Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 18:10

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:pUwTzb4SyFLBwM:http://chroniques-rebelles.info/IMG/jpg/dulcie2.jpgAujourd’hui, à l’heure où se déroule en Afrique du Sud la coupe du monde de Football, je voudrais rendre hommage à une grande dame de ce pays : Dulcie September.

Dulcie SEPTEMBER est née dans la région du Cap en 1935. Métisse, elle a connu l’humiliation de l’expulsion de la ville « blanche ». Enseignante, elle s’est très vite engagé dans la lutte pour une autre Afrique du Sud. Comme la majorité des combattants, elle a connu la prison de 1964 à 1969.

Malgré toutes ces humiliations et ces épreuves, son courage et sa ténacité n’avaient pas été atteints. Contrainte à l’exil en 1973 en Grande Bretagne, elle suivra une formation universitaire pour l’enseignement de l’anglais et parallèlement à cela, elle assurait des responsabilités au sein de l’ANC (African National Congress). Dulcie SEPTEMBER est arrivée en France en 1984 pour représenter l’ANC pour la France, le Luxembourg et la Suisse.

Elle a par son travail tenace expliqué en France à travers les réunions avec les diverses associations démocratiques et syndicales ce que vivait son peuple en Afrique du Sud. Avec Dulcie SEPTEMBER beaucoup d’hommes et de femmes se sont mobilisés contre le régime d’apartheid, en France de nombreuses manifestations ont pu se dérouler pour faire appliquer les sanctions de boycott économique contre le régime d’apartheid.

Avec toute son énergie, elle avait su faire connaître la lutte de son peuple pour une Afrique du Sud unie, non raciale et démocratique.

Elle a été assassinée, au bas des escaliers dans la courette parisienne desservant les bureaux de l'ANC à Paris entre 6 h 30 et 7 h du matin le 29 mars 1988

Avant son assassinat, Dulcie enquêtait sur un trafic d'armes entre la France et l'Afrique du Sud

L'affaire Dulcie September n'a pas été résolue par la justice française. Elle a abouti à un non-lieu. Pourtant, l'identité de ses assassins est un secret de polichinelle…

 

D. September était une militante pour les droits de tous les Sud-Africains et combattait un régime raciste. En cela, elle nous rappelle toutes les femmes et tous les hommes qui ont lutté et luttent dans le monde, parfois au péril de leur vie pour la démocratie, l’égalité des droits, la liberté…

 

Son assassinat nous touche aussi car il a eu lieu dans notre propre pays, que la France n’a pas su la protéger alors qu’elle-même et les autorités la savait en danger. Il est somme toute troublant que Charles Pasqua, alors ministre de l'intérieur, lui ait refusé une protection policière alors qu’elle en avait fait la demande officiellement (Pasqua nie, il y a pourtant des témoins de cette demande). Mais il n'est pas étonnant que la France ait fermé les yeux face à ce meurtre, notre pays ayant été un des principaux défenseurs à l'ONU de l'Apartheid. Peut-être aussi parce que la France a organisé un trafic clandestin d'armes à destination de l'Afrique du Sud alors même sous boycott international…

Si l'affaire Dulcie September a abouti à un non-lieu, l'identité de ses assassins est connue. Ce sont deux mercenaires français, collaborateurs de Bob Denard aux Comores dans les années 80
(le Corsaire de la République, proche des services secrets français). En 2004, l'un de ses meurtriers formait la nouvelle police irakienne avec son entreprise de sécurité, l'autre avait été repéré, au même moment, en Côte d'Ivoire, fournissant des soldats à la fois aux rebelles et aux forces gouvernementales.
 
Le meurtre de Dulcie September nous renvoie à la face cachée de la politique africaine de la France -la Françafrique- et à tous les mauvais coups d’hier et d’aujourd’hui perpétrés au nom des intérêts de la France et de certains de ses ressortissants Elle nous renvoie à ces sociétés de mercenaires qui agissent pour le compte de nos pays démocratiques, des pays non-démocratiques et des groupes armés...

 

Combattante de la liberté, de l’émancipation des peuples, Dulcie aurait été, n’en doutons pas, solidaire du peuple palestinien qui souffre aujourd’hui les mêmes affres que l’Afrique du Sud hier.

 

 

   Michel TORTEY

   Secrétaire de la section PCF du Gard Rhodanien

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:7lMT7551w9GhGM:http://www.zam-magazine.nl/blog/wp-content/uploads/2009/08/place_dulcie_september.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche