Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 15:53
Dans les annees 7O, avec notre deputé  Bernard Deschamps, les communistes de Marcoule, (7 ou 8 cellules) demandaient l'implantation a St Etienne des Sorts de quatre surgénérateurs avec usine de fabrication et de retraitement du combustible.
Malheureusement, le PS pour une poignée de voix des verts a condamne le nucleaire francais a la stagnation.
Pourtant nous sommes alles à Creys Malville pour défendre le premier réacteur surgénérateur industriel neuf avec une charge de combustible et une deuxième charge prête.
il est malheureux que ce soit un gouvernement de droite qui  décide de relancer le nucléaire  au vu du prix du pétrole. En outre, les rapports dévoilés a l'occasion de l'actuel G 8 viennent  conforter nos positions de l'époque, je me souviens d'un débat televise Deschamps / Quiles sur le nucléaire.
Ils ont bonne mine ceux qui nous citaient en exemple l'Allemagne, la Suède, le Danemark  ..... qui avaient décidé de mettre fin au nucléaire
Voir a ce sujet, Laurette, Pacaud, Girones, ......
Adrien HAUCK  de Dalat Vietnam

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jacques 13/07/2008 19:29

Incohérence?
Où vois-tu une incohérence? Et en quoi les propos seraient bêtement rassurant? Le niveau 3 correspond à un incident qualifié de grave. Et cette qualification d'incident grave correspond à une irradiation grave pour un ou plusieurs salariés du site mais ne dépassant pas les limites, en dehors du site, que l'Homme peut recevoir au cours de sa vie. Et ce distingo, qui peut choquer, montre bien que trés vite l'incident est qualifié de grave! Le niveau 1 stipule bien qu'il y a eu dysfonctionnement sans danger pour les populations. Je trouve normal que l'on sache ce qui se passe sur un tel site, que la sécurité soit optimale et c'est la raison pour laquelle le nucléaire civil doit rester sous maîtrise publique, sous contrôle citoyen, non soumis au lois du marché et à la rentabilité financière. En l'occurence, il semble qu'il y ait eu négligence dans la maintenace et dans le déclenchement de l'alerte, et c'est inacceptable.

Je ne peux que te recommander la lecture du bouquin de Bruno Comby trés édifiant qui remet les choses en perspective quant aux pollutions que nos subissons quotidiennement mais dont les médias sont beaucoup moins friants!

Catherine 13/07/2008 08:47

Si l'on va consulter l'échelle des incidents nucléaires ( http://www.asn.fr/sections/fichiers-joints/fiche-ines/downloadFile/attachedFile_f0/ines.pdf?nocache=1183472256.09 ) on se rend compte qu'un très faible rejet correspond au niveau 3. On ne peut que relever l'incohérence des propos tenus qui se voulaient rassurants :(

PCF84 10/07/2008 23:38

communiqué de la fédération du PCF Vaucluse



Un incident sérieux est survenu il y a 2 jours sur le site du Tricastin et suscite un émoi compréhensible puisqu'il s'agit d'une fuite de matière nucléaire à la SOCATRI, filiale d'EURODIF du groupe AREVA.
Des riverains, des citoyens et de nombreuses associations, des communes voisines manifestent leur inquiétude et exigent des mesures efficaces ainsi que la transparence des informations afin que soit assurer toute leur sécurité. Le syndicat CGT des personnels des mines et de l'énergie rappelle que les élus au CHSCT ont alerté depuis plusieurs mois sur des difficultés. Il considère que cet incident n’est pas à prendre à la légère et demande que toute la lumière soit faite afin que ne puissent se reproduire de tels incidents.

Les communistes du Vaucluse partagent les préoccupations des habitants et des personnels dont la vigilance est nécessaire.

Ils demandent que la préfecture dont la réaction a été pour le moins tardive, en lien avec toutes les parties impliquées et intéressées, prenne toutes les mesures indispensables à la sécurité des personnes et à la protection de l'environnement.

Ils soutiennent la proposition syndicale d'une réunion urgente du CHSCT d'EURODIF.

Ils considèrent que cet incident conforte leur opinion maintes fois exprimée notamment à l'Assemblée Nationale:

- la sous-traitance, l'externalisation et la privatisation de plus en plus de services et d'activités ne sont pas acceptables car ils répondent à des logiques de profits qui visent plus à accroître les bénéfices des actionnaires qu'à améliorer les conditions de travail et la sécurité sur lesquelles on cherche à faire des économies.

- la production et la gestion de l'énergie, tout particulièrement de l'énergie nucléaire, doivent être sous maîtrise publique et le contrôle démocratique doit pouvoir s'opérer à tous les niveaux.

C'est dans ce sens qu'interviennent et qu'agissent les militants et les élus communistes du département.
A Avignon le 10 juillet 2008

Catherine 09/07/2008 17:09

Il n'y avait pas que des verts, nous sommes aussi quelques communistes à penser qu'il faut passer à autre chose que le nucléaire. Investissons un peu plus dans la recherche pour des énergies alternatives, ou au moins investissons autant qu'il a été investi pour le nucléaire, de manière à ce que les autres énergies aient autant de chances.
C'est bien que ton billet parraisse justement aujourd'hui, lendemain de l'incident à Tricastin ...

Jacques PONGY 10/07/2008 11:32



Les choses ne s'opposent pas comme tu le fais! Le PCF prône depuis très longtemps le développement de la recherche et des moyens en direction des énergies renouvelables.
Par exemple lors de son 27ème Congrés en 1990, nous écrivions dans la résolution finale chapitre D§1:" .....poursuivre et accentuer le développement d'une politique énergétique diversifiée
en privilégiant les atouts de la France en ressources et en avancées technologiques. Le nucléaire civil demeure une donnée essentielle à condition d'y
consacrer tous les moyens nécessaires à la sécurité. C'est la raison pour laquelle devant la dégradation manifeste des conditiond d'exploitation et de maintenance des centrales (...) appelons à
l'ouverture d'un débat et transparent. (...) Dans cet esprit, la poursuite du progranmme de recherche et d'essai de la filière rapide (surrégénérateurs) doivent être assurées.
Les mêmes efforts doivent être poursuivis pour le développement de l'équipement hydraulique
(...) des recherches et des applications de l'ensemble des énergies renouvelables (solaires, éoliennes, biomasse, ...).
Voici ce que nous écrivions il y a 20 ans.... et je te fais grâce du passage sur la révision des contrats avec les trusts pétroliers
pour les contraindre à investir dans les énergies durables....
Pour le PCF, il n'y a pas antagonisme mais complémentarité.
Développer tout ce qui permet d'avoir par exemple des constructions individuelles autosuffisantes en énergies grâce au solaire, à la
géothermie, aux éoliennes, à la biomasse fait partie de nos propositions mais l'industrie en France et dans le monde, le TGV ont besoin de puissance que seules les centrales hydrauliques, au
charbon, ou nucléaires peuvent apporter. (Se souvenir que l'Allemagne s'est retrouvée "dans le noir" il y a 1 ou 2 ans lorsqu'ils ont voulu "basculer" temporairement  sur la production
éolienne qui s'est avérée ne pas avoir la puissance suffisante pour faire face aux pics de demande!)
Parmi elles, le nucléaire civil à l'avantage de ne pas "réchauffer l'atmosphère" par ses rejets par rapport aux centrales à charbon. Les Verts se sont opposés au développement de l'hydraulique
sur la Loire au nom de la sauvegarde de la biodiversité....Le nucléaire civil reste quelque chose de dangereux, mais que nos techniciens savent maîtriser et c'est la raison pour laquelle nous
nous opposons à sa privatisation. Il y a aussi la question des déchets mais nous connaissons ous Melox qui fait du combustible à partir des déchets. Là aussi, les communistes préconisent un
enfouissement reversible, sous statut d'entreprise publique, et la poursuite de la recherche pour
faire que les déchets d'aujourd'hui soient du combustible de demain. Lire à ce sujet: "Nucléaire, avenir de l'écologie" de Bruno Comby, écologiste de renommée internationale,
spécialiste du nucléaire et fervent défenseur de l'environnement.
Je note enfin que lors de "l 'appauvrissement" des budgets consacrés au solaire et au "laboratoire" de Font ROMEU, les communistes se sont battus sur le terrain et à l'Assemblée....

Enfin, l'incident de Tricastin, (de niveau 1, mais l'échelle des incidents est justement faite pour que la transparence soit une règle). Cet incident par lui-même a consisté suivant le principe
de précaution à prendre des mesures locales. (Dans l'eau du Rhône, qui reçoit les eaux "polluées", les chercheurs font
savoir que l'uranium relaché sera indétectable car le Rhône transporte naturellement de l'uranium!) Cela montre que l'industrie nucléaire ne doit pas être soumise aux lois du
marché et de la "concurrence libre et non faussée" mais être assuré par des salariés sous statut et là aussi dans les combats pour empêcher la sous-traitance les communistes n'ont jamais
lésiné.




Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche