en sorte que la culture en général et notamment le patrimoine pictural de notre territoire soit valorisé.

Nous n’avons voulu nous substituer à personne, ni aux responsables culturels, ni à la conservation des musées, ni à la direction des musées de France, ni aux élus en charge de ces questions. Nous avons seulement voulu jouer le rôle des citoyens qui veulent que la culture (en ces temps délicats) ne soit pas le parent pauvre. Ainsi après avoir présenté « le printemps » ici au Crédit Mutuel le 20 mai dernier, nous avons passé une partie de notre été à rédiger un mémoire pour expliquer pourquoi et comment devait-on mieux mettre en valeur le patrimoine « Albert André, George Besson, Jacqueline Bret-André », un document que nous avons fait parvenir à de nombreux responsables de cette question. Nous avons continué à sensibiliser la population locale, à consulter différentes personnalités, à réfléchir sur cette question.

Certains ont compris notre démarche et nous ont considérés comme des partenaires. Ainsi nous avons pu par exemple à Laudun contribuer à faire avancer quelques points. Nous avons rencontré au début de l’été la municipalité de Laudun et lors de cette entrevue nous avons demandé à la commune de Laudun de faire quelques efforts pour valoriser le patrimoine « Albert André, George Besson, Jacqueline Bret-André ». Nous avons été entendus puisque depuis ces différentes rencontres : des livres ayant appartenu à la famille « Albert André » ont été présentés à la nouvelle médiathèque, et deux tableaux de Jacqueline Bret-André sont exposés à cette même médiathèque dont le fameux « homme au tracteur », enfin nous avons obtenu la rénovation de la plaque commémorative située à l’entrée de la maison « Albert André ». Voilà des objectifs assez modestes mais qui montrent que la commune de Laudun semble disposée à faire des efforts pour valoriser son patrimoine. Nous disions au moment où nous faisions découvrir « le printemps » qu’une hirondelle ne fait pas le printemps. Les quelques avancées sur le patrimoine « Albert André, George Besson, Jacqueline Bret-André » que nous venons de décrire ce ne sont que quelques hirondelles de plus mais cela ne peut nous satisfaire. Dans les derniers mois nous avons plus observé d’étourneaux que d’hirondelles mais il ne faut pas désespérer. On l’a dit à l’instant les jours grandissent, la lumière arrive. Même si je suis très laïque et peu porté sur la religion, nous entrons dans la période de Noël, un temps de l’espérance et un proverbe qui je crois est chinois dit : « Mieux vaut allumer une bougie, si petite soit-elle, que de maudire l’obscurité ». On ne désespère donc pas de faire prendre conscience de l’intérêt et de l’importance du patrimoine « Albert André, George Besson, Jacqueline Bret-André ». Nous avons expliqué dans le mémoire dont je vous parlais précédemment que le patrimoine « Albert André, George Besson, Jacqueline Bret-André » a été un peu trop négligé dans les deux dernières décennies, les « quatre saisons » dans les réserves du musée d’Orange en sont un exemple criant : on doit donc tout faire pour que la décennie qui va s’ouvrir dans quelques jours 2011-2020 soit plus prolifique en la matière.

Nous entendons y contribuer et pour cela nous avons besoin de vous. C’est pourquoi nous voulons faire quelques annonces aujourd’hui afin de démontrer que les choses avancent, pas assez vite, certes, mais elles avancent. Nous voulons créer une association des « amis d’Albert André, de George Besson et de Jacqueline » sur le modèle d’associations qui aident à la mise en valeur d’un patrimoine, d’une œuvre. Bien sûr, encore une fois on ne veut et on ne peut pas se substituer à des institutions existantes, on ne veut pas entrer en concurrence avec l’association des amis du musée, qui je le sais, devrait rendre hommage en 2011 à Jacqueline Bret-André pour commémorer le cinquième anniversaire de son décès. Non, nous voulons être reconnus comme un partenaire à part entière dans la gestion de ce patrimoine. Pour cela nous avons besoin de vous, je fais donc ce soir appel à candidature, certains m’ont déjà dit leur souhait de participer à cette aventure mais plus nous serons plus nous ferons de choses… et pourquoi pas rêver à ce que cette association devienne peu à peu une fondation.

Autre annonce que nous voulons faire, nous avions demandé dans notre mémoire la tenue d’une table ronde autour de la problématique du patrimoine « Albert André, George Besson, Jacqueline Bret-André », je peux annoncer qu’après accord avec la Région Languedoc-Roussillon en la personne de la vice-présidente Josiane Collerais, la communauté de communes présidée par Patrice Prat va organiser cette table ronde qui, nous l’espérons permettra de faire toucher du doigt les difficultés et sera un outil performant pour accélérer les projets.

Enfin la conservation des musées organisera en 2011, vous voyez que cette décennie s’annonce sous de meilleurs auspices, une rétrospective intitulée " Albert André, un peintre entre modernité et tradition " qui se déroulera au Pont du Gard mais sans aucun doute monsieur le conservateur Alain Girard dans les semaines à venir nous en dira plus sur cette exposition.

Mais voilà que je n’ai pas parlé de ce quatrième panneau des quatre saisons. Cet homme coupe du bois avec en arrière plan une plaine qui pourrait bien être celle de Saint Victor la Coste, il s’attèle à couper du bois en prévision du froid devant un mûrier aux branches tortueuses. Même si nous sommes en présence d’un  homme de la première moitié du vingtième siècle il a un caractère d’intemporalité. Ce paysage est presque le même aujourd’hui, c’est le nôtre, on le reconnaît, il est hors du temps. C’est ce que nous essayons de faire comprendre aux habitants du Gard Rhodanien c’est notre espace, c’est notre environnement, c’est notre identité. On a besoin de ce patrimoine, c’est indispensable pour donner des repères à la population de nos communes et c’est aussi des perspectives intéressantes pour le développement touristique et culturel de notre région. Pour donner un avenir à notre région appuyons-nous sur ce patrimoine exceptionnel, je sais que la mairie de Laudun réfléchit à un projet autour des paysages d’Albert André. Nous soutiendrons cette initiative et nous aiderons si Laudun le souhaite à la concrétisation de ce projet.

Vous voyez notre travail n’a pas été vain, 2011 va être une année riche pour le patrimoine « Albert André », faisons connaître toutes ces initiatives, installons des coopérations, mettons du liant, soyons force de propositions et ainsi après l’hiver,  le printemps fleurira à nouveau pour Albert André, George Besson et Jacqueline Bret-André.

Vernissage-AA-024.jpgOn aura remarqué dans la nombreuse assistance les conseillers généraux Patrice Prat et Alexandre Pissas, plusieurs élus bagnolais dont Laurette Bastaroli, Michèle Oromi, Laurent Castanier, Raymond Masse et Ghislaine Courbey (adjointe à la culture), ainsi que Jean-Marie Daver (élu à Pont Saint Esprit). De nombreux militants du PCF étaient là aussi ainsi que le Parti de Gauche qui était représenté notamment par Charles Ménard et par Marie-Pierre Vaselli.

Partager cet article

Repost 0
Published by SECTION GARD VALLEE DU RHÔNE du PCF - dans culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • Le blog de la  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants et des élu(e)s du PCF du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche