Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 22:17



Paris, le 23 mai 2011

 

Monsieur François FILLON

                                                                                                      Premier Ministre

                                                                                                   57, Rue de Varenne

                                                                                                         75007 PARIS

                                                                 

                                                                 

                                                                      

 

 

Monsieur le Premier Ministre,

L’évolution de la situation en Libye et en Afghanistan est à bien des égards incertaine et inquiétante.

Dans ces deux pays, les objectifs fixés initialement à l’intervention des coalitions internationales auxquelles participe notre pays ne sont plus d’actualité.

En Libye, la résolution 1973 du Conseil de sécurité semble largement dépassée par la tournure des évènements. Le massacre des habitants de Benghazi a sans doute été évité, mais le blocage de la situation politique est complet.

On évoque d’ailleurs de plus en plus ouvertement l’élimination du dirigeant libyen et actuellement, est annoncé l’engagement d’hélicoptères de combat. Il apparaît donc qu’après deux mois de frappes aériennes, la France se trouve maintenant entraînée dans un engrenage de guerre civile et aucune solution politique négociée n’apparaît.

En outre, ainsi que vient de le souligner le secrétaire général de l’ONU, nous assistons à une dégradation accélérée de la situation humanitaire avec deux millions de personnes touchées, de diverses façons, par un conflit qui a déjà fait des milliers de morts depuis la mi-février.

En Afghanistan, avec l’élimination de Ben Laden, qui certes n’a pas totalement changé la donne, l’objectif qui avait conduit à l’engagement de la France dans ce pays est pourtant en grande partie atteint.

Par ailleurs, l’échec de l’aide militaire et financière apportée à un gouvernement, dont la légitimité et la volonté sont sujettes à caution, pour établir son autorité sur l’ensemble du territoire et assurer la sécurité et la démocratie à sa population, devrait inciter les autorités françaises à en tirer les enseignements et à réfléchir à un changement de stratégie en matière diplomatique, politique et militaire.

En fonction de tous ces éléments, et de l’évolution inquiétante de la situation dans ces deux pays, il devient nécessaire et urgent que les décisions à prendre concernant les orientations de votre politique étrangère et l’engagement de nos forces dans ces pays, soient publiquement exposées lors d’un débat devant la représentation nationale.

Je vous demande donc, Monsieur le Premier ministre, de bien vouloir inscrire rapidement ce débat à l’ordre du jour prioritaire de nos assemblées.

 

 

 

                                                              Nicole BORVO COHEN-SEAT

Partager cet article

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Déclarations d'élus communistes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • Le blog de la  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants et des élu(e)s du PCF du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche