Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 23:00

 

EN CES TEMPS D'AUSTERITE PARLONS GROS SOUS

Nous avons relaté récemment l’épisode de la procédure judiciaire initiée par le Président du Sdis du Gard pour non-paiement dans les délais impartis à l’encontre de la commune de Bagnols et de la condamnation par le Tribunal administratif qui s’en est suivi. Malgré la preuve apportée par le PCF du Gard Rhodanien sur son blog, monsieur le maire affirme que « les communistes disent n’importe quoi » (voir interview sur « Objectif Gard » du 24/09/2014).

Et pourtant, que de choses à dire sur la gestion communale ! Fort de sa longue expérience d’adjoint au maire de Bobigny (47 000 habitants), Michel TORTEY s’est penché sur les chiffres officiels de la gestion Rey depuis son arrivée aux affaires en 2007.

Voici ce qu’il en ressort :

1)      l’évolution de la dette :

Années :

Encours de la dette

Moyenne par habitant

2007

28 833 000,00 €

1 553,00 €

2013

31 778 000,00 €

1 699,00 €

Évolution :

+ 2 945 000,00 €

+ 146,00 €

soit en % :

+ 10%

+ 9%

 

Comme nous l’avons déjà écrit à plusieurs reprises et notamment lors de la campagne des municipales l’endettement de la commune n’est pas du tout maîtrisé ! Ainsi le remboursement des annuités de la dette pèse de plus en plus lourd chaque année sur le budget communal :

Années :

Rembst des annuités

Moyenne par habitant

2007

3 114 000,00 €

168,00 €

2013

3 369 000,00 €

180,00 €

Évolution :

+ 255 000,00 €

+ 12,00 €

soit en % :

+ 8%

+ 7%

 

De fait, afin d’honorer ces échéances, le montant des impôts locaux a mécaniquement augmenté et exige de plus en plus d’efforts aux bagnolais :

Années :

Impôts locaux

Moyenne par habitant

2007

5 837 000,00 €

314,00 €

2013

8 192 000,00 €

438,00 €

Évolution :

2 355 000,00 €

124,00 €

soit en % :

40%

39%

 

Ces chiffres, nous ne les inventons pas. Ils sont extraits des comptes des communes publiés par les services de l’Etat sur le site www.collectivités-locales.gouv.fr et consultables par tout un chacun.

A moins que monsieur le maire estime que le Ministère des Finances « dit n’importe quoi… » !

2)      le compte administratif 2013 :

Le budget 2013 avait prévu pas moins de 2 745 560,96 € de subventions d’équipement destinées à financer les opérations d’investissement notamment les travaux de l’entrée nord de Bagnols. Or, les comptes fournis par la mairie indiquent que seuls 972 891,00 € ont été réellement reçus soit près de 1 600 000,00 € de moins ! Un reste à réaliser très important, les travaux de l'entrée nord sont terminés, ces sommes ont-elles été encaissées en 2014 ? Affaire à suivre. A moins que monsieur le maire affirme que son compte administratif « dit n’importe quoi » !

 

3)      Le budget 2014 :

Sur ce budget 2014 voté lors de la séance du 21 décembre 2013, on trouve en recette la vente du terrain de l'Ancyse pour une valeur de 1,2 millions d’euros ! Comment peut-on équilibrer le budget municipal avec des recettes virtuelles puisque ce terrain n'est toujours pas vendu. De telles pratiques rendent ce budget insincère.

  

Sur ce budget, nous voyons que M le Maire a inscrit à nouveau pour 2,2 millions d’euros de prêts qui ajoutés aux 200 000,00 €  qui restaient à réaliser en 2013 fait une prévision d’emprunt de 2,4 millions.  Le remboursement des annuités d’emprunt des années précédentes prévu au budget étant de 2,3 millions, il est facile de constater que l’endettement de la commune augmentera cette année de 100 000,00 € supplémentaires !

Nous espérons que monsieur le maire aura la sagesse de ne pas contracter la totalité des emprunts prévus afin d’éviter d’étrangler encore plus le contribuable bagnolais …

 

A moins que le maire veuille nous faire croire que SON budget « dit n’importe quoi » !?

 

Tout ceci n’est que quelques exemples des facéties financières de votre élu. Les Communistes bagnolais restent vigilants sur la gestion des deniers publics locaux et nous ne manquerons pas de vous tenir informés notamment lors du vote du budget supplémentaire qui devrait logiquement intervenir lors du prochain conseil municipal.

Nous sommes quand même surpris que le Préfet et la Chambre Régionale des Comptes ne s’intéressent pas de plus près à ces « anomalies » !!

 

Voilà du grain à moudre pour l'opposition pour peu qu'ils veuillent bien travailler ce dossier et poser les questions qui dérangent.

 

Lors du prochain épisode, nous vous expliquerons comment M Rey s’est organisé pour avoir la main mise sur toutes les structures intercommunales du Gard Rhodanien et son mode de fonctionnement « démocratique ».

Même si nous devons être accusés de « dire n’importe quoi » !!

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche