Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juin 2019 3 19 /06 /juin /2019 09:57

UN EXEMPLE ECLAIRANT

A 9 mois des prochaines élections municipales, un regard sur le bilan des municipalités REY/CHAPELET est nécessaire.

Les grands ratés de l’agglomération sont connus : exemple : Scène Campagne à Cornillon ou la recyclerie aux Quatre chemins à Laudun mais la commune de Bagnols sur Cèze n’est pas en reste. Elle aussi a ses plus beaux couacs, nous n’en relèverons aujourd’hui qu’une paire (même si la liste est beaucoup plus longue) : le crématorium et la pelouse du stade des Escanaux.

Mais la politiques municipale REY/CHAPELET ce sont aussi des effets d'annonce qu’il est bon de suivre pour voir que finalement ils ne sont pas suivis de faits.

 

Penchons-nous sur le projet de lotissement dit du Domaine de la Roquette à la sortie Est de Bagnols sur la vieille route d’Orsan.

Un petit historique s’impose

Illustration : photo prise le jour de la signature par Thierry Allard (Objectif Gard) de gauche à droite Stéphane Lucet et Jean-Louis Gatto (de Terres du soleil) et Jean-Christian Rey et Jean-Yves Chapelet.

Historique est le mot qui convient car c’est celui qu’utilise au mois de mars 2016 Jean-Christian Rey maire de Bagnols aux côtés de son premier adjoint (Jean-Yves Chapelet) et Stéphane Lucenet et Jean-Louis Gatto de la société Terres du Soleil.

« C’est un moment historique » lance donc Jean-Christian Rey (il a le sens du moment historique pour annoncer la signature d’un PUP). C’est quoi un PUP vous dîtes vous sans doute : un PUP c’est un Projet Urbain Partenarial, si vous préférez un partenariat public-privé pour la réalisation d’un projet immobilier. Dans le cas présent un lotissement, l’entreprise Terres du soleil investit 1 million d’euros et la municipalité 500 000 euros : tout ça pour tirer les réseaux, construire les routes et aménager le terrain pour accueillir disait le projet : 60 maisons.

Au moment de communiquer sur cette signature de ce PUP tout le monde s’emballe en mars 2016. « C’est une opération où tout le monde est gagnant », affirmera le maire de l’époque Jean-Christian Rey, quand Jean-Yves Chapelet le premier adjoint se félicitera du fait que « 60 logements c’est de l’activité, des enfants dans les écoles, on fait le pari d’investir sur le développement de Bagnols. » Un nouveau lotissement « qui s’appellera le domaine de la Roquette », précisera Stéphane Lucenet, gérant de l’agence d’Orange de Terres du Soleil, qui pilotait le projet. Nous étions rappelons-le en début d’année 2016. Et chacun commence à tirer des plans sur la comète. On annonce que les travaux devraient démarrer en septembre (comprendre septembre 2016) avec une livraison pour le printemps 2017 et des enfants dans les écoles pour 2018. Et déjà on rêve à d’autres PUP. « C’est lourd à porter, avec beaucoup de négociations » dira Jean-Christian Rey mais ce dernier conclura « … mais on est très content de la manière dont celui-ci s’est passé, donc pourquoi pas. ».

Trois années se sont écoulées depuis mars 2016. Un suivi des dossiers bien nécessaire pour une vérification du travail de la municipalité sortante qui bien sûr ne va pas se vanter de ce flop.

Aujourd'hui 18 juin 2019 soit trois ans après où en est-on ?

Comme pour scène campagne, de beaux panneaux plantés sur un terrain en friche… malgré la baisse des prix pas d'acheteur.

Photo prise en juin 2019 par un militant communiste bagnolais.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Moi 19/06/2019 11:33

Qui veut s'installer dans une ville desservie uniquement par des cars, sans grand commerce d'alimentation en centre-ville, avec un marché qui se réduit et une rue commerçante avec tant de rideaux baissés ?

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche