Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 17:12

Dans le Gard Rhodanien on ne connait que trop bien Lakshmi Mittal, c'est lui qui a racheté puis fermé le site d'Ugine à l'Ardoise. Comme nous n'avons pas plus confiance aux promesses de l'UMP, nous ne tombons pas dans le panneau des annonces faites récemment.

Lakshmi Mittal et Nicolas Sarkozy se sont effectivement rencontrés mercredi 29 février pour discuter de l’avenir du site sidérurgique de Florange en Moselle.

Mais contrairement à ce qu’a dit le chef de l'Etat, ce matin sur France Inter, le patron d’Arcelor Mittal ne s’est absolument pas engagé au redémarrage du haut fourneau (P6) au deuxième semestre. "Tout ca c’est du vent", répliquent les syndicats avant de dénoncer ce nouveau "coup médiatique" du président de la République.

De fait la direction continue de faire de la reprise économique une condition au redémarrage du haut fourneau. C’est comme cela depuis six mois. Et de ce point de vue là, rien de changer.

Des investissements déjà programméshttp://referentiel.nouvelobs.com/file/3177415.jpg

Quant aux 2 millions d’euros supplémentaires "qui vont être alloués immédiatement aux travaux de maintenance du haut fourneau", ils étaient eux aussi attendus. Les syndicalistes en savent quelque chose. Ce sont eux qui avaient obtenu du préfet en décembre dernier qu’il conditionne les accords de chômage partiel à la maintenance des installations.

Les investissements annoncés sur la cokerie, étaient eux aussi programmés. "Il fallait remplacer le gazomètre (système qui permet de réguler la pression du gaz) qui ne travaille aujourd’hui qu’à 53% de ses capacités", commente Jean Luc Graetz, élu CGT. "On attendait juste de connaitre le montant des travaux". Le chiffre a donc été annoncé hier : 7 millions.

Une activité jamais menacée

Seule nouveauté apparente : les 8 millions d’euros qui vont être investis "au niveau de la ligne de finition", c’est-à-dire là où s’élaborent les produits destinés aux différents constructeurs automobiles.

Mais cette activité – qui se situe très en aval des hauts fourneaux - n’a jamais été menacée. Elle continue d’ailleurs aujourd’hui de fonctionner normalement, avec de l’acier livré de Dunkerque.

Les syndicats attendent des garanties avant les élections

Si, pour Arcelor, ces investissements démontrent clairement son engagement en faveur du site de Florange , ils ne rassurent donc absolument pas les syndicats qui occupent toujours les bureaux de la direction.

On veut que notre haut fourneau redémarre tout de suite", dit la CGT. On veut "des garanties", renchérit la CFDT.

C’est en juin prochain que la direction d’Arcelor dira si elle lance ou non le processus de redémarrage du haut fourneau. Et, précisent les syndicats, "en juin, les élections seront passées".

 

Il y a neuf mois, ici dans le Gard Rhodanien tombait la "cathédrale" de l'usine de l'Ardoise. Aujourd'hui est présenté à Nîmes le film sur l'Ardoise de Stéphane Bonnefoi fils de notre camarade Alain Bonnefoi et petit-fils de Maurice Bonnefoi deux salariés bien connus pour leurs engagements syndicaux à la CGT et politique au PCF.

On souhaite plus de succès aux camarades de Florange ! Ce ne sont pas les promesses de Sarkozy et Mittal qui sauveront l'usine mais les luttes et un vote "révolutionnaire".

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche