Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 19:05
Hébergé depuis jeudi soir à la Fraternité, Habidullah (1) porte aux pieds les chaussons du pasteur. Ce migrant a été relâché, en pleine nature, dans la nuit et sans chaussures, du centre de rétention administrative (Cra). Comme pour la petite dizaine de ses camarades afghans remis en liberté la même nuit. Finalement, ce sont les bénévoles des associations (La Cimade, les églises réformée et catholique, RESF, La table ouverte, la Banque alimentaire...) qui les ont pris en charge. Depuis, ces Afghans, embarqués de force à Calais, sont hébergés dans les locaux de la Fraternité, l'une des six églises réformées de Nîmes et dans un logement proposé par une paroisse catholique.
Ali, originaire d'une région située à la frontière du Pakistan est l'un des seuls Afghans maîtrisant la langue anglaise. Hier, il a rejoint le palais de justice de Nîmes (lire ci dessous) avec un ami pour en savoir un peu plus sur le sort de ses compatriotes toujours retenus au Cra de Nîmes. « Je ne comprends pas tout ce qui se passe et pourquoi on nous a amenés ici, commente Ali, qui tient un peu le rôle du grand frère à La Fraternité. Mais ici, les gens sont gentils. Ils nous donnent à manger, se battent pour nous... » Sous un beau ciel bleu, les Afghans, assis autour d'une table dans le jardin, échangent leurs impressions, quelques rires aussi et tentent de décrypter les derniers documents que leur ont remis les tribunaux. Le soir, ils écoutent de la musique sur leur portable, leur bien le plus précieux, et discutent abondamment entre eux. « Ce sont des gamins, souffle Marie-Hélène Bonijoly, présidente de l'Eglise réformée de Nîmes. La plupart d'entre eux sont à la Fraternité depuis jeudi soir ou vendredi. On sent qu'ils vont un peu mieux... » Ainsi, Ahmed a perdu son regard absent qui inquiétait tant le médecin et joue aux cartes. « Ils ont vécu des choses difficiles en Afghanistan... n'ont connu que la guerre..., rappelle le pasteur Cyrille Payot. Ces mineurs ont voyagé dans des conditions extrêmes et dangereuses. Certains nous ont raconté avoir été "tabassés" en Grèce... Et puis comment peut-on accepter que ces jeunes gens aient été relâchés pieds nus devant le Cra de Nîmes ? » Hier soir, Jean-Paul Nunez, responsable régional de la Cimade, accompagné de Yama, interprète, est venu discuter avec eux. « Certes, ils sont sortis du Cra et libres de partir vers Calais mais sont toujours dans la précarité et nullement à l'abri d'une interpellation. Nous leur proposons de se battre collectivement avec eux. » La Cimade souhaite aider les migrants à obtenir une admission au séjour au titre de l'asile.
Ali attendait d'en savoir un peu plus avant de reprendre la route. « Mais si l'issue de secours se trouve ici, je reste », commente le jeune homme.


Cathy ROCHER (1) La plupart des prénoms ont été changés.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche