Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 20:23

André  GENOT

Section  de  petite  Camargue

Vétérant  du  parti

          

                     

 

Chère  Martine.

 

Je  veux  te  dire  mon soutien  dans  cette  période   tu  es  mise  personnellement  en  cause en  raison  de  la  décision  prise  le  15  mars  par le  comité  départemental  élargi, de  ne  pas  appeler  à  voter  G  FRECHE  au  deuxième  tour  des  régionales.

J’étais  à cette réunion  qui  a  réuni  beaucoup  de  camarades  de  tout  le  département.

J’ai  apprécié  que  tu  aies, après une courte introduction, laissé  s’exprimer  au  moins  vingt  intervenants  trois  heures  durant.

C’est  donc  après  une  longue  réflexion, que  nous  avons  pris à  l’unanimité  moins  deux  voix  et  une  abstention, la décision d’appeler les électeurs  « à  ne pas donner une voix à la droite et l’extrême droite,  mais  de  ne  pas  voter  FRECHE  compte  tenu  de  son  positionnement  politique  sur  de  nombreux  points. »

Quand  J  MOLLE dans  le  Midi  Libre  (  qui  se  régale)  dit  que  Martine  GAYRAUD  n’est  pas  stable  en  prenant  prétexte  de  l’analyse  des  résultats,  que  cherche  t- il   sinon  te  déstabiliser  et    t’isoler  alors  que  c’est  collectivement  que  nous  nous sommes  déterminés. 

J’ajoute,  que  dimanche  soir,  nous  avions  une  rencontre,  après  le  vote,  entre  camarades  de  la  section.

Au  vu  des  résultats  nous  étions  unanimes  pour  ne  pas  voter  FRECHE.

Mercredi  soir  17 03,  nous  avons  réuni  le  collectif  électoral  de  notre  secteur.  Etaient  présents  des  membres  du  PCF,  du  PG,  du  NPA  et  des   ami(e)s  qui  avaient  participé  à  la  campagne.  Tous,  nous  nous  sommes  prononcés  pour  ne  pas  donner  nos  voix  à  FRECHE.

Et  cela  nous  l’avons  fait  à  partir  de  nos  réflexions.

Qui  peut  en  effet  croire  que  la  droite  pourrait  gagner  dimanche  prochain   dans  une  triangulaire ?

FRECHE  est  à  34,28%

COUDERC  à    19,62%

JAMET        à    12,67%

 De  qui  les  protagonistes  du  vote  utile  se  moquent-ils ?

Que  cherchent –ils  avec  notamment  les  4  vice-présidents  que  FRECHE  utilisent  comme  caution ?

1/  A  justifier  leur  positionnement  à  contre - courant  de  la  majorité  du  parti ?

2/  A  assurer  de  futures  élections  et  à  préserver  un  pouvoir ?

3/  A  ne  pas  vouloir,  par  manque  de  courage  politique,  décevoir  leur  électorat ?

4/  A  se  considérer  comme  détenteur  de  la  vérité  en  étant  au-dessus  de  la  masse  des  militants.

Que  des  élus  se  comportent  de  la sorte  me  choque  profondément.

J’ai  été  élu  durant  15  ans  et  responsable  de  l’association  des  élus  communistes  et  républicains  en  Haute-Savoie.  Je  n’ai  jamais  considéré  que  mon  mandat  m’appartenait  ni  que  je  devais  m ’ auto - proclamer  candidat.

J’ai eu  des  désaccords  et  je  les  ai  modestement  exprimés.  Mais  l’intérêt  du  parti  et  le  respect  des  décisions  majoritaires  m’apparaissaient  essentiels.  C’est  la  vie  qui  tranche  les  désaccords.

Le Front  de  Gauche  est  une  autre  façon  de  construire  l’union  par  rapport  à  celle  que  j’ai  connue  durant  des  années  et  qui  a  conduit  aux  désillusions   et  à  la  situation  actuelle   les  gens  se  désintéressent  de  la  politique. 

Dans  les  deux  quartiers  populaires  de  VAUVERT,  l’abstention  s’élève  à  64%  alors  que  les  gens  sont  ici  les  plus  frappés  par  la  crise.

Cela  donne  à  réfléchir  et  ce  n’est  pas  la  course  aux  postes  électoraux  qui  aide  à  cette  réflexion.

Le  Front  de  Gauche  est  jeune,  il  commence  à  s’implanter,  il  vient  de  porter  un  coup  sérieux  à  la  recomposition  politique  avec  le  MODEM.  Les  écologistes  sont  amenés  à  revoir  leurs  ambitions  démesurées.  La  droite  est  sonnée  et  nous  y  sommes  pour  beaucoup  par  notre  travail  militant.

Le  PS  doit  tenir  compte  de  notre  rôle  malgré  ses  volontés  hégémoniques.

Il  y  a  désormais  place  à  la  construction  d’un  large  rassemblement  sur  des  objectifs  encore  à  éclaircir  pour  dépasser  le système.

Est-ce que  FRECHE  s’inscrit  dans  ce  rassemblement ?

Certainement  pas.

Le «  bilan  globalement  positif »  que  défendent  les  quatre  sortants  ne  le  permet  pas.  A  moins  que  l’on  mette  au  passif  certains  aspects  inacceptables  à  savoir :

Les  propos  racistes  et  machistes

L’implantation  d ’AGREXCO  contraire  à  la  solidarité  avec  le  peuple  Palestinien.

L’abandon  de  la  pêche  professionnelle  que  François  LIBERTI  a mis  en  évidence  sans  être  contesté.

Les  pôles  d’excellences  contraires à  un  aménagement  cohérent  du  territoire.

La  réforme  des  collectivités  territoriales  que  FRECHE  juge  en  partie  positive.

Le  manque  de  résistance  au  transfert  de  compétences  par  l ’ Etat  sans  les  moyens  financiers  correspondants.

La  conception  du  droit  à  la  retraite.

Le  chômage  et  la  précarité.

L’autoritarisme  et  d’autres  choses encore.

Oui,  le  comité  départemental  a eu  raison.  Nous  ne  pouvons  pas  apporter  soutien  à  FRECHE  et  à  sa  liste.

Non,  il  ne  doit  pas  pouvoir  se  vanter  d’avoir  les  voix  des communistes  pour  poursuivre  son  action.

Pouvons  nous  clarifier  la  situation  politique avec  FRECHE ?

Est-ce  que  FRECHE  représente  l’éthique  qui  doit  motiver  l’action  des  politiques ?

Est-ce  avec  FRECHE  et  sa  conception  du  pouvoir  que  les  gens  vont  s’impliquer  davantage ?

Est-ce  avec  FRECHE  que  l’on  fera  face  aux  terribles  coups  que  SARKOZY  et  le  gouvernement  préparent ?

Assurément  pas  à  mes  yeux.

Un  autre  aspect  me  dérange  dans  les  propos  de  MOLLE et  de  certains  élus  qui  te  ciblent  en  particulier.

Nous  aurions  choisi  Martine  comme  tête  de  liste  dans  le  GARD  en  « concédant  au   féminisme »

Martine  n’aurait  pas  les  mêmes  compétences  ni  les  mêmes  réseaux  que  BORE  posséderait.

Mais  qu’est-ce  à  dire ?

Je  rapproche  cela  des  critiques  que  j’ai  entendues  à  l’égard  de  Marie  Georges  BUFFET  qui  avait  refusé  tout  accord  possible  avec  FRECHE  au  premier  comme  au  deuxième  tour, en  raison  des  propos  racistes  et  des  comportements  répétés  de  ce  dernier.  C’était  oublier  que  Marie  Georges,  comme  ancienne  ministre  de  la  jeunesse  et  des  sports, mais  aussi  comme  première  secrétaire  du  PCF,  ne  pouvait  pas  rester  sans  réaction  sur  la  mise en  cause  des  valeurs  qui  sont  les  siennes  mais  aussi  les  nôtres.

Et  enfin,  je  rapproche  cela  du  manque  de  courage  politique  du  PS  qui  a  tardivement  lancé  H  MANDROUX  dans  la  bataille  contre  FRECHE  qui  la  traite  de  conne  n’ayant  aucune  idée.

Trois  femmes  critiquées,  jetées  aux  gémonies,  que  l’on  cherche  à  diaboliser  à  des  fins  politiciennes. 

Ce  n’est  pas  acceptable.

Voilà  Martine  ce  que  je  voulais  t’exprimer.

Je  ne  suis  pas  seul  dans  cet  état  d’esprit.  Ce  matin  un  ami  comédien  a  tenu  à  me  dire  qu’il  appréciait  notre  position  et, avec  lui, de  nombreuses  personnalités  du  monde  du  théâtre, des  lettres  et  du  cinéma.

Courage  et  tiens  bon.

Pour  MOLLE et  les  quatre, j’ai  trouvé  que  la  formule de  MONTESQUIEU  pourrait  leur  donner  à  réfléchir.

Pour  faire  de  grandes  choses,  il  ne  faut  pas  être  un  si  grand  génie :  il  ne  faut  pas  être  au-dessus  des  hommes ;  il  faut  être  avec  eux.

 

Bien  fraternellement

             

André  GENOT  Adhérent  au  PCF  depuis  1955.  Cela  ne  me  donne  aucun  droit  supplémentaire  sinon  celui  d’avoir  un  peu  de  recul.  Mais  il  est  vrai,  de  passage  à  AIMARGUES  il  y  a  deux  ans,  FRECHE  avait  qualifié  GAYSSOT  et  BORE  de  communistes modernes.  Ce  qui  me  classe  certainement  à  leurs  yeux  dans  la  catégorie  des  dinosauriens.

 

VAUVERT  le  18  mars  2010

Partager cet article

Repost0

commentaires

Catherine 21/03/2010 06:44



Nous  aurions  choisi  Martine  comme 
tête  de  liste  dans  le  GARD  en 
« concédant  au   féminisme »
Certainement pas ! J'étais à l'époque au comité fédéral. JP Boré en était le secrétaire fédéral, le comité fédéral a entériné la candidature de Martine, celle de rené Juanchich, et peut-être
d'autres mais je ne m'en souviens pas J'étais à cette assemblée départementale où il y avait au final 2 candidats : Martine Gayraud et René Juanchich. René, il faut le dire, était de ceux
qui avaient mené le renouveau du débat dans notre région. Les 2 candidats, si mes souvenirs sont bons n'avaient pas tant d'écart en voix. Il fut alors proposé une direction bicéphale, refusée par
la majorité. Martine a donc été élue par une majorité des communistes siégeants à cette assemblée. Elle n'a pas été élue parce qu'elle était une femme, mais parce qu'elle a remporté en tant que
communiste la majorité des suffrages.
J'apporte également tout mon soutien à Martine qui n'en doutons pas, a dû subir bien des pressions, mais a su tenir le cap de la majorité de son parti.



Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche