Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 13:29

 Alors qu'à longueur d'antennes (radio, télé...) on entend depuis le milieu de la semaine passée des reportages sur l'université du PS à la Rochelle, et  que l'on ait eu des comptes-rendus sur celles d'Europe-Ecologie, du NPA et même du Nouveau Centre, une censure (habituelle) s'exerce sur celle de notre organisation. Une participante à cette université vient de nous envoyer son ressenti. A lire ci-dessous.

 

Quand certains partis politiques tiennent leur Université d’été  dont l’importance n’échappe à personne, forcément les citoyens sont intéressés. Les chaînes de télévision, la presse écrite ont largement rendu compte de l’Université du PS dominée par les questions de candidatures et de personnes au détriment du travail collectif.

 

Mais que s’est-il passé ce même week-end un peu plus bas que la Rochelle ?

Je mets au défi le téléspectateur le plus entêté, le lecteur le plus scrupuleux du moindre article de me fournir la réponse.

Et pourtant, plusieurs centaines de communistes et invités se sont retrouvées les 28, 29, 30 août au Vieux-Boucau pour réfléchir, analyser, débattre, échanger, sur un programme qui nous concerne tous et qui se résume en un seul mot : le capitalisme et ses méfaits.

Que dire du battage médiatique lors de l’Université d’été du NPA et de sa vedette, Olivier Besancenot, qui a été couverte au jour le jour, de long en large par les différents médias ?

Alors, quand le troisième parti français en terme d’élus et d’adhérents est tout bonnement oublié, plus que le Parti communiste, c’est le droit à l’information qui est maltraité.

 

Mais peut-être, est ce parce que nous faisons de la Politique que nous n’intéressons pas les médias, parce que nous nous attaquons aux vrais problèmes et aux vrais responsables, parce que nous essayons de réfléchir à des solutions pour que l’Humain soit pris en considération ?

Car, il serait illusoire de penser que rester sur le seul terrain de la contestation ou adhérer à une gauche où les thèses du libéralisme sont prépondérantes, nous amèneraient à une rupture du capitalisme.

Et, ce sont sur toutes ces questions et bien d’autres que nous avons travaillé de façon studieuse et assidue et que nous allons prolonger la discussion avec le plus grand nombre à la Fête de l’Humanité. 

Je veux conclure en disant que je suis fière d’être dans un Parti où la réflexion collective prend le pas sur des querelles d’ego ou de vedettariat.

 

Pour le Parti communiste, Nicole COUFFIN.


Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche