Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 07:00

Il paraît que ces dernières semaines, le Président de la République répétait à ses visiteurs qu’il voulait « enjamber » les élections municipales. Les électrices et les électeurs ont dressé, de diverses manières, une haie sur son passage. Au premier tour, dix-sept millions d’électrices et d’électeurs ne sont pas allés voter. Non pas qu’ils aient oublié de le faire. Ils ont voulu sanctionner vertement le pouvoir qu’ils ont contribué à élire il y a moins de deux ans.

C’est l’irrespect de la parole donnée et le mensonge, la politique d’austérité et de chômage, le refus de partager les richesses, le déclin des services publics, le manque de perspectives positives, les affaires et leur cortège de pourriture, qui sont sanctionnés par l’électorat populaire et de gauche.

La droite de l’UMP, même si elle gagne 150 villes, ne suscite pas plus d’appétence, car nos concitoyens n’en sont pas à rappeler les sarkozystes dont ils n’ont pas oublié le terrible bilan. C’est donc une abstention de rejet, d’écœurement à l’occasion d’une élection qui est censée mobiliser plus, tant les gens sont attachés à leur commune et souvent à leurs élus. L’extrême-droite se nourrit de toute la colère de tous les dégoûts, du sentiment de n’être jamais écoutés, jamais entendus, au moment où toute pensée progressiste, toute idée et projet alternatif sont rejetés des grands médias. Continuer ainsi, c’est se préparer à des jours sombres, où la combinaison de l’abstention de gauche et d’une alliance sur le terrain entre une droite de plus en plus dure et l’extrême-droite,  permet à cette nouvelle droite de s’emparer des lieux de pouvoir pour déchiqueter encore plus les idéaux de notre république et pousser le pays dans l’abîme.

Et les confus débats autour du remaniement gouvernemental, ne serviront qu’à amuser la galerie, tant que le pouvoir ne changera pas d’orientation politique, tant qu’il ne décidera pas d’urgence que l’argent doit servir d’abord le travail et les retraites, la protection sociale, l’avenir de la jeunesse et non pas à alimenter les riches spéculateurs, tant qu’il ne décidera pas de s’émanciper des orthodoxes lois des institutions européennes, tant qu’il ne fait pas un bond en avant pour démocratiser notre République, de telle sorte que chacune et chacun puisse  être écouté.

Les hommes et les femmes qui se sentent de gauche, doivent maintenant se faire entendre, agir, se rassembler, peser de tout leur poids pour un autre cap à gauche. Même au Parti socialiste, celles et ceux qui, en privé, nous font savoir qu’ils ne supportent pas que l’on déchire ainsi les valeurs de la gauche, doivent se faire entendre désormais, aux côtés d’un Front de gauche accueillant, qui doit leur être ouvert, pour le débat, afin d’élaborer ensemble une stratégie pour changer et pour l’action, comme nous le ferons le 12 avril prochain dans une grande marche contre l’austérité à Paris.

La gauche de combat doit se faire entendre pour la justice, la démocratie, le progrès humains, la paix et pour refonder totalement l’Europe. Une gauche qui doit se mettre au service des petits et moyens paysans, des ouvriers, des employés, des demandeurs de travail, des retraités, toutes celles et ceux qui souffrent et non des puissants.

Une nouvelle étape est en train de s’ouvrir. Nous refusons de toutes nos forces les catastrophes annoncées.

Partager cet article

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Agir avec le PCF
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • Le blog de la  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants et des élu(e)s du PCF du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche