Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 00:23

En introduction à la discussion,  Laurette BASTAROLI, secrétaire de la section a fait l'exposé suivant:(résumé)

Laurette rappelle le processus d’élaboration de la base commune, jusqu'à son adoption par le vote des militants.


ACTIVITES DE LA SECTION

    Elle retrace les difficultés de la section ces dernières années, et notamment l’épisode des comités antilibéraux qui s’est terminé par la démission partielle de la direction de section. Malgré cela ces comités on été une expérience enrichissante pour ceux qui les ont animés ou initiés, même s’ils étaient encore modelés dans la délégation de pouvoirs

    Il ne faut pas garder de cet échec un goût amer mais cela nous permet d’être encore plus armés pour affronter l’avenir de notre parti et d’éviter, en nous enfermant sur nous-mêmes, de nouvelles démonstrations qui laissent des camarades sur le bord du chemin.

    A cette situation, notre section a su réagir.

    Cette année là, nous avons tenu notre loto à Laudun, les adhérents ont continué à payer leurs timbres malgré la défection de la trésorière. Nous avons fait face à plusieurs campagnes électorales : législatives, cantonales, municipales. Nous avons créé cette année là un journal de section, cinq numéros sont parus.

  •     Nous avons pris dernièrement la décision de le relancer.
  •     Nous avons, de façon régulière, distribué des tracts sur les marchés.
  •     Cette année nous avons pu organiser notre fête de section qui de l’avis de tous fut un succès. Nous avons pris la résolution de la renouveler en 2009.
  •     Nous avons avec nos amis cheminots été à l’initiative de l’organisation de quatre réunions concernant la réouverture des gares et de la ligne ferroviaire rive droite. Le 9 décembre à Bagnols nous concrétiserons ce travail par la transformation du collectif en association de défense des usagers de la ligne. Il y a cependant un manque à notre activité, c’est celui des entreprises
BASE COMMUNE


Laurette rappel les grandes orientations du texte :

  • Le monde à changé, Nouvelle phase de la mondialisation,
  • L’avenir de la France en jeu,
  • Crise profonde des modes de développement,
  • La paix le désarmement,
  • La crise des alternatives politiques,
  • Un nouveau projet Démocratie et intervention citoyenne,
  • Une société de liberté, une démocratie participative,
  • Refonder l’Europe et changer le monde*,
  • Etre à l’initiative pour de nouvelles dynamiques politique à vocation majoritaires Les élections européennes de 2009 Un nouvel internationalisme L’avenir du PCF


 

LA DISCUSSION :

 

Isabelle  Aramon

Isabelle trouve des choses bien intéressant dans les trois textes et notamment renouer avec le marxisme. Elle trouve que le texte ne fait pas assez référence à Marx qui est très actuel. Isabelle souhaiterai fonder une force communiste nouvelle rassemblant l’ensemble des composantes du mouvement communiste. Nous avons tord de craindre le changement, d’avoir peur, nous devons nous ouvrir aux autres. Elle se réjouit de la position de Mélanchon et de la constitution d’un front progressiste pour le européenne.

 

Josette  Comps

Marre des il faut que il faut que. Il n’y a pas que le parti (LCR Picquet) Nous devons avoir un bouillonnement d’idées. Espère que ce congrès sortira sur du constructif, On ne sait pas aller vers les autres, et témoigne d’un réel découragement. La cellule de COMPS trouve que le PCF n’est pas assez révolutionnaire.

 

Laurent  Bagnols sur Cèze

Il y a eu la claque des présidentielles, mais les résultats des législatives et des municipales démontrent que nous résistons bien. Nous restons le 3éme parti de France. Comment faire le poids des mots, nous devons faire attention dans notre expression. Nous devons enclencher des pratiques nouvelles. Pas satisfait de la sorti de Mélanchon du PS cela affaiblit l’aile gauche du PS. Les alliances sont indispensables pour gouverner et changer les choses. Sur les collectifs il aurait été inexistant à 98% sans le PC Ils ont vécu grâce à l’efficacité de l’organisation du parti. La base commune me convient. On trouve dans les municipalités de plus en plus d’élus communistes chargé du développement durable. Beaucoup de gens adhère à nos propositions pour peu que l’on puisse en discuté avec eux.

 

Vivian  St Alexandre

Pas d’accord avec les alliances. On paye les erreurs d’alliance avec la sociale démocratie dénationalisation d’Air France. Oui pour des alliances avec des gens clairs. Pour les Européennes, alliance avec les forces de gauche qui on soutenu le Non au référendum de 2005. Préfère être dans l’opposition à 20% que d’être mangé dans une majorité. Rappelez-vous Ségolène et le Smic à 1500 euros. Dénonçons les coups bas d’où qu’ils viennent, et avançons nos propositions. Nous avons dépensé beaucoup d’énergie dans les collectifs antilibéraux, voyez ou est Bové aujourd’hui.

 

ELian   Bagnols sur Cèze

J’espère que le congrès du PC ne ressemblera pas à celui du PS. Engagé dans les collectifs grande déception. N’est pas favorable à la création d’un nouveau parti, et reste attaché à notre famille politique. Il y a eut ces dernières années une dérive à droite y compris le PC. Le discours gauchisant actuel du PS est de  circonstance, face à la crise il ne peut faire autrement mais est toujours d’accord sur l’économie de marché.

 

Amador   Saint André de Roquepertuis

Le dépassement du capitalisme, terme qui ne me convient pas. La base commune est faible au regard de la crise, (rédaction avant la crise). Nous vivons une crise extraordinaire du capitalisme, qui nous ouvre des possibilités nouvelles, et rassembler pour lutter contre l’aliénation de la classe ouvrière. Nommons un chat un chat n’ayons pas peur des mots. Le Parti doit être ouvert à un front possible mais pas se dissoudre dans une organisation. Nous devons nous ouvrir vers les autres. J’ai rencontré dans les collectifs antilibéraux un anticommunisme à l’œuvre.

 

 

Alain   Lirac

Nous devons restituer le pouvoir au peuple. Les salariés sont à 66% dans les PME. On distribue des tracts, et encore des tracts, résultat 1.9% aux présidentielles. Nous devons avoir une pratique nouvelle. Nous avons un avis sur tout qui fige le débat sachons écouter les autres. Attention sur les NON au référendum, c’est plus compliqué que ça, le FN, les souverainiste aussi appelaient à voter non.

 

André   Roquemaure

Nous devons donner la primauté au mouvement populaire, enlever la délégation de pouvoir, ne pas attendre que les initiatives viennent d’en haut. Comment on crée des fronts de résistance. Les choix doivent être faits à la base. Nous devons développer les rencontres avec les gens, les autres forces progressistes. On peut avoir le meilleur texte de congrès, mais si on ne le fait pas vivre au quotidien dans 3 ans nous en serons au même point. André nous annonce qu’un débat sur la crise aura lieu le 5 décembre à Laudun à l’initiative de la cellule du Canton de Roquemaure, auquel bien entendu la section s’associera.

 

Daniel  Pont Saint Esprit

Daniel se réjoui de ce qui se passe au PS. Il faut que le PC se démarque du PS Nous devons recherché des alliances à gauche sans le PS.  Sur Pont Saint Esprit, le parti est allé à la bataille des municipales avec 100% à gauche (refus d’alliance des socialiste) résultats 7 adhésions au parti, 1 élu communiste. Manifeste son mécontentement que sur la pétition contre la privatisation de la poste, figure dans les signataires le PS alors que celui-ci avait déjà bien engagé la privatisation de la poste.

 

Michèle  Bagnols sur Cèze

L’élection présidentielle n’est pas une référence vote utile beaucoup de gens votent PS. Les gens sont fatigués, se débattent avec leurs problèmes et s’en remettent à la délégation de pouvoirs.

 

Michel  Bagnols sur Cèze

Michel souhaite revenir sur l’idée de dépassement du capitalisme qui interroge Amador. Ce serait formidable de pouvoir abolir le capitalisme par décret, mais pour cela il faudrait déjà être au pouvoir. Je pense que l’idée de dépassement du capitalisme permet dès maintenant de développer des luttes pour obtenir des mesures qui vont à l’encontre du capitalisme. Pour moi, la réouverture de la ligne de chemin de fer rive droite du Rhône est une mesure qui va dans le sens du dépassement du capitalisme. Cette voie de transport aujourd’hui consacré uniquement au fret et donc au biseness va pour parti revenir à une activité social. Mon interrogation est comment mesurer que telle action ou telle décision relève du dépassement du capitaliste.

Sur le rôle des élus et la gestion participative, mon expérience d’élus 3 mandats de maire-adjoint en région parisienne m’amène à la réflexion suivante : Nous avons mis en place des réunions de quartiers baptisées « parlons franchement » mis en place sur la ville 6 Comité d’Initiative Citoyenne, organisé des assises de la ville tous les deux ans et même mis en place une Commission de Contrôle des engagements qui interviewer régulièrement les élus sur l’avancement des projets et publiait sur la ville leurs conclusion. Des outils formidables qui ont leurs limites. Dans toutes ces instantes on retrouve toujours les même personnes difficultés d’élargir, on y arrive mais cela est long. La participation citoyenne du peuple à la gestion n’est pas spontanée et demande conviction éducation.

 

Jacques  Villeneuve lez Avignon

Faire avancer les forces progressistes, difficultés dans les entreprises. Nous devons faire attention à l’image que l’on donne. Le positionnement des élus doit être un positionnement de groupe et non pas individuel afin d’éviter que deux élus communistes prennent des positionnements différents, voir divergeant. Nos élus de peuvent pas tout, ils doivent s’appuyer sur le parti.

 

Claude   Saint Paul les Fonts

Claude est content, aujourd’hui on écoute le communiste qu’il est, même dans son entreprise (Mac Donald)

Claude est devenu communiste en lisant Marx qu’il trouve toujours et plus que jamais d’actualité.

 

Laurette  Bagnols sur Cèze

Nous devons avoir des propositions concrètes Nous devrions prendre une initiative sur la santé, rapprochement public privé déremboursement etc. Le renouveau économique de l’ardoise développement du port fret fluviale et ferroviaire doit nous amener à faire des propositions concrètes en obligeant Prat (Maire de Laudun) à nous écouter.

 

Michel  Aramon

Michel est venu à la conférence de section car il a besoin d’échange de point de vue.

Il se pose énormément de questions. Notre force politique malmenée, incomprise. Elu aux dernières municipales (Maire d’Aramon) sur une liste multiple sur un projet qui prend en compte les besoins des gens sur la base d’écoute et de partage il s’efforce de mettre en place une participation citoyenne à la gestion municipale à travers des comités de quartier. Il est édifiant qu’un élu communiste se doit d’être un élu de terrain. Il va falloir opérer différemment il faut que ça bouge par la base. Nous devons muter. Nous devons avoir une vision d’union avec les forces progressistes, accepté notre diversité, prendre en considération toutes les opinions. Nous devons trouver notre place.

 

Jean Marc   Bagnols sur Cèze

Jean-Marc est absent mais nous a fait parvenir sa contribution.

Nous voulons rassembler… mais 50% des cotisants ont voté 9% de vote blanc, (40% pour les deux autres textes Dans les plus grosses fédérations ou l’on compte de nombreux élus, la participation est faible 46% en Seine Saint Denis, 48% dans le Val de marne, 41% dans le Pas de Calais. Et pour la plus importante le Nord seulement 34%. Des camarades ne viennent plus, notamment depuis  l’épisode des collectifs antilibéraux. Dans les années 80 me semble t-il, on disait déjà que nous étions le parti de la réunionite. Aujourd’hui, il faudrait que l’on ait une utilisation plus rationnelle d’internet. Trop d’info tue l’info, et internet est dévoreuse de temps. Peu d’adhérents, nous avons perdu le corps à corps (irremplaçable) notre visibilité. Faible électoralement, les gens doutent sur notre capacité à changer la vie, quand bien même ils partagent notre diagnostique. Et malheureusement dans mon entourage (famille, collègues, amis) on ne se reconnait pas, on ne veut pas se reconnaitre derrière le PCF. Nous même, avons-nous fait le deuil du leadership de nos plus belles années. L’emploi du temps d’un français aujourd’hui n’est plus celui du militant qui donnait sa vie entière au parti. Dans l’humanité, j’ai pu lire effectivement « il faut trouver de nouvelles formes de militantisme ». Personnellement je trouve facilement 1 heure de disponibilité pour distribuer des tracts, des journées de longues soirées beaucoup moins. Je pense qu’il serait efficace de se réorganiser en petit groupe de 3 ou 4 pour être réactif sur un secteur. Et que l’ensemble de ces petits groupes quadrille la ville. J’ai pu lire aussi les jeunes veulent de l’action. Pour finir l’huma me semble être le seul écho national de  toutes les luttes. Il faut le faire connaitre. Quand je vais chez le médecin, je laisse l’huma dans la salle d’attente Quand je vais au boulot je laisse des tracts dans les boites au passage. Et je dépose l’huma dans la salle des profs (malheureusement en ce moment il ne semble pas être feuilleté. Quand je fais une randonnée j’ai toujours l’HD même vieux, ou des tracts pour les boites aux lettres les plus reculées Je veux que les gens se disent « tu te rends compte il y a un communiste par ici » Bonne journée à tous.

 

 

(suite du compte rendu de la conférence (amendements et votes))

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche