Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 18:07

Il y a environ un trimestre notre élu municipal Jean-Marie Daver a pris le soin d'écrire au Préfet du Gard afin qu'il prenne conscience du caractère délétère de la situation spiripontaine.

Trois mois sont passés et l'Etat n'a pas tiré les conclusions qu'il devrait tirer pour sortir de la crise dans laquelle est plongée Pont Saint Esprit. D'une atmosphère délétère nous sommes passés à une ambiance pathétique. Devrons-nous aboutir à un drame pour que l'Etat se décide enfin à réagir ?

Le Parti Communiste ne peut se satisfaire de ce statu-quo : la détermination des citoyens n'est pas retombée et les solutions apportées ne sont pas appropriées. Tout le monde doit faire face à ses responsabilités.

Récemment Philippe Seguin Premier Président de la Cour des Comptes a démontré que malgré les différents rapports alarmistes l'Etat n'a pas su ou voulu prendre les mesures qui s'imposaient. Aujourd'hui on remarque toujours le même attentisme de l'Etat comme si c'était une volonté de pourrissement.

L'Etat a su répondre au quart de tour à la crise bancaire en insufflant des milliards pour renflouer les établissements financiers mais ne répond pas aux souffrances des citoyens.

Le Président Sarkozy si prompt à réagir au moindre fait divers tragique est resté sourd pendant plusieurs semaines au conflit antillais. Il en va de même pour Pont Saint Esprit. Alors y-a-t-il un Etat à double facette qui sait satisfaire les plus riches et ne voit pas les autres ?

La République ne peut se satisfaire d'une surdité voire d'un « autisme » de ses dirigeants.

Nous appelons donc, sans poujadisme ni démagogie l'Etat à assumer ses responsabilités. Il est clair que jouer la montre n'est pas une attitude responsable.

Le Préfet, le Ministre de l'Intérieur, le Président de la République, compte tenu de nos différentes alertes et de l'écho médiatique ne peuvent ignorer la réalité spiripontaine, ils se doivent de réagir.

Le PCF refuse de porter le chapeau de la responsabilité du désordre de la ville (mise en cause dans la presse et à la télévision par Gilbert Baumet) mais assume au contraire sa participation à la recherche de solutions alternatives. Ce n'est pas le PCF qui a mis la ville de Pont Saint Esprit dans la crise qu'elle traverse mais le PCF fait tout ce qu'il peut, avec responsabilité et sang-froid pour aider la commune à sortir de ses problèmes.

L'Etat doit l'entendre et tenir compte de notre enième interpellation.

Si le mouvement se poursuit c'est que l'équipe majoritaire n'a plus aucune légitimité.

Mesdames, Messieurs les Président de la République, Ministres, Préfet l'exaspération monte à Pont Saint Esprit il est déraisonnable de laisser la situation en l'état.

Une fois encore en qualité de citoyen politiquement engagé et responsable de Pont Saint Esprit j'attire votre attention sur la situation grave de la ville et je « tire à nouveau la sonnette d'alarme ».

En espérant être entendu rapidement.

Daniel Cisquella (secrétaire de la cellule Gabriel Péri de Pont Saint Esprit)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche