Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 10:22

Malgré les attaques aux libertés individuelles que nous subissons depuis des mois il ne viendrait à l'idée de personne de dire que nous ne sommes plus en démocratie.

Loin de nous de nier la présence républicaine mais l'on peut s'interroger sur un moment important de la démocratie à savoir le temps électoral.

Le 7 juin prochain les élections européennes vont se tenir chez nous et dans les autres pays de l'U.E. et que constatons-nous ? une quasi-absence de débat.

En effet si de notre côté, nous ,les militants communistes engagés dans le « Front de Gauche » sommes en campagne : multipliant les meetings, les réunions locales, les distributions de tracts, les collages d'affiches, nous constatons que nous sommes les seuls (ou presque) à faire le travail d'information et de pédagogie auprès des électeurs.

L'UMP n'a pas encore bouclé ses listes et à l'image de Rachida Dati mal à l'aise dans son rôle de candidate le parti présidentiel fait le « service minimum », pire les « barons » de droite font l'impasse sur ce scrutin et se placent dans la perspective des Régionales de 2010 comme en atteste la querelle pour l'investiture en Languedoc-Roussillon entre Raymond Couderc et Christian JeanJean.

Idem au P.S. là encore on fait tout pour faire oublier qu'au parlement européen le PS appartient à un groupe qui dirige l'U.E. avec la Droite et que son programme « il Manifesto » ne remet pas en cause le libéralisme de l'Europe.

Un meeting international à Toulouse mais en l'absence de tous les ténors du parti qui laissent à Martine Aubry le soin d'assurer cette corvée. Localement là encore les élus ne se pressent pas pour faire vivre la campagne mais sont plus préoccupés par le « charcutage » des circonscriptions qui se prépare. Ils ont en ligne de mire les législatives et le PS fait diversion en créant d'autres polémiques comme les « pardons » de Ségolène Royal.

Le MODEM, et le NPA partis sans assise militante font service minimum n'ayant comme tactique que la mise en avant du « chef charismatique » Bayrou chez les uns et Besancenot chez les autres dans une stratégie qui ne peut fonctionner que lors des Présidentielles. Lutte Ouvrière est dans cette même optique en ayant cloné une nouvelle « Arlette » (veuillez admirer le mimétisme) et présente des listes mais ne fait pas campagne.

D'autres partis sont carrément absents du scrutin : le MRC de Chevênement qui s'était pourtant fait connaître pour ses positions souverainistes ne fait pas de liste, le PRG (Parti Radical de Gauche) n'a pas eu de strapontins sur les listes PS n'est donc pas lui non plus présent, le P.O.I. de Schivardi lui aussi fait l'impasse.

Restent les Verts qui en recrutant José Bové ont fait un mariage de la carpe du lapin entre le « libéral » Cohn-Bendit et celui qui avait voté « non » au Traité Constitutionnel Européen en 2005. A eux deux ils occupent les médias qui sont heureux de recruter des « bons clients », Cohn-Bendit depuis 40 ans faisant l'aller-retour en l'Allemagne et la France selon les modes et vivant sur la nostalgie de 1968 qu'il a pourtant renié. Là encore la ficelle est grosse quand on sait que les Verts européens participent à la co-gestion libérale de l'U.E. .

En 2005 pourtant la campagne référendaire sur le Traité Constitutionnel Européen avait intéressé les gens et le débat avait abouti à une victoire du « non », ce « non » qui a été foulé au pied par le vote au Parlement du Traité de Lisbonne par les parlementaires français (UMP, PS) alors que nos élus communistes et apparentés avaient eux respecté la parole des Français.

Alors avons-nous raison de nous interroger sur la démocratie en France qui ne reposerait que sur l'élection présidentielle ? Alors que les ¾ de nos lois françaises sont issues des directives européennes, on ne devrait pas s'occuper de ces élections ? Pour créer un contre-feux on nous ressort un sondage qui refait les Présidentielles, seul grand moment démocratique de la République Française ?

Attention ces dérives graves du système démocratique dans une époque durement frappée par la crise économique et sociale sont dangereuses.

Ne soyez pas dupes !

Le 07 juin prochain pensez à ceux qui auront fait réellement campagne en mettant sur la table les arguments, les idées, les propositions, pas à ceux qui font des promesses qu'ils renieront à peine arrivés à Strasbourg. D'ici là rejoignez le débat, refaisons le « coup » du « non » de 2005 avec le Front de Gauche.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche