Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 août 2019 6 17 /08 /août /2019 15:27

Interface ce n’est pas que « Scène Campagne Cornillon »

Dans l’épisode 2 de ce voyage dans l’intercommunalité nous sommes allés du côté du projet avorté « Scène Campagne PER / CEN » à Cornillon pour lequel le partenaire privé l’énigmatique association Interface a touché 150 000 euros sans que l’on sache vraiment ce qu’elle avait fait. Comment une petite association à peine créée a-t-elle pu décrocher un tel projet et devenir l’un des acteurs d’un dossier important avec une collectivité publique ? ça reste une énigme à éclaircir, il fallait bien toutefois avoir des contacts avec des élus pour se faire connaître.

Ces proximités deviennent évidentes quand on voit qu’Interface n’a pas eu que le projet Cornillon à se mettre sous la dent mais que l’association a réalisé un autre travail à savoir le site internet de l’office du tourisme.

Si vous tapez sur internet « tourisme gard rhodanien » dans une moteur de recherche vous tombez sur un site intitulé « tourisme.gardrhodanien.media » et si vous cherchez dans la rubrique « mention légale », vous verrez (voir photo) que ce site internet a été réalisé par l’association Interface en 2015. Les mauvaises langues diront : « et bien vous voyez bien que cette association travaille car, contrairement à Scène Campagne Cornillon le site internet pour l’office du tourisme existe ».

 Alors oui le site existe (ou plutôt a existé) mais, quand nous l’avons montré à des professionnels de l’informatique ils nous ont tous fait la même réponse. C’est un site qui est fait à partir d’un logiciel libre et gratuit (Wordpress) et donc ce site ne coûte quasiment rien. Un spécialiste nous a même dit « quand un client m’en demande un de ce genre, par geste commercial je lui en fais cadeau car ce n’est même pas une heure de travail pour moi ! ».

Alors combien Interface l’a-t-il facturé à l’office du tourisme ? Malheureusement nous ne pouvons pas avoir la réponse à cette question tant la gestion du tourisme en Gard Rhodanien est une nébuleuse.

Organisé aujourd’hui en association de professionnels (structure actuellement en crise), sous la tutelle et le subventionnement de la communauté d’agglomération et encadré par des salariés de l’agglomération, le tourisme en Gard Rhodanien manque de transparence. Il nous est impossible de savoir comment a été dépensé l’argent de l’agglomération versé à l’époque à une précédente association, la dernière ayant été créée en 2017.

La seule chose que nous savons c’est que la nouvelle équipe dirigeante arrivée après la création de ce site internet dont la directrice qui a pris ses fonctions en juin 2016 a considéré qu’il était nul et qu’il fallait en créer un nouveau.  Au début de l’année 2018 en même temps qu’il inventait la notion commerciale de « Provence Occitane », l’office de tourisme du Gard Rhodanien commandait un nouveau site à une entreprise spécialisée dans les sites internet pour les offices de tourisme la société Ingénie. Ce dernier vous pouvez le consulter en tapant sur votre moteur de recherche : « provenceoccitane.com ».

Donc nous nous retrouvons avec deux sites, l’un obsolète avec des informations qui n’ont plus été mises à jour depuis janvier 2018 et l’autre qui est l’officiel.

Un nouveau problème donc car la création du dernier site aurait dû coïncider avec la disparition du premier. Or, le premier (non mis à jour) est pourtant toujours en ligne ce qui peut induire en erreur quelqu’un qui ferait des recherches sur notre territoire géographique.

L’association « Interface » n’a donc pas donné les éléments techniques au nouveau prestataire de service pour qu’il puisse faire en sorte qu’il n’y ait qu’un seul site fonctionnel. Que pouvons-nous en conclure ? D’abord que l’agglomération du Gard Rhodanien qui dit tenter une négociation pour le contentieux avec Interface semble au point mort puisque l’association semble tout bloquer y compris le travail de l’office de tourisme.

Ensuite que, ce nouvel exemple montre qu’à un moment donné beaucoup de portes ont été ouvertes à cette association (office de tourisme, Scène Campagne Cornillon) mais qu’une analyse un peu sérieuse de la situation montre aujourd’hui que cette structure n’était pas sérieuse et qu’elle a soit pas fait le travail demandé soit l’a fait de façon superficielle.

Les élus de l’agglomération qui lui ont fait confiance pendant plusieurs années, sont donc à nos yeux complètement discrédités. Il ne fait guère de doute que deux dossiers doivent faire l’objet d’enquêtes et d’investigations (chambre régionale des comptes, justice, finances publiques) : la gestion du tourisme en Gard Rhodanien depuis plusieurs années et le projet avorté « Scène Campagne Cornillon PER / CEN ».

Dans les deux cas, on trouve la piste de l’association Interface mais un approfondissement des recherches semble indispensable. Il est évident aujourd’hui que les autorités compétentes doivent s’emparer de ces dossiers (Préfet, Procureur de la République, Président de la Chambre Régionale des Comptes, etc) et qu’un important travail de transparence publique doit avoir lieu. C’est le minimum que puissent attendre les citoyens du Gard Rhodanien.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche